25 février 2022

Dépaysement ...


... garanti ce matin, je vous emmène à des milliers de km dans un pays que j'ai adoré, le Vietnam. C'était en novembre 2015, la date restera à jamais gravée dans ma mémoire puisque nous sommes partis 3 jours après les attentats du Bataclan et des terrasses de Paris. Ce seront des photos prises eu hasard dans mes dossiers, avec juste une légende. J'ai fait ce magnifique voyage en compagnie de mon frère et de ma belle-sœur, j'espère y retourner dans 18 mois pour que mon mari puisse découvrir à son tour ce beau pays.

&& Lang Co (2)

 Les bateaux du village de pêcheurs de Lang Co

&& travaux des champs (1)

 Dans les cultures potagères

&& rivière des Parfums (1)

 Au bord de la rivière des parfums

&& jardin près Can Tho (5)

 Dans un jardin près de Can Tho

&& péninsule de Lang Co (2)

 Plage de Lang Co, au-dessous du col des Nuages

&& rivière Tu Bon (5)

 Pêcheurs sur la rivière Tu Bon

&& Hoï An (46)

 Ville de Hoï An

&& Hoa Lu (12)

 Complexe paysager de Tràng An près de Hoa Lu surnommé Baie d'Ha Long terrestre

&& poinsettias (6)

 Poinsettia, là-bas ils font 2m de haut 

&& en bas après le col (2)

 Pêcheurs dans un "bateau panier" ou thuyen thung

Ces drôles bateaux ronds faits de bambou jouent un rôle très important dans la vie quotidienne des habitants vivant tout du long de la côte du Vietnam. Ils sont utilisés par les marins pour la pêche côtière, notamment pour poser et relever des filets. Ils sont aussi consacrés au transport des matériaux ou des marchandises, et même des touristes. Le bateau panier le plus simple est l’embarcation circulaire d'un mètre, très légère et d'une remarquable stabilité, qui se manœuvre par un mouvement de rame.  

A demain pour les défis du samedi !


Bonne fin de semaine à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : ,


29 avril 2021

Changeons ...


... de sujet et de lieu, et partons en Anjou, et plus précisément dans le Maine et Loire à Ingrandes, clin d'œil à Nicole la presque " régionale de l'étape ". Cette petite cité s'est construite sur une butte de poudingue
( roche sédimentaire ) qui oblige la Loire à une courbe de 100°. C'est un lieu historique où fut posée au
IXème siècle la fameuse pierre de Bretagne pour marquer la frontière entre les Andes (Anjou) et les Namnètes (Nantais). Ingrandes vient d'ailleurs de Icoranda mot gaulois désignant une limite. Ce lieu géographiquement privilégié était un carrefour commercial fluvial, de nombreuses et importantes foires s'y déroulaient. La petite ville connaîtra les bouleversements de la Révolution française, entraînant la disparition de la frontière
entre la Bretagne et la France.

&& Ingrandes (5)

 Le bourg s'étend tout en longueur sur la rive droite de la Loire.

 

&& Ingrandes (4)

 Impossible de trouver ce qu'est cette demeure, peut-être la tour Irlandaise.

 

&& Ingrandes cale des Recroits (2)

 La cale des Recroits. 
Un recroît (du verbe recroître, grandir) est la partie d'une île que le flux de la Loire allonge à l'aval, tout en grignotant son amont. Cette cale est dénommée communément la cale Agulhon, du nom d'un pêcheur.

&& Ingrandes cale des Recroits (1)

 Le pont
Il fut construit en 1868 sur souscription des ingrandais, et siège d'un péage jusqu'en 1903. Avec ses 545 m il est l'un des plus longs pont suspendus sur la Loire. Il a été détruit par les français en juin 1940 puis bombardé par les alliés et incendié par les allemands en août 1944. 

&& Ingrandes (6)

 

Les bateaux
Depuis toujours la Loire a été utilisée par les hommes pour voyager, marchander ou piller, comme le firent les Vikings. D'ailleurs on dit que les gabares et les chalands avec leurs voiles carrées ressemblent beaucoup au bateaux de ces hommes du nord. Fabriquées en chêne, à fond plat, avec un mât basculant pour passer sous les ponts, les gabares sont solides, capables de transporter jusqu'à 100 tonnes de marchandises. Les toues et futreaux sont des embarcations plus petites, des bateaux " à tout faire " qui sont surtout utilisés pour la pêche. ( texte trouvé sur un panneau )

&& Ingrandes (3)

Candes Saint Martin (38)

&& Candes Saint Martin (39)

 J'ai déjà reçu beaucoup de photos de jardins pour nos Collections de .. de lundi, je pense qu'on va se régaler avec ce thème ! Mais il est encore temps d'en envoyer, n'hésitez pas.

A demain pour ... vous verrez bien !!!!

Belle journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 avril 2021

Des bateaux


Certes je vous en ai déjà montré hier, mais c'était un pur hasard. D'ailleurs je suis ravie de voir que beaucoup ont aimé ! Aujourd'hui je participe à A vos marques, prêt, photographiez le défi de Dom dont le thème est " Bateaux, voiliers, barques " sur une proposition de mon amie Lylou. Et ça tombe plutôt bien car des bateaux au poisson il n'y a qu'un pas et ... nous sommes le 1er avril ! 🦈Mon choix pour Dom c'est la première photo mais j'ai choisi de vous en montrer quelques autres.

 

&& La Baudissère (21)La Baudissière ( île d'Oléron )

Je connais des bateaux qui restent dans le port
De peur que les courants ne les entraînent trop fort
Je connais des bateaux qui rouillent dans le port
A ne jamais risquer une voile dehors.
 

Granville (7)
le Mariethé à Granville

Je connais des bateaux qui oublient de partir
Ils ont peur de la mer à force de vieillir
Et les vagues jamais ne les ont emportés
Leur voyage est fini avant de commencer.
 

&& Château d'Oléronex voto dans l'église de Château d'Oléron

Je connais des bateaux tellement enchaînés
Qu’ils ont désappris comment se libérer!
Je connais des bateaux qui restent à clapoter
Pour être vraiment sûr de ne pas chavirer.

&& Mornac sur Seudre (16)
à Mornac sur Seudre ( Charente-Maritime )

Je connais des bateaux qui s’en vont à plusieurs
Affronter le grand vent au-delà de la peur
Je connais des bateaux qui s’égratignent un peu
Sur les routes de la mer où les mène leur jeu

&& IMGP3639barques sur les bords de Loire

Je connais des bateaux qui n’ont jamais fini
De partir encore chaque jour de leur vie
Et qui craignent pas parfois de s’élancer
Côte à côte en avant au risque de sombrer.

&& L'Hermione (4)
l'Hermione à Rochefort sur Mer ( Charente-Maritime )

Je connais des bateaux qui reviennent au port
Lacérés de partout mais plus braves et plus forts
Je connais des bateaux débordants de soleil
Quand ils ont partagés des années de merveilles.

&& Veretz (1)toue cabanée à Véretz ( Indre et Loire )

Je connais des bateaux qui reviennent toujours
Quand ils ont navigué jusqu’à leur dernier jour
Tout prêts à déployer leurs ailes de géants
Parce qu’ils ont un coeur à taille d’océan.

&& Langrune sur Mer
bateau décoratif à Langrune sur Mer ( Calvados )

Le poème est de Mannick RETIF


A demain pour la suite de notre balade à Camaret.

Excellent mois d'avril à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2021

Je sais ...


... certaines de vous ne les aiment pas, moi au contraire j'ai une tendresse particulière pour ces endroits. Je veux parler des cimetières de bateaux. Peut-être l'avez-vous aperçu sur mes photos de lundi, car il en existe un à Camaret. Je dédie ce billet à Claudine qui comme moi les aime, et qui en montre de temps en temps sur son blog. 

A l’opposé de certains ports, ici le cimetière des bateaux est pleinement assumé et n’a jamais été rejeté loin des regards. Au contraire, il est mis en valeur. On y trouve des vieux bateaux de pêches aux abords de la chapelle Notre Dame de Rocamadour. C'est huit bateaux qui sont visibles sur le sillon :
- le Magellan, chalutier coquiller arrivé en décembre 2002
- la Rose des Mers, pinasse sardinière construite en 1954, cédée en 2001 à la commune
- le Notre Dame des Neiges, langoustier puis transformé pour la pêche au thon et au crabe, mis à sec en 1993
- le Castel Dinn, langoustier emblématique de Camaret échoué sur le sillon en novembre 1998
- le Maïtena, langoustier-thonier puis racheté pour la pêche au crabe, cédé en mars 2001 à la commune
- le Rosier fleuri, langoustier à cul carré, placé sur le sillon en 1962
- la Salle, langoustier devenu crabier, définitivement radié pour inactivité en 1985
- le Dominique, pinasse sardinière, radiée en septembre 1994
Lentement sous l’action des vagues et des tempêtes d’hiver, ils se désagrègent. Ce n’est que lorsqu’ils deviennent dangereux pour les bateaux du port de plaisance que les restes des vieilles coques sont évacuées.
( source Sortir en Bretagne )

 

&& cimetière de bateaux (1)

&& cimetière de bateaux (4)

&& cimetière de bateaux (3)

&& cimetière de bateaux (5)

&& cimetière de bateaux (6)

&& cimetière de bateaux (9)

&& cimetière de bateaux (8)

A vendredi pour la suite de la visite de Camaret.

Bon mercredi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,

11 septembre 2020

Au bord de la mer ...

 
... dans les villes et les villages, on trouve beaucoup de choses qui se rapportent à la navigation. Des ancres sur du bois, de la pierre, ou même de vraies ancres rouillées auxquelles, personnellement, je trouve beaucoup de charme. Et dans les églises de ces villes et villages des bateaux votifs, exposés comme ex voto. Cette pratique d'exposer des maquettes de bateaux dans les églises provient du Moyen-Âge, ils sont construits et donnés aux églises par les communautés de marins pour se placer sous la protection divine. Ce type de maquettes, souvent de facture très fidèle à l'original, est suspendu de façon bien visible au centre de la nef de l'église.

&& abbaye Saint Guénolé

 Abbaye de Landévennec
 

&& Brouage (2)

 église de Brouage ( Charente-maritime )

&& Diélette (8)

 port de Diélette ( Manche )
 

&& Quillebœuf (4)

 église de Quillebœuf ( Eure )

&& église Camaret

 église de Camaret sur Mer ( Finistère )
 

&& Piriac sur Mer

 église de Piriac sur Mer ( Loire-Atlantique )

&& maison du Paradis (4)

 sur une maison de Quillebœuf ( Eure )

Voila, nous sommes vendredi, jour du poisson, quoi de mieux que de parler mer, marins, navigation, et bateaux ...?!!! 😉


Belle journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

19 novembre 2019

Prenons le large ...

... en compagnie de l'Hermione ! Après un chantier de 17 ans entamé en 1997 et le grand voyage inaugural de l'été 2015 aux États-Unis, elle est désormais amarrée à Rochefort une bonne partie de l'année. L'Hermione est la réplique de la célèbre " frégate de 12 " ( canons équipés de boulets de 12 livres ) qui emmena en 1780 le marquis de La Fayette rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance. Ce trois-mâts a une longueur de 45 m et il est construit intégralement en bois mais il possède quelques éléments de modernité rendus obligatoires par les normes de navigation internationales. Autre petite entorse, les canons ( 22 contre 28 sur l'original ) ... ne sont pas opérationnels ! 😉

&& L'Hermione (2)

&& L'Hermione (1)

&& L'Hermione (4)

cats 1

cats 2

 

Je l'avais photographiée en 2011 lors de notre première visite à Rochefort, mais à l'époque sans savoir ce que c'était !

&& Rochefort (3)

 
Juste à côté l'accro-mâts ... mais je n'ai pas testé ! Il se situe dans la forme de radoub, au cas où vous ne sauriez pas ce que c'est ( comme moi ! ) c'est un bassin qui permet l'accueil de navires et leur mise à sec pour leur entretien, leur carénage, leur construction, voir parfois leur démantèlement. On parle également de cale sèche. La forme de radoub de Rochefort est la plus vieille de France, construite entre 1668 et 1671 ...

&& forme de radoub Louis XV (1)

 

Voila la forme de radoub avant sa restauration, photo trouvée sur Wikipédia ...

1280px-Vieille_forme03

&& forme de radoub Louis XV (2)

 Comme vous l'avez remarqué nouveau bug de canalblog. Je n'ai reçu AUCUN commentaire dans ma boite mail, je les ai tous récupérés dans mon espace d'administration, pardon si j'ai loupé quelque chose. D'autre-part il y a également eu un problème avec les notifications donc désolée si vous avez publié et que je ne suis pas passée chez vous.

Belle journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,