08 juillet 2022

Retournons ...


... aujourd'hui en Charente-Maritime. Mais avant cela toutes mes excuses pour hier et mercredi ( enfin je n'y suis pour rien ! 😉), l'accès aux blogs canalblog étant trop aléatoire j'ai préféré ne pas publier. Il semblerait que tout soit revenu à la normale, quoique toujours assez lent. Mais revenons à nos moutons ! Je vous emmène donc en Charente-Maritime pour deux mini balades au sud de Rochefort.

Pont transbordeur du Martrou

Au XIXème siècle le seul moyen de traverser la Charente entre Rochefort et Échillais est le bac. Ce système de traversée est limité à marée basse, ou en cas de conditions météorologiques défavorables et de courants trop forts. La construction d'un pont est alors décidée, le défi est de trouver un système qui permette la traversée des personnes sans gêner la navigation maritime, notamment les navires de l'Arsenal de Rochefort. C'est le projet de Pont à Transbordeur proposé par Ferdinand Arnodin qui est retenu en 1897, il faudra 27 mois pour qu'il soit terminé et il sera inauguré le 29 juillet 1900. Cet ingénieux système se compose d'une partie fixe (classée pont suspendu) et d'une partie mobile (classée remontée mécanique). Deux pylônes métalliques supportent un tablier sur lequel glisse un chariot sur un système de rails. Une nacelle y est suspendue et relie les deux rives sans gêner la circulation maritime. Il a fonctionné jusqu'en 1967, et a été rénové entre 2016 et 2020. En 1966 le transbordeur sert de décor à la scène inaugurale du film de Jacques Demy Les demoiselles de Rochefort. Il avait envisagé de le faire peindre en rose pour son film mais les habitants refusèrent.

&& pont transbordeur (1)

5-pont-transbordeur-de-rochefort

 

Sculpture faisant partie du Sentier des Guetteurs, il y en a 14 qui sont réparties près du pont de chaque côté de la Charente. Elles sont signées Hélène Yousse, Benoit Hapiot et Johannes Zacherl, je ne sais pas qui a réalisé celle que je vous montre mais je la trouve très poétique.

&& pont transbordeur (2)


Structure navale

 Ce bateau est le symbole des activités du Port de Martrou au XIXème siècle. C'est un don de Michel Grasset, habitant de Port des Barques, à l'association "Les amis du patrimoine échillaisien". Il est exposé près de la maison du Transbordeur en bordure de Charente. Nous ne l'avons pas visitée, pas plus que nous n'avons emprunté le pont puisque c'était en 2019 et qu'il était en travaux.

&& pont transbordeur (4)

&& pont transbordeur (6)

 

Trizay

Ce bourg est lui aussi situé au sud de Rochefort, il est principalement connu pour son prieuré.
Traditionnellement appelé abbaye de Trizay il fut fondé au tournant des XIème et XIIème siècle et dépendait de la puissante abbaye de la Chaise-Dieu en Auvergne. Il a beaucoup souffert durant les guerres de religion, et a été durant une période aménagé en citadelle. Il a vu l'incendie de son église et la destruction d'une partie des bâtiments conventuels, le tout étant maladroitement réparé par la suite. Un état des lieux réalisé beaucoup plus tard en 1760 signale une église déjà à demi-ruinée. En 1791 il est vendu comme bien national, les bâtiments conventuels étant transformés en exploitation agricole. Classé monument historique en 1920 il fut restauré à partir de 1994, il abrite depuis en centre d'art contemporain.

&& Trizay abbaye (1)

&& Trizay abbaye (2)

 
L'Arnoult près de Trizay

&& Trizay (3)

 Si ça vous dit nous resterons lundi dans cette région.
Demain ce sont les défis du samedi !


Excellente journée à vous !

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05 mai 2022

L'enclos paroissial ...


... de Guimiliau est situé sur la commune du même nom. Guimiliau doit son nom à son saint patron et fondateur, saint Miliau, prince bon et pieux, descendant des anciens rois de Bretagne. Décapité en 792, sur l'ordre de son frère, on l'invoque pour la guérison des ulcères et des rhumatismes. Ce bel ensemble architectural, édifié aux XVI-XVIIème siècle, est appelé « enclos paroissial » parce que groupant, comme
en un essaim : arc de triomphe, clocher, ossuaire, grand porche, église (avec baptistère, tribune des orgues,
chaire, retables), sacristie, chapelle funéraire et cimetière. 


&& Enclos paroissial Guimiliau (1)

 
La porte triomphale

C'est la pors ar maro, « porte des morts » datée de 1668. Elle est modeste, d'une beauté fruste, couronnée d'un vierge et de deux cavaliers provenant de la croix primitive du calvaire.

&& Enclos paroissial Guimiliau (2)

 
L'ossuaire

Dans certains enclos ils sont indépendants, celui de Guimilliau est adossé au flanc gauche du porche. Daté
du XVIIème siècle son soubassement est orné de « bénitiers » et de « bas-reliefs » en kersanton.

&& Enclos paroissial Guimiliau (26)

 
Le clocher

C'est en fait un clocher tour qui date de 1530-1550. De style Beaumanoir ( typique principalement du Bas-Trégor, clocher-mur élancé accosté d'une tourelle d'excalier ), la pyramide est octogonale, gothique ajourée, à encorbellement sculpté.

&& Enclos paroissial Guimiliau (27)

 
Le porche

Le grand porche (1606-1617) est pratiquement aussi haut que l’église. L’ensemble, assemblé dans une décoration Renaissance (colonnes, frontons, lanternons …) est porté ici à un très haut niveau de qualité.

&& Enclos paroissial Guimiliau (23)

 Il est évident que la religion est ici omniprésente mais je me suis attachée au côté architectural de l'ensemble. Que l'on soit croyant ou pas je pense que l'on peut apprécier ... surtout sous un si joli ciel bleu ! Demain nous entrerons à l'intérieur.

&&&&&&&&&&&&&&&&

Passons à mes deux défis du jeudi.

Pour Dom et A vos marques, prêt, photographiez on parle ce mois ci architecture : bâtiments, ponts ... J'ai choisi deux photos très différentes, le pont de Térénez sur l'Aulne entre Argol et Rosnoën (Finistère), et un immeuble Haussmanien rue Mozart dans le 16ème à Paris, quartier de la Muette.

&& pont de Térénez (2)

la Muette (9)

 

Et puis pour Anika et sa Photo Préférée j'ai choisi celle-ci prise au Jardin des Beaux Arts à Angers ...

&& jardin du musée des Beaux Arts (1)

 A demain pour la suite de la visite de l'enclos paroissial.


Belle journée à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

 

21 mars 2022

Pommiers


Comme promis samedi nous voilà à Pommiers ! Eh non je ne vous parlerai pas des pommiers de Normandie, même si je sais que certaines les attendent avec impatience ! De toutes façons ... il est un peu tôt pour les
voir fleuris. Non je vous emmène dans le village de Pommiers, situé à peu près à mi-chemin entre Roanne
et Montbrison. Pommiers c'est, quand on le découvre d'en bas, un véritable paysage de carte postale ...

 

&& Pommiers (2)

&& Pommiers (3)

 

Pont de la Valla

Mais avant la grimpette qui nous aménera au village, arrêtons-nous aux abords de ce joli pont. Souvent appelé
à tort pont romain  c'est en fait à l'origine un pont roman, édifié sans doute par les moines du prieuré de Pommiers. Il fut reconstruit vers 1452-1455. C
e pont, sur lequel passe le Grand Chemin de Forez (chemin de commerce et chemin de pèlerinage) marque la limite entre la seigneurie ecclésiastique (les moines sont seigneurs du village) et le comté de Forez. Il permettait de franchir la rivière Aix. Mais cette petite rivière étant fort capricieuse et le pont n'étant plus adapté à la circulation contemporaine, le cours de l'Aix fut dévié et un nouveau pont fut construit. Aujourd'hui, l'Aix ne coule donc plus sous le pont ancien.
( source Musée du Patrimoine de France )

&& Pommiers (1)

 

D'en bas nous pouvons admirer le prieuré et l'église Saint-Julien ...

&& Pommiers (37)

&& Pommiers (4)

 
Poterne

Après une petite grimpette donc, on entre dans le village par une porte fortifiée dite " porte du Pavé " du XIIIème siècle, ainsi dénommée en souvenir, dit-on, d'un ancien chemin romain. Sur son tympan une plaque garde le souvenir de l'édit royal en faveur de l'Université de Caen. Autrefois le village était entouré d'une enceinte et cette porte comportait un système défensif composé de deux tours portière et d'un pont-levis, précédés d'une rampe d'accés bordée de murs, et plus bas encore d'une barbacane.
( renseignements pris sur le panneau près de la porte )

&& Pommiers (10)

Sans titre 1

 

Borne milliaire

Dans la Rome antique les bornes milliaires (en latin Miliarium ) étaient des bornes routières en pierre généralement en forme de colonne portant une inscription et destinées à marquer les distances sur le tracé des principales voies romaines d'Italie et des provinces romaines. Celle-ci du IIème siècle et dédiée à l'empereur Trajan a été découverte à Pommiers en 1880. Elle a servi d'assise de construction à l'église au XIIème siècle. 

&& Pommiers (14)

 

Passons à mes deux défis du lundi

Pour Bernie et son Lundi Soleil c'est toujours le printemps ... je dirais même encore plus que les deux dernières semaines ! 😉 J'ai donc choisi une des fleurs les plus emblématiques du printemps ... la tulipe !

&& Luxembourg (37)

 

Pour Arlette et son ciel du lundi rien d'extraordinaire à vous montrer, le ciel est resté désespérément bleu ces derniers jours ( là je sens que je ne vais pas me faire que des amis, mais que voulez-vous, j'aime les ciels "habités" ! 😉 ). Ce sera donc celui de samedi soir au tout début du coucher du soleil ...

DSCN4417

 A mercredi, on retournera à Pommiers !


Belle semaine à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 février 2022

A la découverte ...


... du petit patrimoine de Conques. Enfin pour le premier ... pas si petit que ça !

Château d'Humières

Construit par la famille dont il tire son nom, ce château représente un magnifique exemple d’architecture civile des XVème et XVIème siècles. Au corps de logis principal dont l’imposante façade est rythmée par trois niveaux de croisées est venue s’accoler une tour d’escalier remarquable par son couronnement de plan octogonal qui rappelle la tour-lanterne de l’abbatiale.

&& Conques (27)

 
Fontaine du Plô

L’élément qui persuada l'ermite Dabon à s’installer en ce lieu est certainement la présence d’une source abondante. Au XIIème siècle la fontaine en contre-bas de la place de l’église était signalée sur le Guide des Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle de la façon suivante “Devant la porte de la basilique coule une source excellente dont les vertus sont plus admirables encore qu’on ne peut le dire”. L’édifice présentait un réservoir a demi enterré surmonté d’une voûte en berceau. Aujourd’hui ladite voûte est fermée par un panneau de bois.

&& Conques fontaine du Plô

 
Fontaine de Fumouze

Cette fontaine, qui accueillait les pèlerins au terme de leur longue étape, a gardé les margelles destinées à recevoir les seaux. Et les claveaux de son arc, en calcaire jaune, très bien appareillés, paraissent bien identiques à ceux de ses contemporains de l'église romane ou du cloître.

&& Conques (67)

 
Le séchoir à châtaignes

Il est appelé clède ou bien secadou suivant les régions. Ces édifices ont toujours un étage , en bas on entretient un feu de bogues qui doit fumer sans flammes , et chauffer modérément mais continuellement. A l'étage un plancher percé de trous ( d'où le nom de claie qui a donné clède ) supporte la récolte de châtaignes qui est entassée sur 50 cm d'épaisseur. Tous les jours le feu est entretenu et les châtaignes retournées, elles sont sèches au bout de 3 à 6 semaines. 

&& Conques (43)

&& Conques (44)

 
Le pont "romain"

Ce pont est appelé romain non pas parce qu'il date de l'époque romaine mais parce qu'il était emprunté par les romièu ( les pèlerins ). Il a été construit au XIVème siècle mais a probablement été précédé d'un pont plus ancien, du fait de l'afflux des pèlerins dès le XIème siècle, il permet de Franchir le Dourdou, et ses eaux parfois capricieuses. Fortement dissymétrique il est construit en pierre de taille de grès rose et comporte 5 arcs en
plein cintre de 4 tailles différentes.

&& Conques (64)

&& Conques (66)

 
Mesures à grain

Dans la rue qui mène à la Porte de Fer ( tout au fond à droite, je vous ai montré le côté extérieur dans mon tout premier billet ) des mesures à grain en pierre, provenant d'une halle médiévale détruite, ont été disposées sous un auvent et rappellent l'importance des échanges économiques entre la cité et son terroir. ( devant les mesure à grain un lavoir ). Comme vous pouvez le voir sur le le croquis de la halle au-dessous leur système était ingénieux : « on versait le blé de l'intérieur de la halle et on le recevait par dehors dans des sacs placés au-dessous des ouvertures de ces boisseaux fixes. On sait que ces mesures en pierre avaient des ouvertures à leur partie inférieure, et de petites trappes que l'on ouvrait quand la mesure était pleine pour que le blé pût s'écouler dans le sac de l'acheteur, placé au-dessous ». 

&& Conques (56)

 
La halle

Bien sûr pas de photo ! Cette halle publique, appelée aussi  pierre foiral, se situait à l'emplacement exact où s'élève, de nos jours, le monument aux morts. La démolition, durant le dernier quart du XIXème siècle, de cet antique bâtiment dont les origines remontaient au Moyen Age, résulte du percement et de l'élargissement de la rue principale qui traverse le village de nos jours. Par chance, plusieurs érudits du Second Empire avaient accordé une attention particulière à ce monument qui, fort heureusement, fit l'objet d'un dessin, reproduit en gravure par un dénommé Bouton.

halles-conques-medium

 

Oups ... j'ai encore été très longue ! Vite, vite, ma Photo Préférée pour Anika, prise à l'abbaye de Daoulas, dans le Finistère ...

 

4-17 fév

A demain pour la suite et la fin de notre balade Conquoise.


Bon jeudi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 janvier 2022

En Lozère ...


... il est un très joli hameau au cœur des gorges du Tarn, situé entre La Malène et Sainte-Énimie.
Il est lové au pied des falaises du Méjean, sur la rive gauche du Tarn, c'est Saint-Chély sur Tarn. 

 

&& Saint Chély du Tarn (1)

 
Pont

Ce pont est le seul accès depuis la route pour rejoindre le village. Avec son unique arche, il enjambe majestueusement la rivière du Tarn. Il fut ouvert à la circulation le 8 août 1903, avant les gens se
servaient de barques à fond plat pour traverser d'une rive à l'autre du Tarn, ils transportaient ainsi les
vivres, les récoltes, ou leurs animaux. Derrière le pont ( presque au-dessous de la personne en rouge )
on devine une des deux résurgences tombant en cascade dans le Tarn.

&& Saint Chély du Tarn

St Chély du Tarn - Construction du pont (carte photo) 02_InPixio

( carte ancienne trouvée sur Mes passions, mes collections )


Moulin de Cénaret

Ce moulin est aujourd'hui une boutique qui expose et qui vend des créations artisanales . Son originalité c'est la source qui coule à l'intérieur et qui servait autrefois à faire fonctionner le moulin.

&& Saint Chély du Tarn (16)

&& Saint Chély du Tarn (13)

 
Chapelle Notre-Dame du Cénaret

Cette chapelle romane est nichée sous un immense rocher au cœur du village, tout près du moulin. Elle date du XIIème siècle, est composée d'une nef unique, et le choeur est éclairé par une baie au nord. La porte d'entrée, en arc brisé mouluré, est du XVème siècle, le bénitier est situé à sa droite, à l'extérieur.

&& Saint Chély du Tarn (14)

 A demain pour la suite et la fin de la visite.


Bon mercredi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 décembre 2021

Châteaulin ...


... je vous y ai emmenés il y a quelques semaines, c'était pour découvrir le Vieux Bourg ici. Aujourd'hui je
vais vous faire découvrir le bourg "récent" et comme je vous l'avais dit ... ça va être vite fait ! 

L'Hôtel de Ville

En 1910 est prise la décision de construire une nouvelle mairie car l'ancienne est délabrée, et parce que le Conseil Municipal souhaite avoir un Hôtel de Ville digne d'un chef-lieu d'arrondissement. Le nouveau bâtiment sera construit à l'emplacement de la halle aux blés dont une partie sera conservée. Un concours est organisé et Charles Chaussepied, architecte à Quimper, est sélectionné. En 1920 les entrepreneurs demandent la résiliation des contrats intervenus entre eux et la Mairie en 1912. Durant cette affaire les travaux sont plus ou moins suspendus et ils ne reprennent qu’en 1923, bien que les soucis avec les entrepreneurs ne soient pas terminés. Le nouvel Hôtel de Ville sera finalement inauguré le 22 mars 1925.

 

&& Châteaulin (7)

&& Châteaulin (6)

 
Voici la halle aux blés ( photo du net ) en 1903, à l'exact emplacement de l'Hôtel de Ville qui a conservé des parties de l'ancien édifice. Il en reste aujourd'hui quelques traces ... mais il faut le savoir ! 

halle-au-ble-la-belle-endormie-qui-sommeille-sous-la-mairie_3554504

 

Monument Jean Moulin

On ne pouvait trouver meilleure place que celle de la Résistance pour installer la statue de Jean-Moulin.
Mais pourquoi à Châteaulin ...? Tout simplement parce que le célèbre résistant avait été nommé sous-préfet
de Châteaulin le 8 janvier 1930, il le restera 2 ans.

&& Châteaulin (3)

 

Pont sur l'Aulne

Ce pont routier a été construit en 1824 par l'entrepreneur Allain. Il se situe légèrement en aval d'un ancien pont emporté le 25 décembre 1821 et qu'il remplace. C'est un pont à trois arches en arc surbaissé, en 
pierre de taille de granite.

&& Châteaulin (4)

 

Après cette toute petite découverte, mon défi de ce jeudi.

Il s'agit du RV Reflets d'Annie, en hommage à Marc de Metz.
Voici mes choix, ce seront encore des reflets dans l'eau.

&& lac de la Dathée

 Lac de la Dathée à Vire ( Calvados )

L'Île Bouchard (13)

 L'Île-Bouchard ( Indre et Loire )

filature Levavasseur (18)

 Filature Levavasseur à Pont Saint-Pierre ( Eure )

A demain pour encore autre chose !

Bonne journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2021

Des ponts


C'est une collection que je vous ai déjà proposée, et qu'il faudra d'ailleurs que je songe à vous proposer de nouveau ! En attendant comme j'en ai pas mal, en voici quelques-uns.

Arcy sur Cure ( Yonne )

La première pierre de cet édifice qui enjambe la Cure fut posée en 1758 à l'emplacement d'un ancien pont construit en 1302 et définitivement "ruiné" en 1645 par manque d'entretien. Entre ces deux dates le passage s'effectuait en barque, l'une d'entre-elles chavira en 1669 faisant 15 victimes. Il fut achevé en 1769, et il est remarquable de par son architecture en dos d'âne. La croix en pierre qui est au milieu a été érigée en 2000, elle est la copie conforme de celle qui existait avant la Révolution Française. ( source Arcy sur Cure )

&& Arcy sur Cure

 

Espalion ( Aveyron )

Le Pont Vieux est un pont uniquement piétonnier franchissant le Lot, c'est l’un des plus rares ponts médiévaux de France, il est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. A l'origine c'était un pont de bois construit au IXème siècle pour contrôler le trafic commercial de la vallée du Lot. Au milieu du Xème siècle, face à l’augmentation du passage dû notamment aux pèlerinages de Compostelle, les seigneurs de Calmont transformèrent le pont d’origine en un pont roman à cinq arches en forme d’accent circonflexe. Au XVIème
siècle un pont-levis et une barbacane le prolongent sur la rive droite. Doté de trois tours et d’une vingtaine de boutiques, le pont de grès rose est modifié au XIXème siècle.

&& Espalion

 

Rochefort ( Charente-Maritime )

Construit en 1900 par Ferdinand Arnodin et dominant la Charente de 50m, le pont transbordeur du Martrou a facilité le franchissement du fleuve sans gêner la navigation fluviale entre l'arsenal, le port et l'estuaire jusqu'en 1967. C'est un chef d’œuvre de l’architecture métallique et le dernier ouvrage de ce type en France. Après quatre années d'un chantier hors norme, il a repris ses traversées. Sa nacelle suspendue au-dessus des eaux permet aux piétons et aux cyclistes de traverser entre Rochefort et Échillais.

&& pont transbordeur

 

Graulhet ( Tarn )

Le Pont Vieux fut construit au XIIIème siècle pour permettre au bourg primitif de s’étendre de l’autre côté du Dadou, vers le quartier Saint-Jean où s’installèrent les premières tanneries. Sa forme n’était pas alors celle d’aujourd’hui, l’édifice fut en effet reconstruit à deux reprises, à la fin du XIIIème et au XVIème siècles. Il comportait à l’origine trois arches en plein cintre extradossées, celle du milieu étant plus élevée que les autres. Une des arches d’origine fut supprimée au XVIIIème siècle. On observe toujours aujourd’hui le profil en léger dos d’âne qui fut conservé. Il a été placé sous la protection des Monuments Historiques en 1937.

&& Graulhet

 

Saint-Vincent de Salers ( Cantal )

Situé en contrebas du bourg ce pont voûté du XVème siècle se nomme pont Henri IV ( on ne connaît pas
l'origine de ce nom ). Il enjambe le Mars , petite rivière qui prend sa source près du Puy Mary, et qui est un
sous-affluent de la Dordogne . Ce pont permettait de prendre un chemin qui montait dans la montagne pour rejoindre Salers dans l’autre vallée.

&& Saint Vincent de Salers

 Les hommes construisent trop de murs, et pas assez de ponts.
Isaac NEWTON

Et souvenez-vous que vous avez jusqu'à demain pour m'envoyer vos photos de fenêtres pour nos Collections de lundi ! Je sais que tout le monde prépare Noël ... mais vous pouvez faire mieux ! 😉

Je vous dis à demain pour autre chose.

 

Excellent mercredi à vous ! 

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2021

Carte postale 20

 

IMGP9942_InPixio

Pont de Marc Seguin sur le Rhône, à Serrières ...


Excellente soirée à vous !

 

Posté par CathyRose à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mai 2021

Les défis du samedi



IMGP6660

 Exceptionnellement ma photo ne sera pas de la semaine, mon lumbago, puis mes cervicales, m'ayant empêchée de bouger. J'ai donc choisi cet adorable toutou photographié lors de notre balade sur le côteau Sainte-Radegonde. Ce petit curieux nous a entendus sur le chemin et s'est précipité au bord du mur pour nous regarder.

Curieux ou pas, retrouvez les autres participants chez Patricia.

24 heures photo

 

Chez Ma' pour son Projet 52 j'ai beaucoup de retard, vacances obligent.

Le 15 mai le thème était les animaux de la maison. Pour essayer d'être originale j'ai choisi cette sauterelle trouvée sur un sac de voyage rangé dans un placard ...

&& IMGP2996

 

Le 22 mai le thème était architecture. Le choix était immense dans ma " phototèque ", j'ai choisi le viaduc de Millau, non sans avoir vérifié avant qu'on parle également d'architecture pour un pont ...

&& Millau (55)

 

Et ce samedi le thème est dans les environs. C'est pareil il y avait le choix, j'ai choisi une vue de l'Orbiquet derrière chez moi ...

&& l'Orbiquet (1)

 

Et enfin les fleurs du samedi pour Jean-Pierre. Trois fleurs photographiées lors de mes vacances tourangelles, pivoine, iris, et clématite ...

&& IMGP6810

&& IMGP6702

&& IMGP6525

Fleurs du samedi


A lundi pour une nouvelle balade, en attendant ...


Excellent week-end à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 mai 2021

Continuons ...

 
... notre visite dans cette jolie ville d'Alençon que vous paraissez apprécier.

Cour Jacque René Hébert 1

Elle porte le nom d'un révolutionnaire, fondateur du journal "Le Père Duchesne" et né à Alençon en 1757. Il participa en 1793 au procès de Marie-Antoinette en tant que substitut du procureur de la commune de Paris. Alors qu'il dénonçait la modération de Robespierre, ce dernier le fit arrêter et exécuter en 1794.

&& Cour Jacques René Hébert

 

Cour Cauchon de Vaubougon 2

Madeleine Cochon de Vaubougon est née à Alençon le 25 mars 1603. Elle se retrouva veuve très jeune et décida alors de se consacrer aux actions de charité, puis elle partit à Québec afin de fonder un monastère ayant pour apostolat l'éducation des Indiennes, monastère où elle gèra la lingerie, fit la vaisselle, assura le balayage et assista les malades. Elle demeura toute sa vie près des sœurs, vivant en religieuse mais sans l'être. Cette cour comprenant de vieilles maisons et une tourelle d'escalier est très pittoresque.

&& cour Cauchon de Vaubougon (1)

 

Porte de la Barre 3

En forme de châtelet elle était l'une des cinq portes qui permettaient d'entrer dans la ville. Elle était armée de deux tours crénelées élevées au Xème siècle, et était munie d'un pont-levis. Devenues inutiles elles furent abattues en 1776, les pierres de leur démolition servirent à construire le couvent des capucins, l'hôpital ... Cette tour en est le dernier vestige.

&& porte de la Barre (1)

portedelabarre

 

Maison à l' Étal 4

Cette maison date du XVème siècle, à cette époque les maisons d'habitation servaient aussi de boutiques, mais le commerce se faisait sur le pas de la porte et c'est donc sur un étal que l'on présentait aux chalands la marchandise. Elle fut en partie détruite au cours du XVIIIème siècle, mais elle conserve encore son étal taillé dans un seul bloc de pierre. Elle est également dotée d'une façade essentée d'ardoises.

&& maison à l'Étal (2)

Scan_InPixio

 

Le Pont Neuf 5

La construction du pont Neuf avait pour objectif de relier plus facilement la Normandie et le Maine. Il s'agissait de délester le pont de Sarthe, le seul permettant de traverser la rivière, d'un trafic de plus en plus important. Si sa construction fut ordonnée par le Conseil du roi en 1770, les problèmes financiers de la municipalité retardèrent l'échéance. Selon la première ordonnance, la ville devait s'engager à payer les indemnités dues aux propriétaires des maisons qu'il fallait détruire. La levée d'un nouvel impôt destiné à financer ces dédommagements relança le projet en 1779 et le pont fut ouvert en 1781.

&& Pont Neuf

Scan1 (2)

 

Mais le lundi ce sont aussi ... des défis !

Pour Bernie et son Lundi Soleil on voit toujours la vie en rose. J'ai choisi aujourd'hui une photo que j'ai déjà montrée, mais c'était il y a longtemps. Il faut dire que je ne me lasse pas de ces " chamallows " géants ...

19-rose

 

Et pour Arlette et son ciel du lundi ce sera celui d'hier matin ...

IMGP6413

A mercredi pour la suite de notre balade.

Excellente semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , ,