18 février 2019

Nous sommes arrivés ...

... au terme de notre découverte de Sainte-Suzanne. Restons encore un peu dans la vallée et découvrons la toute petite chapelle Saint-Eutrope. Construite fin du XVème siècle début du XVIème elle se situait le long du chemin menant alors de Sainte-Suzanne à Chammes. Les statues trouvées dans cette chapelle, dont celle de Saint-Eutrope, ont été transférées dans l'église de Sainte-Suzanne en 1968 ...

&& chapelle Saint-Eutrope (1)

&& hameau des Choiseaux (6)

 

Remontons dans le village pour découvrir la maison des Procureurs du Roi, que j'ai oubliée la semaine dernière. Elle a été construite à la fin du XVIème siècle pour les héberger. C'est sous le règne de Henri IV, baron de Sainte-Suzanne, que la cité commence à avoir des Gouverneurs pour le roi. Ils sont chargés de rechercher et de constater les infractions, reçoivent les procès-verbaux, et assurent en général tous les actes de justice ...

&& maison des Procureurs du roi (1)

 

L'église de Sainte-Suzanne, qui porte le même nom, a été reconstruite au XVIème siècle, et remaniée en 1884 ...

&& divers Sainte Suzanne (7)

 

Pour une fois j'ai aimé ces vitraux modernes, réalisés par un artiste peintre suzannais, Alain de Bourgues ...

cats

1695_Vue_Ste-Suzanne

 
Voila, notre visite est terminée, ravie qu'elle vous ait plu ! Si d'aventure vos pas vous mènent ici, prévoyez plusieurs heures à Sainte-Suzanne. Outre la balade dans le village, vous pourrez faire la visite du château, la Promenade de la Poterne, la Promenade des Moulins, et la visite du moulin de Béhuard. Bien sûr il y a des lavoirs, que je vous ai déjà montrés ici.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Le lundi, c'est un ciel pour Arlette, je vous offre celui du 13 février au lever du soleil, la basilique " fume " ...

13 février

 

Et c'est aussi Lundi Soleil avec Bernie, et " les animaux de compagnie ", je vous présente Saphir la minette de mon amie Anne qui squatte le gîte que nous occupons chaque printemps lors de nos vacances en Touraine ...

7-animal compagnie 18 fév

 
Belle semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 février 2019

L'église ...

... Sainte Fauste de Bozouls est située à l'extrémité de l'éperon rocheux qui domine, d'une hauteur vertigineuse, le cours du Dourdou qui décrit à cet endroit une large boucle. Ses origines sont inconnues et son histoire quelque peu mouvementée, l'essentiel du monument date du XIIème siècle ...

&& Bozouls (74)

&& Bozouls (70)

 
L'église a été remaniée au cours des siècles, les lauzes des toitures ont été remplacées par des ardoises plus légères, deux contreforts sont venus renforcer la façade occidentale du clocher ...

 

&& Bozouls (53)

 

Un avant-porche a été ajouté en 1817 ...

&& Bozouls (52)

 

 Elle comprend une nef de cinq travées, le chœur est délimité par cinq arcades et éclairé par trois grandes fenêtres plein cintre ...

&& Bozouls (51)

 

Et pour terminer ... le lavoir !

En 1884 le conseil municipal de Bozouls approuve la construction d'un lavoir, en 1887 le lavoir étant très fréquenté il décide la construction d'une toiture. Six colonnes massives portent cette élégante toiture couverte d’ardoises locales. Sous ce dais, deux grands bassins de pierre alimentés par un canal détournant le fil d’eau du Dourdou ...

&& Bozouls


Belle fin de semaine 
et excellent mois de février !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 novembre 2018

L'église ...

... Sainte Madeleine et Saint Jean de Rochemenier.

Mais avant d'entrer dans le vif du sujet toutes mes excuses auprès de celles et ceux qui sont sur Eklablog, il m'est impossible depuis hier matin de laisser des commentaires sur vos blogs. Je ne sais pas si tout le monde a le même problème, ou si ça vient de moi et de mon ordinateur ...

Cette église est une ancienne chapelle seigneuriale placée sous le vocable de Sainte-Émérance, culte apparu en Anjou au XIIIème siècle. Suite aux Guerres de Religion et à la destruction de l'église Sainte-Madeleine du hameau voisin de Varennes, la chapelle devient alors église paroissiale en 1568 et en reprend le vocable. L'édifice est de taille modeste et possède un très joli clocher peigne. L’intérieur montre une nef unique aux murs blanchis à la chaux et un dallage composé de pierres tombales dont on peut encore lire les inscriptions. Le chœur lumineux contraste avec la nef. Derrière l’autel du XVIIIème siècle, plusieurs statues en pierre ou plâtre polychromes dont une Sainte Catherine d’Alexandrie du XVIème siècle ... 

 

&& église Sainte Madeleine et Saint Jean (1)

&& église Sainte Madeleine et Saint Jean (3)

&& église Sainte Madeleine et Saint Jean (5)

&& église Sainte Madeleine et Saint Jean (6)

&& église Sainte Madeleine et Saint Jean (8)

 Niche pour brûler les chandelles de rousine ( spécifiques à l'Anjou, fabriquées avec du mauvais suif et de la poix ) en l'honneur de Sainte Emérance. 

Bon dimanche à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2018

Ce matin ...

... pas une église mais trois chapelles du Finistère, qui étaient hélas fermées ... C'est dommage mais on peut le comprendre, parfois elles renferment de véritables trésors. Certains offices de tourisme proposent de nous prêter les clés, on doit juste présenter notre carte d'identité, et donner notre n° de portable. Là où on nous l'a proposé, à Guerlesquin, on n'a pas pu en profiter, nous n'avions pas le temps.

Chapelle Sainte-Anne à Lampaul Guimiliau

Elle se situe à 4 km du village et date de 1654 ou 1664. Elle est en forme de croix latine, bâtie en moellons de schiste, les ouvertures étant encadrées de granit. Un pardon a lieu chaque année le troisième dimanche d'août ...

&& chapelle Sainte-Anne (8)

 

Chapelle Saint-Yves à Saint Sauveur 

Elle date de 1882 et présente un plan rectangulaire et un chevet plat aveugle. Elle renferme un saint Jean-Baptiste et un saint Joseph.

&& Chapelle Saint-Yves St Sauveur (1)

 

Chapelle du Christ à Pleyber Christ

Construite en 1747, elle a connu ses heures de viscissitudes au cours de la Révolution. Elle fit l’objet d’une déconstruction puis d’une reconstruction en 1830. Elle a été restaurée en 1990 ...

&& chapelle du Christ

 

Bon dimanche automnal à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,

14 octobre 2018

On fait un petit bond en arrière ...

 ... et je vous emmène au château de Valmer que je vous ai fait découvrir l'année dernière, car je me suis aperçue en triant des photos ( pas grand-chose d'autre à faire ! 😉 ) que je ne vous l'avais pas encore montrée. Bon au premier abord ... elle n'a rien d'une chapelle et c'est normal ... elle est troglodytique ! Sur elle je n'ai pas trouvé grand-chose hélas ...

&& château de Valmer (13)

 

Elle date de 1524 et au-dessus de la porte on trouve une statue de Saint-Roch ...

&& château de Valmer (17)

&& château de Valmer (14)

 

Elle se compose de deux nefs de deux travées chacune, voûtées sur croisées d'ogives surbaissées ...

&& château de Valmer (15)

 

L'autel est décoré d'un retable en triptyque ( classé Monument Historique). Il y a deux personnages: à gauche le donateur Jean Bernard , évêque de Tours de 1441 à 1446 et à droite son neveu Guy , avec leurs blasons ...

&& château de Valmer (16)

 

Bon dimanche à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,


07 octobre 2018

La chapelle ...

... Sainte Barbe à Plestin les Grèves, dans les Côtes d'Armor. Elle fut la chapelle des garde-côtes dont les batteries défendirent le port de Toul an Héry clic contre l'envahisseur anglais, de la fin du XVIème siècle jusqu'à l'époque napoléonienne. Elle servit même de caserne quand, en l'an IV, elle reçut les artilleurs du 2ème bataillon des Hautes-Alpes. Cependant, la chapelle existait bien avant la création des milices littorales. Après la Révolution, la chapelle Sainte-Barbe fut entretenue régulièrement par Jacob, ancien patron des douanes de Toul an Héry, dont les deux fils, Yves et Joseph, continuèrent comme responsables de la fabrique, à conserver l'édifice pieusement. Elle appartenait, selon René Couffon, à l"hôpital de Morlaix à la Révolution et fut vendue comme bien national, puis donnée à la fabrique le 7 décembre 1823.

Elle date donc du XVIème siècle, et elle est à vaisseau unique, construite en granit et schiste. Le clocheton porte la date de 1609, et elle fut restaurée en 1732 ...

&& chapelle Sainte-Barbe (1)


A l'intérieur, la chapelle renferme une belle 
" Poutre de Gloire ", des statues polychromes de sainte Barbe, sainte Appoline, saint Roch, saint Louis roi de France, saint Marc et de Dieu de Pitié, toutes bénies le 4 décembre 1698 ...

&& chapelle Sainte-Barbe (4)

&& chapelle Sainte-Barbe (2)

&& chapelle Sainte-Barbe (3)

plestin-les-greves_16

 Voici une ancienne carte postale trouvée sur le net où on voit au fond la chapelle, et à gauche la maison montrée dans un précédent billet clic.

Peu de photos à l'intérieur car il y avait une exposition et du monde.


Bon dimanche à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,

30 septembre 2018

Comme promis ...

... mardi, voici la basilique Notre-Dame de Bon Secours de Guingamp que vous avez pu apercevoir sur certaines de mes photos. Hélas il est très difficile de la photographier en entier. Sa construction s'est échelonnée sur plusieurs siècles, à cet emplacement existait au départ la chapelle d'un château. Puis aux XIème et XIIéme siècles une église romane dédiée à Saint Marie dont il ne reste presque plus rien. Aux XIIIéme et XIVéme siécles une église gothique comprenant deux tours à l’ouest, un ensemble de 5 nefs se terminant à l’est par un chevet plat, 4 porches, et surmontée d’une tour carrée supportant une flèche polygonale au-dessus de la croisée du transept. De nombreux changements ont été faits ensuite ...

&& Notre-Dame de Bon-Secours (1)_InPixio

&& Notre-Dame de Bon-Secours (18)

&& Notre-Dame de Bon-Secours (19)

 

Sous le porche d'entrée de la basilique, la statue de la Vierge est bien visible, vêtue de blanc et de bleu, portant dans ses bras l'enfant Jésus. La plupart des Vierges noires se trouvent dans le sud de la France. Celle de Guingamp serait l'une des seules de Bretagne, et, selon certains, viendrait des bords de la Méditerranée ou du Massif Central. Mais ce ne serait pas une vraie Vierge Noire, son visage serait juste encrassé ... par la fumée des cierges !

&& Notre-Dame de Bon-Secours (3)

 

Voici celle, moins fragille et plus récente, utilisée pour le pardon qui se déroule tous les ans début juillet ...

&& Notre-Dame de Bon-Secours (7)

 

&& Notre-Dame de Bon-Secours (6)

 

La façade ouest est remarquable par le portail qui s’ouvre entre la tour du XVIe et celle du XIIIe. La décoration, très fouillée, associe les motifs religieux (statuettes des apôtres) et profanes : feuillages, amours, bustes portant costumes du XVIe, antiques.

&& Notre-Dame de Bon-Secours (21)

 

Bon dimanche à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2018

L'enclos paroissial ...

... de Saint Jean du Doigt a une origine un peu différente des autres. Il n'est pas ici synonyme de prospérité économique mais il rappelle les foules de pèlerins qui se pressaient au XVème siècle pour approcher la relique de Saint Jean-Baptiste. Mais il est malgré tout composé comme tous les autres, à savoir : porte triomphale, église, échalier, ossuaire, et même ici un oratoire ouvert ou abri pour célébrer la messe les jours de pèlerinage.  ...

&& enclos paroissial (1)

&& enclos paroissial (4)

 L'échalier, très haut ici.

 

&& église Saint Jean Baptiste (1)

&& enclos paroissial (6)

 L'ossuaire, ici les ossements étaient mis dans la chaux.

 

&& enclos paroissial (7)

 L'oratoire ouvert de 1577 est d'architecture Renaissance bretonne.

 

&& église Saint Jean Baptiste (3)

 Avant d'entrer dans l'église.

L'église ( qui a subi un grave incendie en 1955 ne laissant que les murs ), la fontaine montrée , la porte triomphale, le cimetière toujours présent autour de l'église, le mur d'enceinte et l'échalier sont tous classés au titre des Monuments Historiques.

Je vous rappelle que vous saurez tout sur les enclos paroissaiaux ici.

Bon dimanche à toutes et tous !

 

IMGP6531

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

02 septembre 2018

L'église ...

... Notre-Dame qui fait partie de l'enclos paroissial de Saint Thégonnec. Elle a été gravement endommagée en juin 1998 à la suite d'un incendie, puis restaurée presque à l'identique jusqu'en 2005.

Le clocher tour fut construit entre 1589 et 1610, et il fut couronné de lanternons en 1626, il remplace un plus petit car on voulait rivaliser avec l'église de Pleyben ...

&& Enclos paroissial (3)

 

L'entrée du porche est encadrée par des colonnes baguées, au-dessus de l'arc, saint Thégonnec, en tenue d'évêque, surmonté d'un dais en forme de dôme ...

&& Enclos paroissial (8)

 

Le bénitier datant de 1599 ...

&& Enclos paroissial (10)

 

Le retable du Rosaire 1697 ...

&& Enclos paroissial (13)

 

La chaire à prêcher de 1683, due au ciseau des Larrel, de Landivisiau ...

&& Enclos paroissial (17)

 

Niche à volets du XVIIème siècle ...

&& Enclos paroissial (11)

Comme vous pouvez le remarquer tout est très coloré, et vous verrez que dans d'autres églises c'est plus clinquant. On n'aime ou on n'aime pas ... mais c'est ainsi !

Bon dimanche à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2018

Les enclos paroissiaux

Pardon d'avance car je vais être très longue, mais je vous explique une fois pour toutes, ils sont tous faits sur le même modèle ...

Notre gîte se situait à Pleyber Christ à environ 12 km au sud de Morlaix, et c'est justement dans ce coin du Finistère qu'on trouve le plus d'enclos paroissiaux. Mais savez-vous exactement ce que c'est ? Un enclos paroissial est au sens strict une église entourée d'un placître voué ou non à un cimetière, que borne un mur d'enceinte. Ils sont apparus au 16ème siècle à " l’âge d’or " de la Bretagne qui bénéficiait alors d’une économie florissante liée au commerce maritime et grâce à la production de chanvre et de lin. Nombre de communes du Finistère se sont alors lancées dans une " compétition " ... posséder le plus remarquable et le plus important des enclos paroissiaux.

De quoi est-il composé ?

IMG

 

1 - Le mur d'enceinte : il délimite le passage de l'espace profane à l'espace sacré.

2 - La porte  triomphale : appelée aussi "Porz ar maro", porte de la mort, elle est parfois surmontée d'un chemin de ronde ou d'une galerie. Elle était empruntée lors des grands évènements, mais plus communément les fidèles entraient par les échaliers.

3 - Le placître : c'est l'espace non bâti à l'intérieur de l'enclos, c'est là que l'administration de la paroisse se réunissait autrefois afin de gérer les affaires de la commune. Il pouvait s'y tenir des foires, et une partie pouvait être dédiée au cimetière.

4 - Le calvaire : c'est un élément phare de l'enclos, il représente différents épisodes de la vie du christ et de ses apôtres et peut compter jusqu’à deux cents personnages. Il jouait un rôle pédagogique auprès de populations qui n’avaient pas accès à la lecture. Il n’est pas rare d’y trouver également des allusions à des légendes où le diable est souvent présent.

5 - L'ossuaire : au 16ème siècle les défunts étaient inhumés dans les églises, les ossuaires ont été créés pour recevoir les ossements exhumés quand fut jugée incongrue une trop grande cohabitation entre les fidèles et les défunts.

6 - L'église : leur monumentalité traduit les défis relevés par les communes dans leur recherche de la plus belle réalisation. Elles firent appel aux meilleurs artisans et artistes de l'époque.

7- L'échalier : ces dalles en schiste qui empêchent les animaux errants d'entrer dans l'enclos faisaient également l'objet d'un rituel d'entrée. Riches ou pauvres, puissants ou petites gens, tous devaient le respecter.

Je vais donc vous présenter l'enclos paroissial de Saint Thégonnec.

 

&& Enclos paroissial (1)

 Dans son ensemble ( l'ossuaire est caché par la porte triomphale )

&& Enclos paroissial (4)

 La porte triomphale de style Renaissance, elle est dûe à l'atelier du château de Kerjean.

&& Enclos paroissial (5)

 L'ossuaire, sans aucun doute le plus beau et le plus somptueux, il renferme une superbe Mise au tombeau.

&& Enclos paroissial (22)

 Le calvaire en pierre de Kersanton illustre la Passion et la Résurrection du Christ.

Rendez-vous dimanche prochain pour découvrir l'église.

Bon dimanche à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : ,