02 décembre 2022

Vernon 3


J'aurais bien voulu vous montrer l'hôtel de ville en face de la maison du Temps Jadis que vous avez vue hier ... mais encore et toujours des travaux sur la place devant ! La dame du restaurant où nous avons mangé nous a dit que ça fait 3 ans que ça dure ... ils n'en peuvent plus ! Il est relativement récent, 1893, mais superbe. Vous n'en verrez donc ... que le belvédère à lanterneau !!!

 

&& Hôtel de Ville

 Continuons et tournons à droite ...

Rue Potard

Épargnée par les bombardements de la dernière guerre, cette rue a conservé son aspect médiéval avec ses vieilles maisons dont certaines sont en pans de bois. Elle tire son nom d’une riche famille qui possédait plusieurs domaines dans le Vexin normand. Au XVIème siècle, Jean de Potard puis Françoise de Potard
étaient propriétaires du moulin Quincampoix établi au cœur de la ville, et détruit lors de la construction
de l’hôtel de ville à la fin du XIXème siècle.

&& rue Potard (6)

 Photos avant/après, j'ai réussi à la prendre sous le même angle.

&& rue Potard (7)

&& rue Potard (8)

&& rue Potard (9)
( voici celle dont vous avez eu un avant-goût hier )

Plusieurs de ces maisons possèdent une façade caractéristique de l'architecture médiévale : élévation en pan de bois sur un solin (muret) en pierre et étages en encorbellement. Les têtes sculptées ci-dessous ( maison des photos 1 et 2 ) ont été rajoutées à l'époque contemporaine. 

cats

 
Revenons sur nos pas et tournons à droite pour découvrir l'emplacement de l'auditoire du tribunal de baillage. Je ne sais pas du tout ce que c'est, je n'ai rien trouvé sur le net ... mais ça me plaît beaucoup !

&& auditoire tribunal baillage (3)

&& auditoire tribunal baillage (1)

 Demain les défis du samedi, lundi les Collections de ... donc à mercredi
prochain pour la suite et la fin.


Bonne fin de semaine à vous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,


01 décembre 2022

Vernon 2

 
Avant de rentrer vraiment dans la ville arrêtons-nous devant les restes de l'ancienne enceinte. Celle-ci, datant probablement du XIIIème siècle, était constituée d'une muraille de 2m d'épaisseur percée à intervalles réguliers de grandes niches d'archères. Leur destruction quasi systématique a eu lieu au XIXème siècle, mais quelques éléments ont été préservés lorsqu'ils constituaient des limites de propriété.

&& ancienne enceinte

 Nous pénétrons maintenant dans la ville par ...

La rue Bourbon-Penthièvre

Elle porte le nom du dernier seigneur de Vernon mort en son château de Bizy en mars 1793. Autrefois, ce quartier de Vernon était habité par une population très pauvre. Les maisons comportaient des perrons pour les protéger des inondations fréquentes ( voir photo de la carte ancienne trouvée sur place ). Avant la Seconde Guerre mondiale la rue, bordée de vieilles maisons à pans de bois, se prolongeait jusqu’à la Seine. Les bombardements et l’ouverture d'un boulevard ont entraîné la disparition d’une partie de ce quartier médiéval.

&& rue Bourbon Penthièvre (1)( la collégiale, aussi en travaux ... )

&& rue Bourbon Penthièvre (0)

&& rue Bourbon Penthièvre (3)

 Au bout de cette rue à gauche la collégiale, et à droite ...

La maison du Temps Jadis

Cet édifice médiéval est l’une des plus anciennes maisons de Vernon, la seule de cette époque à avoir été épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Cette demeure à pans de bois du XVème siècle, édifiée sur des caves plus anciennes, comporte deux étages à encorbellement surmontés d’un comble
avec pignon. Aujourd’hui, en raison de son intérêt à la fois historique et architectural, cet ancien " Café
de la ville " est classé monument historique.

&& Maison du Temps Jadis (1)
( encore et toujours des travaux ... )

&& Maison du Temps Jadis (2)

 Non, non, je vous promets que je n'avais pas bu ... enfin pas encore, c'était en fin de matinée ! 😂
Certaines maisons à pans de bois sont de guingois, ça participe à leur charme.

&& Maison du Temps Jadis (4)

 Le poteau d’angle est orné d’une statue en bois représentant une Annonciation, vous y voyez l’ange Gabriel annonçant à la Vierge Marie la venue du Christ.

&&&&&&&&&&&&&&&

Pour Anika et sa Photo Préférée je lui ai proposé celle-ci prise dans une rue de Vernon justement, un petit avant-goût de ce que vous verrez demain.

&& rue Potard (10)

A demain pour la suite !


Joli mois de décembre à vous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2022

Vienne 4

 Désolée, canalblog débloque encore ce matin ...

Quelques lieux divers et variés au fil des rues de Vienne ...

Chapelle Saint-Théodore

Commandée au XVème siècle par le chanoine Claude de Virieu et sa sœur Jeanne pour afficher la puissance de leur famille, la chapelle fut construite au sein du quartier canonial autour de la cathédrale plus connu sous le nom "Le ban des cloîtres" ( des traces toujours visibles rappellent que la cathédrale donnait au nord sur un cloître ). Elle fut placée sous l'autorité de l'archevêque de Vienne et des chanoines.

&& chapelle Saint-Théodore (1)

&& chapelle Saint-Théodore (2)

 

Hôtel de Ville

Réorganisé en 1768, le corps municipal rachète en 1771 le splendide hôtel particulier du marquis de Rachais d'inspiration italienne, avec sa grande loggia à arcades et ses magnifiques escaliers rampe sur rampe de la cour intérieure. Il conserve des salons avec décors peints des XVIIème et XIXème siècles. 

 

&& Hôtel de Ville

carte-postale-vienne-78341

 

Fontaine de l'Hôtel de Ville

Peu de renseignements la concernant, juste qu'elle a été construite dans le troisième quart du XVIIIème siècle. Elle est classée par arrêté du 6 mars 1924.

&& fontaine de l'Hôtel de Ville (1)

762-vienne-vienne-fontaine-hotel-ville


Maison de Laurent Mourguet

C'est dans cette maison que mourut, le 30 décembre 1844, le saltimbanque lyonnais Laurent Mourguet, connu comme le "père Guignol". Il s'était retiré à Vienne en 1840 où il avait déjà auparavant présenté ses spectacles ambulants de marionnettes dont le succès populaire avait débordé bien au-delà de Lyon. Son petit théâtre, installé dans cette rue puis rue du Quatre-Septembre, lui assurait de quoi vivre.

&& maison créateur Guignol (2)

&& maison créateur Guignol (1)

 

Maison rue des Peaux-Belles

Le nom ancien " rue des Peaux-Belles ", aujourd'hui rue du Quatre-Septembre, était le reflet d'une sectorisation des métiers dans la ville, ici exerçaient des fourreurs, aux côtés d'orfèvres et de doreurs. Cette maison d'angle du XVIIème siècle abritait une boutique au rez de chaussée. Sur la façade une niche d'angle datée de 1677, à fronton animée d'un ange, est le témoin d'un temps où statues et symboles religieux marquaient l'espace public.

&& rue des Peaux Belles (1)

 Sources Vienne Condrieu Tourisme pour la chapelle, encore Vienne Condrieu Tourisme pour l'Hôtel de Ville, et les panneaux sur place pour le reste. Cartes anciennes trouvées sur le net.

&&&&&&&&&&&&&&&

Mes deux défis de ce lundi.

Pour Bernie et son Lundi Soleil à nouveau mois nouveau thème et pour septembre c'est ... automne ! On va y aller en douceur et commencer par la récolte des pommes ...

36-automne

 

Et pour Arlette et son ciel du lundi j'ai choisi celui de lundi en début de journée ...

 

IMGP9829

A demain pour la suite et la fin.

Excellente semaine à vous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 septembre 2022

Vienne 2

 
On fait un grand bond en avant et on se retrouve ... au Moyen Âge ! Vienne devient à cette époque une puissante cité religieuse. Elle est surnommée " Vienne cité sainte " et connait des événements marquants. 
La nomination de Guy de Bourgogne qui devient pape sous le nom de Calixte II. Il est couronné dans la cathédrale Saint-Maurice et deviendra l’unique pape viennois de l’Histoire.
- L’intervention de l’archevêque Jean de Bernin qui chasse les marchands juifs de la ville et avec l’argent spolié, restaure le chœur de la cathédrale et construit le château de la Bâtie.
- Le Concile de Vienne qui marque la dissolution définitive du mystérieux Ordre des Templiers.
De nombreux édifices témoignent aujourd’hui encore de sa grandeur passée.

Château de la Bâtie

C'est un ancien château-fort du XIIIème siècle dont les ruines se dressent fièrement au-dessus de la ville. C'est donc l'archevêque Jean de Bernin qui est considéré comme le donneur d'ordre pour la construction du château, vers 1225. Il servit de lieu de résidence aux archevêques de Vienne jusqu'au milieu du XIVème siècle où, la paix revenue, ceux-ci dédaignèrent peu à peu cette résidence et négligèrent l'entretien de la forteresse qui tomba au simple rang de prison royale. Très endommagé durant les guerres de religion il fut partiellement rasé et mis hors d'usage à la suite d'un arrêt du conseil d'État du 26 janvier 1633, sur ordre de Richelieu.

&& Château de la Bâtie (1)

&& Château de la Bâtie (2)

 
Tour de l'horloge

La décision de construire la tour de l’horloge dans le palais delphinal fut prise par les consuls de Vienne. En effet l’incendie de la tour nord de la cathédrale Saint-Maurice en 1567 avait ravagé l'horloge principale de la ville. Il fallait donc remettre en place ce qui permettait à cette époque à la population de donner la mesure du temps. Utilisée jusqu'à la construction de l'hôtel de ville la tour a connu plusieurs fonctions, lieu de justice
et prison. Elle est aujourd'hui privée.

&& tour de l'horloge


Maison du Pilori

Cette bâtisse qui à l’origine servait de boutique fut construite au XVème siècle. Sa façade d’origine a été rafraîchie après le réaménagement du jardin de Cybèle qui voisine la maison. Comme toutes les maisons à pans de bois elle consiste en un renfort de hourdis (mélange de brique, paille et torchis) entre les colombages. Elle repose sur un rez-de-chaussée en pierre et maçonnerie (le solin) pour isoler le pan de bois de l’humidité du sol. Elle possède ici un encorbellement, au Moyen-Âge c’était une manière d’éviter de payer l’impôt sur l’empiètement de la chaussée.

&& Maison du Pilori


Halle de la Boucherie

 Cette halle est située rue Teste du Bailler, au cœur du centre ancien de Vienne. Datant du XVIème siècle le bâtiment servait autrefois de "macel", à savoir une halle voûtée dédiée à la vente de viande, ici du bœuf. Un autre marché était réservé à la viande de chèvre, mouton et porc. En 1647 des problèmes d'hygiène et les risques d'incendie conduisent les consuls de Vienne à "murer" la boucherie et à aligner sa façade sur celles des maisons voisines. Au milieu du XVIIIème siècle l’édifice sert alors de remise agricole et subit de nombreuses affectations et modifications architecturales. Dans les années 1970 elle devient la salle des ventes de la ville, elle est aujourd'hui Centre d'art contemporain.

&& Halle de la Boucherie

Centre_d'art_contemporain_La_Halle_des_bouchers

( Le lieu était fermé, photo de l'intérieur Marc Bembekoff )

Maison Renaissance

Un réalignement a fait disparaître toute l'ordonnance de la façade et le décor sculpté qui devaient signaler à l'extérieur le prestige social des propriétaires. Une allée cochère conduit dans la cour intérieure où un escalier à large vis, éclairé par des fenêtres à croisée, assure les communications internes entre deux corps de logis. Cas exceptionnel à Vienne les deux façades sur cour étaient animées de galeries à arcades superposées. Au-delà la parcelle s'étirait en profondeur, aux jardins se sont substitués des immeubles de rapport rendus nécessaires par la croissance démographique ( XVIIIème et XIXème siècle ).

&& Maison Renaissance (1)

 Sources Vienne Condrieu Tourisme et Wikipédia ( halle de la Boucherie )

A demain pour la suite.


Joli mois de septembre à vous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2022

Une petite balade ...


... pour bien terminer la semaine ! Et elle se déroulera en Mayenne, à Chémeré le Roi. Un peu en dehors du village se trouvent le château et le moulin de Thévalles. Les photos ont été prises de loin et recadrées, c'est pourquoi elles ne sont pas forcément très nettes.

&& moulin et château de Thévalles

 

Château de Thévalles

Il domine le cours de l'Erve et sa vallée du haut d'un roc taillé à pic. Le château actuel repose sur les fondations d'un bâtiment construit au XIème siècle contre les invasions des Normands. Une partie des constructions modernes remonte au XVIème siècle et l'autre au XVIIème. En 1415 le site est simplement désigné comme un hébergement, en 1495 la terre comprend un hébergement, un manoir, une maison, et le
6 février 1558 un acte d’acquisition de la terre de Thévalles mentionne le château nouvellement reconstruit.
Du XVème siècle il subsiste seulement deux tours crénelées.

&& château de Thévalles

1383325959-IMG-0094

 

Moulin de Thévalles

Depuis 10 siècles trois moulins à eau se sont succédés au même emplacement. Le premier, sans doute construit vers le Xème siècle, époque où apparaissent les premiers moulins sur l'Erve, est cité dès 1260.  Un second moulin sera reconstruit au XVIème siècle, ainsi que la maison du meunier dont il ne subsiste qu'une partie. Jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, le moulin de Thévalles est un moulin "banal", c'est-à-dire que toute personne dépendant de la terre de Thévalles doit venir obligatoirement faire moudre son grain au moulin, si elle réside à moins d'une lieue. En 1850 la modernisation de la meunerie va décider de la reconstruction du moulin sur quatre niveaux pour l'installation d'un mécanisme dit à l'anglaise qui subsiste toujours. Le moulin cesse de tourner en 1958, il est le seul moulin à eau ouvert à la visite en Mayenne, il est classé Monument Historique.
( source Moulin de Thévalles )

&& moulin de Thévalles

 

Maison du Porche

C'est Hector de Cervon et son épouse Olive de Thévalles ( mariés en 1482 ) qui firent construire cette demeure. Construite à la fin du XVème siècle elle domine la petite place et l'église de sa masse. L’originalité de cette maison c'est sa façade qui repose sur 5 piliers soutenant quatre portiques aux arcs brisés en grès roussard, disposition architecturale très rare dans le Maine. Elle est percée de deux grandes fenêtres munies de meneaux et de croisillons. A cette époque, une grande partie de la place de l'église était entourée de bâtiments avec arcades, et le cimetière se trouvait en son centre.

&& Maison du Porche (2)

&& Maison du Porche (3)

 
Et pour terminer une ancienne boutique, rétro à souhait !

&& Chémeré le Roi (2)

 Ce village n'était absolument pas prévu au programme, il n'y a d'ailleurs rien d'autre à voir mis à part ... un lavoir ! Mon mari a recensé tous ceux du coin où nous étions en potassant toute la doc de notre gîte. Et parfois nous avons trouvé de véritables petites pépites comme celles que je viens de vous montrer.

A demain pour les défis du samedi.

Joli mois de juillet à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 juin 2022

Suite ...


... de notre découverte de Parné sur Roc. Je suis bien consciente que beaucoup des maisons que je vous montre n'ont aujourd'hui rien d'exceptionnel. Mais je trouve intéressant de connaître leur histoire. Beaucoup sont en réalité des maisons anciennes, parfois médiévales, remaniées à plusieurs reprises et profondément transformées, surtout en façade, dans le courant du XIXème. Ces modifications s’expliquent parfois par l’élargissement des rues, mais aussi par un simple souci de mise au goût du jour et d’élargissement des ouvertures. Les renseignements que je vous donne ont été pris sur les panneaux qui se trouvent sur chaque maison, ainsi que sur le site Parné sur Roc Petite Cité de Caractère qui est vraiment très, très bien fait.

Maison médiévale

Après la guerre de Cent Ans le renouveau des affaires fit se multiplier ce type de bâtiment à tourelle d’escalier et toit en forte pente. Au pignon l’accolade d’une ancienne porte est caractéristique du goût de cette époque
( fin XVème début XVIème siècle ).

&& maison médiévale (1)

 
Au-dessus de la nouvelle porte une pierre énigmatique porte une étoile, un cœur saignant ( peut-être l’emblème religieux du Sacré Cœur ) et les initiales MC ( peut-être celles d’un propriétaire). ( désolée j'ai dû beaucoup zoomer ma photo n'est pas nette )

&& maison médiévale (2)

 
Maisons jumelées

Sur un terrain lui appartenant, Charles Fripier a construit vers 1886 deux maisons accolées. Il a eu l’idée d’en faire un ensemble homogène et symétrique. Un corps central à pignon, regroupant les portes des logements, est encadré par des ailes comprenant chacune l’arc d’une boutique.

&& maisons jumelées Charles Fripier

 
Ancienne école des filles

Le bâtiment actuel succède à une construction plus ancienne qui était située plus en avant et que l’on appelait la maison de l’Archidiacrerie (mentionnée dès 1577). Celle-ci appartenait à la cure, puis, pendant la Révolution, elle a été achetée comme bien national par un maréchal ferrant en 1791. En 1820 la commune l’a échangée contre deux terres labourables pour en faire l’école publique des filles. Reconstruite à l’emplacement actuel en 1852-1854, elle a fonctionné jusqu’en 1991.

&& ancienne école des filles

 
Mairie - école

Comme beaucoup de bourgs Parné s’est doté d’une mairie-école sous la Troisième République. Le bâtiment (au fond, volets bleus) comprenait la maison du directeur (au milieu), deux salles de classe (à gauche) et la mairie (à droite). Aujourd’hui, on y trouve la garderie et une salle de classe. 

&& mairie-école (1)

 
Mairie ( actuelle )

Ce bâtiment carré est l’ancien presbytère. C'est un assemblage de constructions restées distinctes au niveau des toitures. La partie gauche remonte aux années 1443-1456, après les dégâts de la guerre de Cent Ans. Elle a conservé son ancienne porte en plein cintre( à gauche sous les drapeaux ), aujourd’hui bouchée. Devenu mairie en 1983, le bâtiment a été restauré et a fait l’objet de quelques aménagements intérieurs.

&& mairie

 
Maison néo-classique

L’habitation de Charles Frippier, datée de 1851, suit les règles de l’architecture néoclassique : symétrie autour de l’axe formé par la porte et la lucarne à fronton, petites fenêtres à l’étage. Elle diffère des maisons construites par ce maçon à partir des années 1860, utilisant en abondance la brique.

&& maison néo classique

 
Le prieuré

Entre 1080 et 1094 l’église fût donnée aux moines bénédictins de Saint-Nicolas d’Angers qui établirent un prieuré. La partie centrale de la maison date du XVIIIème siècle. Elle se distingue des ajouts latéraux du XIXème siècle par son enduit ancien et son toit à quatre pans.

&& prieuré

A demain pour la suite.


Excellente journée à vous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juin 2022

Continuons ...


... la découverte des maisons de Parné sur Roc. Et si celles que je vous montre sont aujourd'hui des maisons, toutes sauf la dernière ont été auberge, hôtel, ou café. Le nombre peut surprendre pour un petit bourg mais il ne faut pas oublier que nous sommes sur une route ancienne importante, le chemin médiéval de Tours à Laval. De nouvelles auberges se sont multipliées à Parné au XIXème siècle. Cela traduit la vitalité économique du site et, en particulier, des fours à chaux qui génèrent une circulation importante, donc des besoins en hébergement.

Auberge de la Corne de Cerf et Hôtel du Commerce

L’auberge de la Corne de Cerf ( à droite de la photo en descendant la rue ), mentionnée depuis 1575, conserve le toit en forte pente d’une maison du XVIème siècle. Sur son terrain un grand bâtiment a été construit à l’angle des rues vers 1844 ( la maison aux volets bleus ). Il est devenu l’hôtel du Commerce à la fin du XIXème siècle. Une petite maison de 1707, caractéristique de l’habitat populaire des XVIIème et XVIIIème siècle, le prolonge
( à gauche de la photo ).

&& auberge de la Corne de Cerf

 

Auberge de la Croix Blanche

Le bâtiment sur rue, à étage en pan de bois, a été construit vers 1454. On lui a adjoint au XVIème siècle une aile à l’arrière et une tourelle d’escalier. C’était au XVIIème siècle l’une des quatre auberges bordant le chemin de Laval à Tours. Puis la maison a été habitée par des tisserands de 1740 à 1860. Le tissage se pratiquait dans la cave dont on voit la porte basse.
( explications sur la façade ici, et sur l'auberge telle qu'elle était au temps de Madame Sévigné ici )


&& auberge de la Croix Blanche (1)

&& auberge de la Croix Blanche (2)

 

Auberge du Plat d'Étain

Mentionnée de 1577 à la Révolution cette auberge bénéficiait d’un emplacement favorable à l’entrée du bourg en venant de Tours. Des bâtiments répartis autour de la cour, seul celui qui borde le roquet remonte au XVIème siècle ( à droite mais on ne le voit pas sur ma photo ). 

&& auberge du Plat d'Étain

 

Hôtel du Lion d'Or

Cette maison semble dater du XVIème siècle d'après sa silhouette et l'encadrement mouluré de sa porte. Elle appartenait à un exploitant de four à chaux en 1830. Puis elle est devenue l’hôtel du Lion d’Or et son volume a été doublé en 1887 du côté roquet (à droite). Malgré l’accès pentu cette partie nouvelle comprenait les écuries.

&& Hôtel du Lion d'Or

 

Auberge Lemoine

Cette maison est une auberge du XIXème siècle tenue par François Lemoine qui est mentionné comme aubergiste en 1821 et 1841. Créé en 1837 le bâtiment a été allongé vers la droite en 1886 et doté d’un porche en granite à linteau de bois donnant accès aux écuries.

53PARNE-09J01-Gde-Rue-3-5-pmq6zahdo8asf7o0truw3j6qft3yrent2qboizgf7k

( photo prise sur le site Parné sur Roc, je l'avais zappée )

 

Café style Charles Fripier

Charles Fripier, quatrième représentant d'une lignée de maîtres maçons, a marqué l'architecture du village de 1860 à 1880. Son style, reconnaissable par l'utilisation de briques et d'ornements en terre cuite de différentes teintes, culmine sur cette façade. Cette maison de 1868 comporte trois ouvertures témoignant de sa fonction commerciale. Charles Fripier y a porté à son point culminant son goût du décor et de la polychromie. Au XXème siècle cette maison était toujours un café tout en faisant fonction d’épicerie ( café Dalibard ). Elle a aussi servi de bureau de poste et possédait la cabine téléphonique publique. La façade, éventrée au rez-de-chaussée pour élargir la devanture, a été reconstituée dans sa forme d’origine au début des années 1990.

&& café style Charles Fripier

 

Maison Faucheux

La façade de 1878 montre la fantaisie que permet l’usage de la brique, comme dans le café Fripier dix ans plus tôt. Dans le couronnement des ouvertures, le tuffeau ajoute de vagues réminiscences néo-gothiques. L'artisanat de la poterie est connu en Mayenne depuis le Xème siècle, au XIXème on en fabriquait encore.

&& maison Faucheux

 On se retrouve demain pour la suite.

Et n'oubliez pas vos photos de jardins pour lundi !


Bon mercredi à toutes et tous !

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mai 2022

Collections de ... 66


Nous nous retrouvons ce matin pour un nouvel opus de nos Collections de ... consacrées pour la toute première fois aux maisons. Un nouveau thème qui vous a à priori beaucoup plu puisque nous sommes cette fois-ci 32 à avoir participé. Il y en aura je crois pour tous les goûts, en France ainsi qu'en Angleterre, en Belgique, en Grèce, en Indonésie, à La Réunion, au Monténegro, au Sénégal, en Slovénie et en Thaïlande. J'ai choisi les trois premières strophes d'un poème de Paul Stendhal ...

Une petite maison

C'est une petite maison tout ordinaire,
Elle n'est pas un château, mais celle de ma vie !
Elle est bien plus belle, dans mon imaginaire,
Et j'en suis le Prince, du haut de son parvis.

Quand je l'ai rencontrée, tout au bout du chemin,
Sa beauté m'a souri, je n'étais qu'un gamin.
J'ai sué, sang et eau, pour pouvoir l'habiter,
Et ce jour est venu, un beau matin d'été !

J'étais devenu grand, et ça faisait longtemps.
Que j'espérais enfin, ce merveilleux instant,
Où j'y déposerais, là, ma seule valise,
Au seuil de la porte, juste sous la marquise ...

Christian
1 - maison à Billy ( Allier )
2 - maisons à Noyers sur Serein ( Yonne )

1-Christian Billy (Allier)

1-Christian Noyers sur Serein

 Hilde ( sans blog )
3 - 4 - maison à Gundershoffen ( Bas-Rhin )

2-Hilde Gundershoffen (1)

2-Hilde Gundershoffen (2)

 Monique M. ( sans blog )
5 - 6 - maisons dans le vieux Tours ( Indre et Loire )

3-Monique M

3-Monique M

 Faby ( sans blog )
7 - maison dans la Drôme
8 - maison en Savoie

4-Faby Drôme

4-Faby Savoie

 Monique L. ( sans blog )
9 - maison à Limoges ( Haute-Vienne )
10 - maison à Nanteuil en Vallée ( Charente )

5-Monique L

5-Monique L

 Renée
11 - habitat traditionnel du lac Taho ( Indonésie )
12 - maisons au bord de la rivière Kwaï ( Thaïlande )

6-Renée Lac Taho Indonésie

6-Renée rivière Kwaï Thailand

 Claudine
13 maison à Kernevel ( Finistère )
14 - maison à Pont-Aven ( Finistère )

7-Claudine Kernevel

7-Claudine Pont-Aven

 Mireille M.
15 - maison rue Jecquel à Dinan ( Côtes d'Armor )
16 - maison rue de l'Horloge à Dinan ( Côtes d'Armor )

8-Mireille M

8-Mireille M

 Saze ( sans blog )
17 - maison de la Lieutenance à Cognac ( Charente )
18 - maison à Gerberoy ( Oise )

9-Saze Cognac

9-Saze Gerberoy

 Rose
19 - maison dans les Combrailles ( Puy de Dôme )
20 - maison à Manzat ( Puy de Dôme )

10-Rose Combrailles

10-Rose Manzat

 Babeth
21 - maison à Luxeuil les Bains ( Haute-Saône )
22 - maison dite " espagnole " ( fin XVème-début XVIème ) à Luxeuil les Bains ( Haute-Saône )

11-Babeth Luxeuil les Bains (1)

11-Babeth Luxeuil les Bains (2)

 Marie-Claire
23 - maison dans le bois de la Chaize à Noirmoutier en l'Île ( Vendée )
24 - maison du quartier de l'île Penotte aux Sables d'Olonne ( Vendée )

12-MC Noirmoutiers en l'Île

12-MC Sables d'Olonne

 Violette
25 - maison face à l'abbatiale Saint-Ouen à Rouen ( Seine-Martime )

13-Violette Rouen

 Brigou
26 - 27 - maisons à Southampton ( Angleterre )

14-Brigou Southampton (1)

14-Brigou Southampton (2)

 Klara
28 - 29 - maisons à Trentemoult ( Loire-Atlantique )

15-Klara Trentemoult (1)

15-Klara Trentemoult (2)

 
Patricia L.
30 - maison à Grenoble ( Isère )
31 - maison dans le Vercors ( Isère )

16-Patricia L

16-Patricia L

 Mireille B.
32 - maison à Aigueperse ( Puy de Dôme )
33 - maison à Aubiat ( Puy de Dôme )

17-Mireille B

17-Mireille B

 Huguette
34 - maison à Chanaz ( Savoie )

18-Huguette Chanaz

 
Danièle
35 - maisons à Saint-Dalmas Valdeblore ( Alpes-Maritimes )
36 - maison " du Coiffeur " ( XVème siècle ) à Saint-Martin Vésubie ( Alpes-Maritimes )

19-Danièle St Dalmas Valdeblore

19-Danièle St Martin de Vésubie

 Véronique
37 - 38 - maison du quartier du Courtgain ( des pêcheurs ) à Saint-Valéry sur Somme ( Somme )

20-Véronique Courtgain (1)

20-Véronique Courtgain (2)

 Catichou
39 - maison à La Perrière ( Orne )
40 - maison à Nice ( Alpes-Maritimes )

23-Catichou La Perrière

23-Catichou Nice

 Brigitte
41 - maison au Bec Hellouin ( Eure )
42 - maison à Kaysersberg ( Haut-Rhin )

21-Brigitte Bec Hellouin

21-Brigitte Kaysersberg

 Isabelle
43 - maisons sur l'île de Symi ( Grèce )
44 - maisons en Slovénie

22-Isabelle île de Simy

22-Isabelle Slovénie

 4'Ine
45 - maison du Tourisme et du Thermalisme à Dax ( Landes )

24-4'Ine Dax

 Catherine
46 - 47 - maisons sur l'île de la Réunion

25-Catherine Saint-Pierre (1)

25-Catherine Saint-Pierre (2)

 Monique R. ( Sans blog )
48 - 49 - maisons en Gaume ( Belgique )

26-Monique R

26-Monique R

 Françoise
50 - maison à Font-Romeu ( Pyrénées-Orientales )

27-Françoise Font-Romeu

 Nicole
51 - maison d'Adam ( fin XVème siècle ) à Angers ( Maine et Loire )
52 - maison à Angers ( Maine et Loire )

28-Nicole Angers (1)

28-Nicole Angers (2)

 Bernadette
53 - maison du Hameau de la Reine à Versailles ( Yvelines )

29-Bernadette Versailles

 Nini
54 - 55 - maisons à Friesen ( Haut-Rhin )

30-Nini Friesen (1)

30-Nini Friesen (2)

 Lylou
56 - maison de Castel Meur, petite maison entre les rochers à Plougrescant ( Côtes d'Armor )
57 - manoir de Grech Guen sur l'Ile de Bréhat ( Côtes d'Armor )

31-Lylou CastelMeur Plougrescant

31-Lylou Ile de BréhatR

Et enfin les miennes
58 - maison sur l'île de Gorée ( Sénégal )
59 - maison au bord de l'Adriatique à Petrovac ( Montenegro )

Gorée (7)

Petrovac (36)

 Encore un immense MERCI à chacune d'entre-vous et à Christian, seul homme à avoir participé cette fois-ci. Nous nous retrouverons début juin ( le 6 ou le 7, je vous le redirai quelques jours avant ) pour une Collection sur le thème du patrimoine. Le sujet est très vaste : châteaux, églises ou chapelles bien sûr, mais également cadrans solaires, fontaines, fours à pain, halles, kiosques à musique, lavoirs, métiers à ferrer, moulins, phares, pigeonniers, ponts, puits ... vous avez le choix et je pense que tout le monde trouvera son bonheur dans cette liste. Mais je préférerais qu'on évite portes, fenêtres, enseignes, heurtoirs ...
Vous avez jusqu'au jeudi 2 juin pour m'envoyer 1 ou 2 photos.

&&&&&&&&&&&&&&

Mes deux autres défis du lundi maintenant.

Pour Bernie et son Lundi Soleil nous sommes toujours à l'est. Je galère toujours un peu donc revoici ... une girouette ! Elle est à l'envers mais l'aiguille est bien dirigée vers l'est.

&& Candes Saint-Martin (4)

 

Pour Arlette et son ciel du lundi celui de jeudi matin ...

IMGP4363

 Voilà, il est maintenant temps pour moi de faire une petite pause. Nous partons quelques jours en Touraine comme chaque année à cette saison, puis direction la Mayenne pour une semaine. Comme je l'ai dit plus haut je vous retrouverai ou le lundi 6, ou le mardi 7, je vous tiendrai au courant. En attendant je vous souhaite une jolie fin de mois de mai, et un bon début de juin. Je vous confie les clés du blog, faites-en bon usage !


Excellente semaine à vous !

 

drapeau-d-ukraine

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 avril 2022

Courte balade ...


... dans le nord de la Loire, à Saint-Jean Saint-Maurice sur Loire. Ce village situé à 15 km de Roanne est né de l’union de deux communes, Saint-Jean le Puy et Saint-Maurice sur Loire, il est situé sur l’itinéraire jacquaire Cluny/Le Puy en Velay. Et c'est dans le bourg de Saint-Maurice, à caractère médiéval et niché sur un promontoire dominant la Loire, que nos pas vont nous mener. 

&& Saint Maurice sur Loire (20)

 

La forteresse

Située sur un éperon rocheux la forteresse comprenait un donjon massif et un château féodal. Le château n'avait pas qu'une vocation militaire, il était aussi siège de haute et basse justice. Construit à la fin du XIIème siècle à la place d'un château en bois il permettait de surveiller les alentours. Il fut démantelé en 1626 par les troupes de Richelieu. Le donjon est une tour imposante de 17 m de haut dont l'accés se trouvait à plusieur mètres du sol, au niveau du premier étage.

&& Saint Maurice sur Loire (2)

 

Les portes

Le château et le donjon étaient protégés par une ceinture de fortifications, visible encore aujourd'hui à travers la porte qui conduit au château, la porte Guy de la Mure ( du nom d'une famille du village ). Il existait une seconde ceinture de fortifications que l'on franchit en passant sous la porte du Ris Serpentin ( ruisseau du Serpentin qui coule en contrebas ).

&& Saint Maurice sur Loire (5)Porte Guy de la Mure et ce qu'il reste de son échauguette ( en haut à droite )

&& Saint Maurice sur Loire (6)
Porte du Ris Serpentin

Maison du Cadran Solaire

Ce petit manoir a été édifié en 1595 par Maître Jacquet, l'un des nombreux notaires qui vivaient à Saint-Maurice au XVIème siècle, époque de la construction du corps principal d'habitation. La tour, élevée au début du XVIIème siècle, fait apparaître des pierres de pays. Quand le siège de justice fut transféré à Roanne en 1698 la plupart des notaires partirent s'installer là-bas. La famille Jacquet resta au village et à la Révolution ce fut un Jacquet qui devint le premier maire de la commune.

&& Saint Maurice sur Loire (1)

 
Cette maison est l'une des plus admirées du village, sa tour carrée est ornée d'un cadran solaire restauré dans les années 90 avec une devise bien lisible :

" Je ne connais que les heures de lumière "

&& Saint Maurice sur Loire
La plupart des infos ont été trouvées sur le site des Amis de St-Jean St-Maurice sur Loire 

Passons maintenant à mon défi du jeudi, à savoir notre Photo Préférée chez Anika. J'ai aujourd'hui choisi une photo prise à la pointe de Penhir sur la presqu'île de Crozon, avec le fameux " Tas de Pois ", ces trois rochers dans la mer à gauche ...

&& pointe de Penhir (11)

 

Et puis voici la photo de la semaine dernière que j'ai oublié de vous montrer. Elle a été prise à Saintes, on voit à droite l'Arc de Germanicus, à gauche le pont Bernard de Palissy sous lequel coule la Charente ...

12-21 avril Saintes

 A demain pour la suite et la fin de notre courte balade.


Belle journée à toutes et tous !

drapeau-d-ukraine

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 avril 2022

Des maisons

 Suite de mon billet de vendredi ici 

Certaines de ces maisons ont des encorbellements. Ce terme est dérivé de corbel, forme ancienne de corbeau. Et ces encorbellements avaient plusieurs raisons. La première était la protection contre le ruissellement de l'eau, la seconde était de mettre à l'abri les marchands et les marchandises. Enfin la troisième était fiscale puisque non seulement les propriétaires gagnaient en surface à chaque étage, mais ça permettait de diminuer les taxes, calculées d'après la superficie au rez-de-chaussée.

&& Najac (53)
 maisons à Najac ( Aveyron )

Certaines maisons pouvaient avoir deux, trois, voire exceptionnellement quatre ou cinq étages en encorbellement. Au fur et à mesure ce système a été interdit. Les encorbellements se développaient avec une vigueur qui pouvait mener à l'obstruction totale de la rue. Les habitants continuant à jeter le contenu des pots de chambre par la fenêtre, ce qui faisait de la rue une espèce de cloaque sombre et puant, où vent et soleil ne pénètraient jamais. Pire ils étaient aussi propices au risque de propagation du feu.

maisons rue Ange de Guernisac (2)
 maisons rue Ange de Guernisac à Morlaix ( Finistère )

Pour vous montrer qu'autrefois les derniers étages des maisons se touchaient presque, une carte ancienne représentant la venelle au Son, à Morlaix ...

122235314_o

 

Au Moyen-Âge les poutres étaient peintes ( mais pas dans des tons vifs qui se sont développés au XIXème siècle seulement ), le plus souvent avec du sang de bœuf et du brou de noix fixés au vinaigre. A la Renaissance elles étaient peintes en rouge sombre ( badigeon teinté d'un ocre brun-rouge ). Au fil des siècles, les façades à pans de bois ont eu tendance à être masquées par des enduits, qui donnaient l’illusion d’une construction en pierre, signe extérieur de richesse. Le but était aussi de les protéger du feu.

 

DSCN9505
maison à Lisieux ( Calvados ) aujourd'hui chocolaterie

Au Moyen Âge artisans et boutiquiers travaillaient derrière la fenêtre de leur "ouvroir" ou de leur "boticque" sous les yeux des passants. Les échoppes étaient bordées de larges bancs de pierre ou de bois, appelés "bansches" dans le midi, de tréteaux, de dressoirs à usage commercial où étaient exposés à la vente les produits de consommation courante, vivres, tissus, épices ... Dans certaines villes le vantail inférieur des fenêtres ou "taulié" s'abaissait pour servir de table et de comptoir, tandis que la partie supérieure se relevait comme une fenêtre à tabatière. ( source Flandre-au-Lion )

Pérouges maison Tacani (1)
maison Tacani à Pérouges ( Ain )

Mais quelle est l'origine des couleurs des maisons alsaciennes ?
Comme à l'époque très peu de personnes savaient lire, un code couleur avait été mis en place afin de se retrouver plus facilement dans les rues des villes. Ainsi, chaque couleur correspondait à un corps de métier.

- Le vert émeraude faisait référence aux métiers de la couture, du tissu et du cuir.
- Le rouge magenta correspondait aux métiers qui travaillaient le fer.
- Le jaune ocre mettait en évidence les métiers de boulangers et de pâtissiers.
- Le bleu marine permettait de reconnaître les métiers liés au bois

Une cinquième couleur revenait elle aussi très souvent, il s'agissait du crème en rapport avec les métiers de la construction. Mais bien avant le Moyen Âge ces couleurs avaient semble-t'il une toute autre signification puisqu'elles indiquaient la confession des habitants. Les familles catholiques habitaient des maisons bleues, les protestants des maisons rouges. ( source easy Alibabuy )

 

Eguisheim (148)maisons à Éguisheim ( Haut-Rhin )

 A demain pour tout autre chose.

Bon mercredi à vous !

 

drapeau-d-ukraine

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags :