14 juillet 2022

Bleu, blanc, rouge


Le blanc est la couleur du roi, le rouge et le bleu sont les couleurs de la ville de Paris. On attribue généralement la paternité de ces trois couleurs au Marquis de La Fayette, ce serait lui qui, trois jours après la prise de la Bastille, aurait ajouté le blanc royal à la cocarde bicolore de la Garde Nationale. Selon la légende c'est le peintre Jacques-Louis David qui aurait déterminé l'ordre des couleurs.

 

fleurs 2

portes

fleurs

.
Ce jeudi 14 juillet c'est aussi le RV Reflets d'Annie en hommage à Marc de Metz. J'ai cette fois encore choisi des reflets dans l'eau : le château de Sully sur Loire ( Loiret ), les maisons au bord de l'Agout à Castres ( Tarn ), et le village de Beaumont sur Sarthe ( Sarthe )

 

&& Sully sur Loire (8)

&& maisons au bord de l'Agout (1)

&& Beaumont sur Sarthe (1)

 Méa Culpa

Je crois avoir été mauvaise langue en accusant Canalblog de la non réception des notifications. En en discutant avec plusieurs d'entre-vous il semblerait que seul(e)s celles et ceux qui ont Gmail pour messagerie aient ce problème. J'ai d'ailleurs essayé de m'abonner chez l'une d'entre-vous avec une adresse mail SFR, j'ai bien reçu sa notification ce matin. Alors quoi faire ...? Et bien absolument aucune idée !!! Il n'y a pas d'aide sur Gmail, seulement un forum, et le moins que l'on puisse dire est qu'il ne faut pas être pressés pour avoir une réponse ! De son côté Canalblog m'a dit qu'ils allaient voir ce qu'ils peuvent faire.

A demain pour la fin de notre balade Saintongeaise !


Beau 14 juillet à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 mai 2022

Carte postale 4

 

IMGP4675 (2)

 Sur la route de la Mayenne, l'ancienne entrée du château du Lude (Sarthe)


Beau dimanche à vous !

 

ukraine

 

Posté par CathyRose à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 avril 2022

Fresque


Une nouvelle fresque aujourd'hui, cette fois à Pélussin, dans la Loire. Pélussin et la région du Pilat ont été un grand centre de production de la soie. Cette activité fut importée par les italiens au XVIème siècle, elle permit à la région de prospérer sans être trop dépendante des aléas climatiques qui amenaient à l’époque de nombreuses famines . On décomptait en 1900 quelques 2000 personnes qui travaillaient dans cette industrie. Cette belle fresque réalisée en 2011 par Mur-Mur ( plus de site ) en plein centre du village place Notre-Dame nous explique toutes les étapes nécessaires à la fabrication de la soie. Nous allons du mûrier et de son habitant, le bombyx, jusqu’au moulinage, en passant par le mouillage du cocon, l’effilage et le flottage. On y voit également une vue du chemin des Esses, chemin très escarpé en zigzag qui fut créé au XIXème siècle afin d’éviter aux ouvriers de faire un long détour pour aller et revenir des usines qui se trouvaient en contrebas du village.
( source Trompe l'œil )

 

Pélussin 1

Pélussin 2

Pélussin 5

Pélussin 3

Pélussin 6

Pélussin 4

 

Ce jeudi deux défis.

Pour commencer chez Annie le RV Reflets en hommage à Marc de Metz auquel je n'ai pas participé ces deux derniers mois car j'étais absente. J'ai choisi deux clichés pris à Beaumont sur Sarthe dans la Sarthe.

&& Beaumont sur Sarthe (2)

&& Beaumont sur Sarthe (24)

 

Et puis pour Anika et sa Photo Préférée celle-ci prise il y a 3 semaines environ, "ma" basilique sous le ciel bleu avec un magnifique magnolia.

DSCN4448

 A demain ou à samedi, je ne sais pas encore.


Beau jeudi à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 janvier 2021

Verniette


C'est le nom d'un hameau situé sur la commune de Conlie, au nord-ouest du Mans. On y trouve une jolie chapelle de style roman dédiée tout d'abord à Saint-Hilaire, puis Saint-Eutrope lui fut associé, et construite au XIIIème siècle. Le lanternon en pierre a été rajouté au XVIIème siècle. La paroisse était proche du "chemin Montois ", chemin médiéval qui reliait Le Mans au Mont-Saint-Michel.

&& chapelle (1)


La porte d'entrée est encadrée d'un décor roman, surmontée d'une archivolte ornée de dents de scie,
et sommée d'une croix.

&& chapelle (4)


Le retable date de la fin du XVIIème siècle ( 1688 ) et est l'oeuvre du sculpteur manceau Pierre Lorcet. Il est réalisé en terre cuite et unique en son genre dans la Sarthe. 

&& chapelle (5)


A l’intérieur des fresques exceptionnelles des XII
ème et XIVème siècles.

&& chapelle (6)


L'une d'entre elles représente le martyre de Saint-Laurent sur le grill.

&& chapelle St Laurent

Au mois de juillet dernier des bénévoles ont terminé l'embellissement des abords de la chapelle commencé avant le confinement. Elle a été classée au titre des Monuments Historiques en 1946 pour ses peintures murales.

&&&&&&&&&&&&&&&

Tout près de la chapelle cette jolie maison et son petit pont.

&& maison et pont (1)

&& maison et pont (2)

A demain pour les défis du samedi.


Belle journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags : ,

02 décembre 2020

Le Mans 9


Encore un petit vrac pour ce dernier billet sur cette belle ville du Mans.

Escalier des Boucheries 1

Il va de la rue des Boucheries à la rue Saint-Flaceau. Il fut construit en 1693 lorsqu'on perça la porte Saint-Flaceau, dans les murs de l'ancienne cité, pour communiquer avec le quartier de la Couture.

&& escalier des Boucheries
( l'escalier est à droite après le porche )

 
Rue de la Truie qui file 2

La légende raconte qu'à la fin du Moyen-Âge un homme exhibait une truie qui filait de la laine. Il fut accusé de sorcellerie puis brûlé vif place de Grève à Paris. Dans les années qui suivirent de nombreux tenanciers d'échoppes et d’auberges donnèrent ce nom à leurs établissements. Au Mans ce serait un mercier qui aurait donné en son temps le nom de Truie-qui-file à sa boutique.
D'autres rues en France portent ce nom, en particulier au mont Saint-Michel.

&& rue de la Truie qui File

o022Hb8D1qQM7c-CMmxA2Nu_198


Cathédrale Saint-Julien
3

Construite entre le XIème et le XVéme siècles elle présente une diversité de styles qui trouvent leur cohérence dans une fusion de roussard, de calcaire et de verre. Elle s'est métamorphosée au fil des siècles, au gré des styles architecturaux et des maîtres d’œuvre. Deux grands styles la partagent et la singularisent. La nef, reprise et voûtée sous les Plantagenêts, est de style romanLe chevet de la cathédrale, avec ses arcs-boutants en Y renversé, unique dans l'architecture de l'époque, est un sommet de l'art gothique.
( si vous êtes intéressés de jolies photos de l'intérieur ici )


&& cathédrale Saint Julien (0)

 

Église Saint-Benoit 4

C'est une église de fondation très ancienne, située au sein du quartier historique du Mans. Une première chapelle aurait été bâtie ici en 988, détruite par un incendie en 1367 elle fut reconstruite puis agrandie en 1473. D'autres remaniements ont été faits jusqu'au début du XXème siècle.

&& église Saint Benoit

 

Cadran solaire Bollée 5

L'horloge solaire Bollée est un cadran solaire de précision, elle a été créée en 1882 par Ernest-Sylvain Bollée. Il en existe trois exemplaires en Sarthe. Le cadran Bollée veut rivaliser avec les horloges mécaniques, d'où son nom d'horloge solaire. Si vous désirez plus d'explications vous pouvez vous rendre ici, j'aurais pu faire un copier/coller mais c'est vraiment très technique et je vous avoue que je n'y comprends rien du tout !

&& cadran solaire Bollée (1)

 

Rue Saint-Pavin la Cité 6

Elle porte le nom de l'église Saint-Pavin, maintenant détruite, qui se trouvait dans cette rue. Saint-Pavin-de-la-Cité en opposition à la paroisse Saint-Pavin-des-Champs, située à l'extérieur des murailles.
( Au fond vous apercevez la maison suspendue )

&& rue Saint-Pavin la Cité

 

Rue Dorée 7

&& rue Dorée (1)

 

Et pour terminer quelques maisons, de ci, de là ...

le mans 1

le mans 2

le mans 3

 

Vous vous en doutez, de nombreux films ou séries ont été tournés ici, entre autres : Que la fête commence, La dame de Montsoreau, Eugénie Grandet, Cyrano de Bergerac, L'homme au masque de fer, Le bossu ...

aa


Et bien voilà, ici s'achève notre longue, très longue visite du Mans ! Un fois n'est pas coutume, très prise par la magnifique architecture de ces maisons, j'ai fait très peu de photos de détails. J'ai passé énormément de temps à faire des recherches pour ces 9 billets mais je ne le regrette pas car j'ai appris beaucoup de choses très intéressantes. Je sais que beaucoup d'entre-vous ont apprécié la découverte de cette ville, et j'espère que j'ai donné envie à certaines de la découvrir, ou redécouvrir. Si d'aventure ça vous tente, et si vous désirez faire une visite complète, prévoyez une journée, nous il nous a manqué 2 heures. J'en profite pour saluer les " régionales de l'étape " à savoir Catichou, Marie-Paule et Patricia. Elles sont contentes que j'aie mis leur ville à l'honneur, mais c'est parce qu'elle le mérite vraiment. Comme certaines me l'ont dit je trouve moi aussi très bizarre qu'on n'en parle pas plus, personnellement je n'ai jamais vu un reportage télé la concernant.


A demain pour ... je ne sais pas encore quoi ! 😉

Bon mercredi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 novembre 2020

Le Mans 8


Nous allons continuer notre visite avec quelques lieux qui n'ont aucun rapport les uns avec les autres. 

L'enceinte médiévale 1

C'était un bastion semi-circulaire dont subsistent 4 des 5 tours d'origine ( Margot, Papegay, Ribandelle et Cavalier ) qui enserrait le donjon de Guillaume le Conquérant aujourd'hui disparu. Cette enceinte fut construite aux XIVème et XVème siècles pour protéger le point le plus faible du système défensif de la cité surplombée à cet endroit par un plateau propice aux attaquants. Elle ne put hélas empêcher la prise du Mans en 1425 par l'armée anglaise. De cet assaut il reste au pied de cette muraille les gros boulets de pierre lancés contre la ville.

&& enceinte XIVème et XVème (1)

&& enceinte XIVème et XVème (2)

boulets de canon


La cour d'Assé 2

La cour d'Assé était, au moyen âge, le siège de la juridiction des baillis d'Assé le Riboul. Un boyau d'une dizaine de mètres donne accès à cette cour bordée de maisons des XVème au XVIIIème siècles.

&& Cour d'Assé (2)

 

La maison Scarron 3

Cette maison avec sa petite tourelle à pans coupés est celle où habita Paul Scarron poète du XVIIème siècle. Elle se situe en face du porche sud de la cathédrale Saint-Julien et a été construite aux alentours du XIIIème siècle. L'ami Scarron fut aussi chanoine de la cathédrale, mais il est également connu pour être le mari de Madame de Maintenon, favorite de Louis XIV.

&& place Saint Michel

 

Vous allez me dire " mais où est cette maison avec tourelle ? ". Tout à fait à gauche sur la photo juste au-dessus, en fait ... j'ai oublié de la photographier, ou bien j'ai mis ma photo à la cobeille. Alors je vous ai trouvé une carte ancienne sur le net, quasiment rien n'a changé ...

large

MjAxODA4M2MzZjk0OWZmMGJlNDQxYzc0MjhjYzM2MTYwMjQ3ZDc

 

Le tunnel Wilbur-Wright 4

Appelé également tunnel des Jacobins ou tunnel du Vieux-Mans, c'est un ouvrage architectural de voirie servant de tranchée routière. Il est situé au cœur de la vieille ville et permet de la franchir par un creusement intérieur. Il a été construit au XIXème siècle, entre 1873 et 1877. Il a été longtemps réservé à l'ancien tramway et est ouvert aux voitures depuis la seconde moitié du XXème siècle.. Il coupe la Cité Plantagenêt en son milieu. L'édifice n'est pas à proprement parler un tunnel, il n'est pas clos et n'a de couverture que sur une petite portion. Il est à ciel ouvert, c'est donc une tranchée.

&& escaliers et tunnel (2)

DOLBEAU_11_-_LE_MANS_-_Le_Tunnel,_parie_centrale_-_Construit_en_1878_-_Hauteur_de_la_voute_28_m (1)

aa

  A mercredi pour la suite ... et certainement la fin cette fois !

 Au tour des défis du jour !

Tout d'abord pour Bernie et son Lundi Soleil dernier jour en noir ... ouf, ça n'est vraiment pas ma tasse de thé ! J'ai choisi ce petit écureuil rencontré quelque part en Touraine ...

48-noir

 
Et pour Arlette un ciel, celui d'hier après-midi ... sans commentaire !
Enfin si, autant que vous voulez !!! 😉

37-30 novembre

Belle semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2020

Le Mans 6


Au Mans il n'y a pas que des maisons à pans de bois, on en trouve aussi de très jolies en pierre, ou bien qui mêlent à la fois les pans de bois et la pierre. Je vais vous en présenter quelques-unes, certaines sont peu visibles de la rue, vous n'en verrez que des petits bouts ... " pour vivre heureux vivons cachés " !


Hôtel des Morets 1

Également appelé Maison à la Tourelle ou Maison canoniale Saint-Paul, il est situé sur la place de la cathédrale Saint-Julien. Probablement construit pour Jacques de Courthardy archidiacre du Mans, il est de style renaissance italienne (vers 1520-1530) avec un décor sculpté composé de petits personnages mêlés à de la végétation. Marie de Médicis y aurait séjourné en 1614, mais il est possible qu'il y ait confusion avec l'hôtel du Grabatoire tout proche. Son parfait état de conservation est dû à une importante restauration au XIXème siècle.

&& maison à la Tourelle (1)

 

Palais du Grabatoire 2

 Il s'agit d'un ancien palais canonial construit à partir de 1520 pour Jean de Couthardy. Très peu de documents, ouvrages ou revues mancelles ont retracé l'histoire de l'édifice, il s'agit de l'un des monuments les plus méconnus de la ville. Il semble tirer son nom d'un bâtiment qui recevait les chanoines grabataires. Il est composé d'un grand pavillon, prolongé à l'ouest par un bâtiment imposant sur lequel vient s'appuyer un petit logis. Deux tourelles à pans coupés avec des toits aigus desservent les étages.
Il est l'actuelle demeure épiscopale de l'évêque du Mans.

&& Hôtel du Grabatoire (1)


Maison du Bon Conseil 3

Elle date du XVème siècle, je n'ai rien trouvé d'autre la concernant.

&& maison du Bon Conseil place St Michel (1)


Hôtel de Vaux 4

C'est l'une des rares demeures appuyées sur la muraille de la vieille ville. Il fut reconstruit au XVIème siècle sur des fondations estimées du XIVème siècle. Le peintre manceau Jules-Alfred Hervé Mathe vécut
et peignit dans le bâtiment.

&& Hôtel de Vaux


Hôtel Nepveu de Rouillon 5

Il date du XVIIIème siècle. Il présente une architecture différente de la plupart des autres bâtiments de la vieille ville. L'édifice est actuellement la résidence urbaine des Compagnons du devoir considérés comme des artisans héritiers des bâtisseurs du Moyen Âge.

&& hôtel Nepveu de Rouillon


Hôtel Aubert de Clairaulnay 6

C'est un édifice datant de la Seconde Renaissance du Mans.
Il a été construit par Macé Aubert de Clairaulnay au XVIème siècle. 

&& Hôtel de Clairaulnay


Hôtel d'Argouges 7

Aucun renseignement le concernant.

&& Hôtel d'Argouges (1)

aa

A demain pour la suite !

Bon mercredi à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 novembre 2020

Le Mans 5


Pour la dernière fois retrouvons ces maisons à pans de bois que j'aime tant. Les rez de chaussée de ces maisons abritaient les échoppes, études ou officines, tandis que les étages étaient réservés à l'habitation. Si la façade sur rue est à pans de bois, les murs latéraux et la façade sur cour sont généralement en pierre, ce qui permet de limiter la progression d'éventuels incendies. Du côté cour se dresse la tour de l'escalier à vis qui permet de desservir les étages, il est accessible depuis la rue par un couloir traversant. Contrairement à une idée reçue ces maisons ne sont pas les maisons des pauvres gens. C'est la bonne bourgeoisie de la ville ( marchands, notaires, magistrats ... )qui fait construire les plus belles maisons à pans de bois en particulier sur la Grande Rue, et ce sont principalement ces maisons que je vais vous montrer aujourd'hui. 

 

&& Grande Rue (6)

&& Grande Rue (9)

&& Grande Rue (11)

Le long des maisons vous remarquerez des bornes-charretières, très caractéristiques du Mans. La borne-charretière, ou chasse-roue, ou boutte-roues est une pièce, ici en pierre, qui est destinée à empêcher les roues des charrettes de détériorer les murs.

&& Grande Rue (4)

&& Grande Rue (5)

 
Une dernière maison sise dans cette Grande Rue, mais pas à pans de bois.

La maison d'Adam et Éve

Cette maison Renaissance fut édifiée en 1528 par Jehan de l'Espine médecin de la reine Marguerite de Navarre. Elle doit son nom au bas-relief de sa façade, mais en réalité les personnages qui y sont représentés seraient plus probablement Ariane et Bacchus, accompagnés de signes du zodiaque.

 

&& maison d'Adam et Éve (1)

&& maison d'Adam et Éve (3)

 A mercredi pour la suite ... si vous n'êtes pas lassés ! 😉

Belle journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2020

Le Mans 4

 
Les piliers corniers

Ces piliers sont situés à l'angle principal de certaines maisons. Ils assurent d'abord le rôle de soutènement de la structure de charpente, à laquelle ils apportent une assise solide. Leur situation en angle, bien en vue, leur permet également d'avoir une fonction de décor et d'enseigne commerciale. D'autre part, à une époque où les noms de rues et adresses n'existaient pas, ils servaient de points de repères aux habitants. Il existe encore dix de ces piliers, dont huit dans la cité Plantagenêt, j'en ai trouvé six.

 La maison du Pilier Rouge 1

On devrait plutôt parler de "maisons" au pluriel car l'ensemble est constitué de trois maisons du XVIème siècle. Le commerce installé ici était celui d'un artisan qui fabriquait et vendait des cannes de soûle, jeu ancêtre du cricket et du rugby. Pour lui, disposer de deux façades commerciales ajoutait une grande valeur à l'unité foncière, à l'époque une telle maison valait le prix d'un hôtel particulier. Ce pilier est peint en rouge, ce qui a valu son nom à la bâtisse. Cette couleur est à l'origine de la légende qui veut que cette maison ait été celle d'un bourreau. Mais impossible, celui-ci, personnage redouté et réputé impur, ne pouvait résider dans la cité. Les piliers et pans de bois étaient de couleurs vives au Moyen-Âge et à la Renaissance, le triste " marronnage " des pans de bois est une invention des restaurateurs du XXème siècle. 
Cette maison accueille aujourd'hui l'Office de Tourisme.

&& Le Pilier Rouge

 ( photo Pinterest, impossible de retrouver la mienne )

&& Le Pilier Rouge (2)

 
La maison du Pilier aux Clefs 2

Cette maison du début du XVIème siècle est caractérisée par un pilier cornier où apparaissent des clés sculptées qui évoquaient probablement l'activité professionnelle exercée par d'anciens occupants.
Au XVIIème siècle elle était appelée " Maison du Pilier Bleu ".
Elle est située à l'angle de la rue Saint-Honoré et de la Grande Rue. 

&& maison du Pilier aux Clefs (1)

&& maison du Pilier aux Clefs (3)

 
La maison du Pilier aux Lions 3

Elle se situe rue de l'Écrevisse mais je n'ai rien trouvé la concernant, juste qu'elle date de 1581.

&& maison du Pilier aux Lions (1)

 && maison du Pilier aux Lions (4)

 

La maison du Pilier Vert 4

Vaste demeure à trois niveaux, elle se distingue par un pilier cornier du XVIème siècle à pans coupés ornementés de motifs géométriques sculptés. Bien que ce pilier ne comporte plus guère de traces de couleur il dut être vert puisque l'édifice est appelé " maison du pilier vert ". Elle est située dans la Grande Rue.

&& maison du Pilier Vert (1)

&& maison du Pilier Vert (3)

 
La maison du Pilier à l'Écrevisse 5

Ce pilier offre deux sculptures, une écrevisse, qui a donné son nom à la maison, et un singe. L’écrevisse est parfois la représentation du signe du Cancer, vivant sous l’eau, mais pourtant ni poisson, ni mollusque, elle est l’ouvrière de l’Œuvre. Ses deux pinces lui permettent d’ouvrir " la Matière " chère aux Alchimistes. Le singe quant à lui porte une épée, hors seuls les maîtres verriers avaient droit de porter épée. D'autre part chez les Compagnons le Singe était le patron. Ce pilier signalait, pour les initiés, la maison d’un Alchimiste et peut être une ancienne Cayenne des compagnons verriers ou du devoir de l’époque.
( Cayenne : maison qui accueillait les Compagnons) ( source ici )

&& maison du Pilier à l'Écrevisse (1)

&& maison du Pilier à l'Écrevisse (6)

 
Maison du Pilier de l'Évêque 6

Cette maison se situe dans la Grande Rue, je n'ai pas de photo du pilier en lui-même car j'avoue ne pas l'avoir remarqué sur le coup. Mais on devine la petite statue de l'évêque complètement à droite ... il a la tête coupée. Aucun renseignement sur cette maison.

&& maison du pilier à l'Évêque

aa

A demain pour la suite !

Belle journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 novembre 2020

Le Mans 3


Comme promis lundi, commençons à découvrir les plus jolies maisons de la ville. Nous sommes dans la rue de la Reine Bérengère qui débouche sur la cathédrale Saint-Julien. Toutes les maisons y sont remarquables, mais quatre d'entre-elles rivalisent de détails minutieux.

Maison des Deux Amis 1

C'est la plus significative et la mieux conservée de cette époque, sa récente restauration a permis d'affiner la datation aux alentours de 1430. C'est une échoppe surmontée de deux étages en encorbellement et encadrée de piliers sculptés, l'un d'entre eux représente deux personnages qui se tournent le dos.
(curieuse attitude pour deux amis !)

&& maison des Deux Amis (1)

&& maison des Deux Amis (2)

&& maison des Deux Amis (3)

 

Maison de la Reine Bérengère 2

Bérengère de Navarre, veuve de Richard Cœur de Lion, n'a jamais habité cette maison. La légende tenace a été longtemps entretenue. Mais Bérengère, décédée en décembre 1230, aurait eu bien du mal à habiter un logis bâti à la fin du XVème siècle. En réalité elle habitait au Palais comtal, habitation plus conforme à son rang.

&& maison de la Reine Bérengère (1)

&& maison de la Reine Bérengère (2)

&& maison de la Reine Bérengère (3)

 

Maison de l'Ave Maria, ou de l'Annonciation 3

Elle date du début du XVIème siècle, mais je n'ai pas d'autres renseignements.

&& maison de l'Ave Maria

 

Maison du drapier 4

Elle date de la première moitié du XVIème siècle et son nom vient probablement du décor sculpté de l'impressionnante sablière (grosse poutre horizontale) composé de personnages nus ou habillés.

&& maison du Drapier (1)

 Ces trois dernières maisons constituent le musée de la Reine Bérengère qui est riche d'une très intéressante collection de peintures, gravures et dessins anciens représentant Le Mans et plus particulièrement sa vieille ville. Elles ont été sauvées de la destruction par Adolphe Singher à la fin du XIXème siècle

Et juste à droite de la maison de la Reine Bérengère la Cour Pôté 5 ( la maison n'existe plus ),
et là je ne peux pas résister à vous montrer cette photo ...

&& musée de la Reine Bérengère (3)

aa

 Je vous rappelle que vous avez jusqu'à demain soir pour m'envoyer vos photos de chapelles, églises, ou pourquoi pas temples, mosquées, ou autres ...

 A demain pour d'autres découvertes !

Bon mercredi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,