... a été autrefois une cité très prospère. Avant la construction du pont de Lézardrieux c'était le seul point de passage à sec entre les deux berges du Trieux, et c'était le deuxième port des " Côtes du Nord ". C'est par là, entre autres, que transitait le bois utilisé pour confectionner la pâte à papier qui a permis à la cartonnerie Huet d'éditer les premiers tickets de métro. 

&& lavoirs (9)

 

Qui dit commerce florissant, dit population aisée. La ville était peuplée d'armateurs, de commerçants et de navigateurs qui ont construit les splendides demeures qui font encore aujourd'hui le charme de la cité. Comme tout le monde, les notables, souvent porteurs de beaux linges et de belles dentelles, devaient faire laver leurs effets. 

&& lavoirs (15)

 

La bourgeoisie locale habitait des maisons, avec façade en granit, bordant la rue pavée Saint Yves montrée hier , et entretenait un personnel de maison important : cochers, cuisinières, lingères, femmes de ménage… et pouvait avoir une laveuse à demeure ou en faire venir une à la journée pour l’entretien du linge.

&& lavoirs (21)

 

Pontrieux possédait 5 lavoirs publics, mais ces familles, qui disposaient d'un accès au Trieux, ont préféré faire construire leurs propres lavoirs. Comme cela leur linge ne pouvait pas être vu ou mélangé avec celui de n'importe qui, et les lavandières risquaient moins de raconter les petites anecdotes de la famille ! 
( source Le Télégramme et Marinelle Balades Photos )

&& lavoirs (22)

 

Leur architecture se démarque avec la volée de marches qui permettait de se positionner en fonction de la montée du Trieux. Les plus riches demeures possédaient un étage à leur lavoir, ce qui donnait l'occasion au propriétaire de profiter du calme et de la quiétude des berges du fleuve. Pour d'autres cette pièce supplémentaire était destinée au logement de la lavandière lors des grandes lessives.

&& lavoirs (20)

 Ce dernier lavoir était, d'après le jeune homme qui pilotait notre barque, un lavoir "d'été" mais j'en doute, au vu du mur de gauche je pense que c'est un lavoir comme les autres, mais qui n'a plus de toit.

Voila, ainsi se termine la visite de Pontrieux, je suis heureuse que ça vous ait plu !

Belle fin de semaine à vous !