16 décembre 2022

Le fort


Entre 1801 et 1806 Napoléon 1er fait édifier sur le Cap Lévi ce fort afin de protéger le cabotage dans la vaste rade de Cherbourg en mettant les navires à l'abri de son artillerie, et de défendre le port Lévi. 

&& Fort Lévi (1)

 
Il comportait à son origine un magasin de poudres d'une capacité de 1500 kg, et un corps de garde pouvant abriter 15 hommes. Cette batterie semi-circulaire fait 35 m de diamètre, elle est armée de deux bouches à feu. Le fort s’élève de 12,50 m au-dessus de la mer.

&& Fort Lévi (15)

 
En 1861 le fort est modifié afin de répondre aux progrès de l'artillerie. Il est alors doté de quatre pièces d'artillerie toujours à ciel ouvert et sa capacité en hommes, vivres et matériels est accrue. En 1866, à
peine achevé, il est déjà obsolète. Mis en vente il est acheté en 1881 par un ancien douanier, puis par un
fabricant de beurre de Carentan. 

&& Fort Lévi (12)

 
En 1905 il est racheté par Charles-Henri Dumas-Vence, grand voyageur, qui le remplit de ses souvenirs de voyage (tapis, coquillages, œufs d'autruche, bronzes d'extrême-Orient, armes anciennes, instruments de marine, de très beaux livres et gravures, et un crocodile naturalisé), aménage un jardin d’agrément et un potager, et y installe un pavillon mauresque ramené de l'Exposition Universelle de 1900.

&& Fort Lévi (7)

 
Le fort reprend du service au cours des deux guerres mondiales. Pendant la guerre 14-18 la Marine y installe un microphone pour détecter les sous-marins. Réquisitionné en 1940 puis bombardé, il est en ruines lorsqu’il est acheté en 1953 par Félix Amiot.

&& Fort Lévi (13)

 
 Félix Amiot fait beaucoup d'aménagements afin de transformer le " Fort-Amiot " en une résidence privée et de prestige dans laquelle il reçoit ses invités, ce sont ces aménagements qui subsistent aujourd’hui.

&& Fort Lévi (14)

 
Implanté au cœur du littoral naturel du Val de Saire le site devient, en 1990, propriété du Conservatoire du littoral. Le fort du cap Lévi est aujourd'hui un lieu de visite et de séjour en chambre d'hôtes.

&& Fort Lévi (17)

 
Il est bordé par le sentier des douaniers (GR 223), des panneaux d’interprétation et une table d’orientation sont installés sur le site. L’extérieur du fort et la cour intérieure sont en accès libre.

&& Fort Lévi (3)

 ( source texte Wikipédia et Attitude Manche )


A demain pour les défis du samedi.


Belle fin de semaine à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,


15 décembre 2022

Les ports


Au Cap Lévi il existe deux ports, commençons par le plus ancien.
( zappez les explications si vous les trouvez trop longues, je vais être "bavarde" ! 😉 )

Port Lévi

Ce port existait déjà à l’époque gallo-romaine et il était un lieu d’intense activité humaine. Les Romains ont utilisé le Port Lévi comme lieu de transit pour l’Angleterre. Leur présence est bien attestée par diverses trouvailles, entre 1783 et 1788 des centaines de médailles romaines à l’effigie de Trajan et de Marc-Aurèle ont été découvertes. Le 18 août 1177 Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre, a accosté à Cap Lévi avec 200 chevaliers anglais pour se rendre en Terre Sainte. A la fin du XVIIème siècle une digue est construite presque aussitôt détruite par la mer. Bien que les navires aient continué de s’y réfugier ce n’est qu’en 1786 qu’un nouveau port ( jetée et quai ) est édifié. La tempête aura raison de la jetée en 1806 et le port ne tardera pas à s’ensabler. Les travaux ne reprendront qu’en 1861-1866 (restauration du quai et allongement de la jetée) puis en 1877-1880 (deuxième jetée de 139 m), donnant au port son aspect actuel. Ceci au moment même où l’activité maritime commençait à décroître ... ( source Mairie de Fermanville )

&& Port Lévi (5)

&& Port Lévi (1)

&& Port Lévi (3)( désolée pour la piètre qualité des photos ... )

Port Pignot

Construit à l’initiative de Charles Pignot (carrier lillois), ce petit port vit le jour en 1889 à l’Est du cap Lévi pour assurer le transport de la pierre extraite de la carrière juste à côté. Il est actuellement l’un des plus petits de France. De cette carrière on extrayait du granite rose qui servit entre autres à la construction de la rade de Cherbourg, mais aussi du phare de Gatteville, du frontispice des magasins Printemps à Paris, de l'obélisque de Utah Beach ... Ce port est situé dans une zone naturelle, à proximité de terrains du Conservatoire du Littoral.
( source Mairie de Fermanville )

 

&& Port Pignot (1)

&& Port Pignot (5)

&& Port Pignot (4)

 

Station SNSM

En 1887 est implan­tée une maison abri de la SCSN (Société centrale de sauve­tage des naufra­gés) près de port Lévi. La même année arrive le premier canot de sauve­tage, un canot en bois de 10,50 m à avirons et voiles : Eline et Sophie. L’abri dispa­raît en 1956, et avec lui la présence d’un canot de sauve­tage à Ferman­ville. Il faudra attendre 1994 pour qu'une station SNSM voie le jour ici à Port Pignot.Elle a démon­tré son utilité avec plus de 120 sorties, et 211 personnes assis­tées, dont 12 sauvées d’une mort certaine.
( source SNSM )


&& Port Pignot (6)

&& Port Pignot (3)

 
Nous sommes jeudi et c'est notre Photo Préférée pour Anika. J'ai choisi de rester à Fermanville avec cette photo prise au Cap Lévi que j'aime beaucoup ...

vues de Fort Lévi (2)

Demain nous découvrirons le fort.


Excellente journée à vous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2022

Cap Lévi


Nous restons cette semaine en Normandie mais cette fois dans la Manche, et en bord de mer. Le cap Lévi,
zone de 
213 ha sur les falaises et l'estran, est une avancée de terre sur le territoire de la commune de Fermanville, à l'est de Cherbourg. La première mention du lieu est Kapelwic au XIIème siècle, puis Capelevi au XIVème siècle, Cap le Vie vers 1791 et enfin Cap Lévi. L'élément Kapel est une graphie du normand capelle forme dialectale de chapelle. L'élément wic vient de l'ancien scandinave vik qui signifie anse. Les Vikings étaient connus en tant que navigateurs, c'est pourquoi ils utilisaient pour se repérer des points aisément identifiables de la côte qu'ils nommaient dans leur propre langue, le vieux norrois. Capellewic signifie donc
anse de la chapelle, référence probable à une chapelle bien visible érigée en ce lieu qui servait d'amer. 
( source texte Wikipédia )

&& vues de Fort Lévi (3)

&& vues de Fort Lévi (4)

&& vues de Fort Lévi (6)

vues de Fort Lévi (5)


Le phare

Un premier phare est dessiné en 1850, mais il ne sera opérationnel qu'en 1858 en raison d'un conflit entre l'état et le premier entrepreneur. Sa hauteur est limitée à 31 m pour ne pas gêner la vue des guetteurs de la vigie située sur une petite hauteur environ 500 m en arrière. Pendant la Seconde Guerre mondiale le phare est utilisé par la marine allemande comme poste d'observation pour surveiller les pêcheurs. Son feu est démonté en 1941 et envoyé à Paris, à la fin du mois de juin 1944 les allemands en déroute font exploser la tour. Un feu provisoire est mis en place sur les ruines, dans l'attente de la reconstruction. Un nouveau phare est bâti, en 1947, 100 m en arrière de l'ancien, il mesure 28 m de haut. Sa forme est carrée et non cylindrique, à la différence de son voisin de Gatteville tout proche. ( source texte Wikipédia )

&& phare du Cap Lévi (4)

&& phare du Cap Lévi (1)

800px-Fermanville_ancien_phare_du_cap_Lévi
( le premier phare, carte postale ancienne trouvée sur Wikipédia )

&& phare du Cap Lévi (2)

 
Stèle commémorative

Un accident a tué cinq marins et pyrotechniciens démineurs le 30 avril 1997, au large du cap Levi. Il a eu lieu sur la gabare la Fidèle lors d'un transport de grenades qu'on se préparait à immerger dans la fosse du cap Lévi. Il s'agissait de la 6ème campagne de destruction de 1400 grenades périmées. Ces pratiques d'immersion de munitions anciennes ont cessé depuis l'an 2000 notamment à la suite de cet accident.

&& vues du phare de Cap Lévi (3)

 A demain pour la suite.

Bon mercredi à toutes et tous !

 

drapeau-d-ukraine

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,

11 février 2022

Ce pour quoi ...


... Conques est mondialement connu c'est sans conteste son abbatiale. En raison de sa vocation à l'accueil
des pèlerins et au culte des reliques de sainte Foy, elle est qualifiée d'église de pèlerinage. Elle est considérée comme un chef-d'œuvre de l'art roman de la France méridionale et fait l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques depuis 1840. 

&& Conques (2)

 

La grande expansion de Conques au XIéme siècle permit à l'abbé Odolric d'entreprendre, sur l'emplacement d'une basilique du Xéme siècle, la construction de l'abbatiale romane actuelle. Ses murs se caractérisent par l'emploi d'un grès de couleur rougeâtre, extrait des carrières de Combret, dans la vallée du Dourdou. 

&& Conques (73)

 

Mais elle a connu bien des vicissitudes au cours de son histoire. La coupole romane de la tour lanterne s'effondra dans la seconde moitié du XVème siècle. En 1568 l'abbatiale faillit s'écrouler à la suite d'un incendie allumé par les protestants. Les grandes colonnes du chœur ayant éclaté sous l'effet des flammes, il fallut les cercler de fer et les noyer dans un massif de maçonnerie. Les tours de façade furent arasées, ainsi que le clocher central qui, surhaussé par la suite d'un étage et surmonté d'une flèche charpentée, prit alors son aspect actuel.

&& Conques (20)

 

Le tympan de la façade principale est considéré comme " l'une des œuvres fondamentales de la sculpture romane par ses qualités artistiques, son originalité et ses dimensions ". Il jouit dans le Midi d'une réputation qui lui vaut un dicton aveyronnais. Qui n'a pas bist Clouquié de Roudès, Pourtel de Counquos, Gleizo d'Albi, Compono dé Mondé, N'a pas res bist " ( Qui n'a pas vu le clocher de Rodez, le portail de Conques, l'église d'Albi, la cloche de Mende , n'a rien vu ).

&& Conques (5)

 

Ce tympan représente une parousie, l'histoire du Salut et le Jugement dernier, d'après l'Évangile selon Matthieu. Le maître de Conques a sculpté sur 24 blocs calcaire jaune ( blocs juxtaposés, sculptés avant la pose et repris ensuite ) trois registres en 29 tableaux et 124 personnages qui présentent des traces de polychromie.

&& Conques (6)

 

Le chœur est entouré d'un déambulatoire permettant aux fidèles de défiler autour des reliques de Foy d'Agen. Il est orné de grilles en fer forgé datant du XIIème siècle et qui, selon la tradition, auraient été réalisées avec les chaînes, colliers et bracelets de fer apportés par d'anciens prisonniers délivrés par l'intercession de la sainte.

&& Conques (9)

 

Au sud de l’abbatiale subsistent quelques vestiges du cloître, dont six baies géminées de la galerie occidentale. Il servit longtemps de réserve de pierres pour construire les maisons du village. En bas à gauche sur ma photo le bassin claustral de serpentine verte (pierre dont l'apparence ressemble étrangement à la peau d'un serpent). Remontée et restaurée, cette grande fontaine de 2m72 de diamètre est dépourvue de sa vasque centrale.

&& Conques (16)

 

La construction du cloître par l'abbé Bégon III, à la charnière des XIème et XIIème siècles, entraîna une véritable floraison de chapiteaux. Dix-neuf d'entre eux restent en place dans la galerie occidentale ouvrant sur l'ancien réfectoire. D'autres se trouvent déposés au musée lapidaire. Un certain nombre ont disparu après la ruine et la destruction du cloître, vers 1830.

&& Conques (15)

&& Conques (17)

 C'est l'intervention de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments Historiques, qui permit d'entreprendre, à partir de 1837, la restauration de l'abbatiale, laissée dans un état d'abandon au lendemain de la Révolution. 
Le long mémoire qu'il adressa au ministre lui permit d'obtenir le classement de l'édifice, assorti d'une première subvention. Elle fut entièrement remise en état, et classée en 1840.

" Je n'étais nullement préparé à trouver tant de richesses dans un pareil désert ".
Prosper Mérimée à propos de Conques

Pardon d'avoir été si longue, mais je ne voyais pas l'intérêt de faire deux billets.

  Mercredi nous continuerons la balade à Conques.

Belle fin de semaine à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 février 2022

Les défis du jeudi


Les premiers qui ont lu mon billet hier matin devaient s'attendre à la suite de notre visite de Conques ... j'avais oublié le défi reflets chaque deuxième jeudi du mois ! Ce RV Reflets est initié par Annie, en hommage à Marc de Metz. Aujourd'hui j'ai choisi des reflets aquatiques au bord du canal de Briare, dans le Loiret ...

Briare (19)

Briare (34)

Briare (31)

 

Second défi du jeudi notre Photo Préférée chez Anika. J'ai choisi le cap de Carteret sur la côte nord-ouest de la Manche, un magnifique paysage qui devrait plaire à beaucoup ...

3-10 fév

 Cette fois je vous dis bien à demain pour la suite de la visite de Conques.


Excellente journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , ,


03 février 2022

Fresque


Nous retournons dans la Loire pour découvrir une nouvelle fresque murale, celle-ci se trouve à Chavanay, petite ville au bord du Rhône. Elle se situe sur un grand mur aveugle en plein cœur de la ville, sur une petite place.
La partie droite offre un style traditionnel en accord avec l’architecture ancienne de la région, le côté gauche
se positionne sur un terrain plus moderne, évoquant par son graphisme (dispositif de carrés rappelant l’organisation des pixels) et son sujet (paysage viticole ouvert sur le Rhône et l’horizon) le dynamisme de la ville, son ouverture sur le monde moderne et l’avenir. Elle a été réalisée par Haut les murs.
( source Trompe l'œil )

 

Chavanay (1)

Chavanay (2)

Chavanay

Chavanay (5)

Chavanay (3)

Chavanay (4)

Chavanay (6)

Chavanay (7)

 

Deux défis en ce premier jeudi du mois.

Tout d'abord pour Dom et A vos marques, prêt, photographiez le thème est enseignes de boutiques, publicitaires, d'hier et d'aujourd'hui. J'en ai choisi deux très différentes, la première a été photographiée à Montmorillon ( Vienne ) et la seconde à Loches ( Indre et Loire ) ...

 

&& Montmorillon (2)

&& Loches (1)

 

Et puis pour Anika et sa Photo Préférée mon choix s'est porté sur celle-ci prise à Beaumont Hague dans le nord de la Manche. Hé oui, il n'y a pas qu'en Bretagne qu'on trouve des hortensias ! 😉

&& Beaumont Hague (2)

 Demain on reste en Normandie ... mais pas du tout au même endroit !


Belle journée à toutes et tous !

 

07 janvier 2022

Suite et fin ...


... de la visite du château des Ravalet. Nous allons cette fois découvrir les éléments principaux du parc. A partir de 1872 il est aménagé à l’anglaise, avec cependant une partie à la française devant la serre. Ses espaces sont harmonieusement organisés et plantés de fleurs et d’arbres exotiques. Il a une superficie de
20 ha et est également orné de plusieurs pièces d’eau.

La grotte ( 6 )

Elle abritait autrefois une statue de marbre représentant la première épouse du vicomte de Tocqueville, c'est aujourd’hui une panthère qui la remplace.

&& parc du château des Ravalet (10)

 
La serre ( 7 )

Cette magnifique serre à rotonde (1873- 1875), restaurée en 2001, est l’une des rares survivantes des serres du XIXème siècle de Basse-Normandie.

&& parc du château des Ravalet (16)

&& parc du château des Ravalet (21)

 
Le pont ( 8 )

Il enjambe les anciennes douves du château.

&& parc du château des Ravalet (8)

 
Les arcades ( 9 )

Elles sont les vestiges des ancien communs.

&& parc du château des Ravalet (29)

 
Une des pièces d'eau ( 10 )

&& parc du château des Ravalet (27)

&& parc du château des Ravalet (12)

&& parc du château des Ravalet (28)

 
Les panneaux explicatifs sont présentés sur des chevalets ...

&& parc du château des Ravalet (7)

 
Et comme je suis bien consciente que mes photos d'hier n'étaient pas très explicites j'ai trouvé une photo "aérienne" et j'ai numéroté tous les bâtiments. Comme vous le voyez les tours montrées hier dépendent
des communs, et pas du château. 

1200x680_chateau_des_ravalet_tourlaville_a3a9293_preview

Dédié aux manifestations et réceptions municipales ou privées dans les années 1960/80, le château est fermé au public peu de temps avant son classement (1996). Gravement endommagé, du moins à l’intérieur, par une infestation de mérule, il fait l’objet d’une importante campagne de mise hors d’eau et hors d’air de 2008 à 2014. Désormais, le château ouvre ses portes à l’occasion des expositions estivales, visites guidées et évènements de la Ville. Le parc est classé " jardin remarquable depuis 2004, et gratuitement ouvert à la promenade toute l’année. ( souce carnet de visite OT )

A demain pour les défis du samedi.


Belle fin de semaine à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : ,

06 janvier 2022

Partons ...


... en balade, mais pas très loin ( enfin de chez moi ! 😉 ) puisque je vous emmène juste à côté de Cherbourg, à Tourlaville exactement, pour découvrir le château et le parc des Ravalet. Il fut construit au XVIème siècle sur une ancienne motte féodale par le seigneur Jean II de Ravalet. Après quelques changements de propriétaires, il fut restauré à la fin du XIXème siècle par René de Tocqueville, qui créa également le parc dans le goût de l'époque, agrémenté de deux pièces d'eau. Il a été le cadre d'amours incestueuses entre Julien et Marguerite de Ravalet, enfants de Jean III de Ravalet, seigneur de Tourlaville. Ils ont été exécutés le 2 décembre 1603 en place de Grève à Paris pour adultère et inceste. ( si vous voulez en savoir plus c'est ici )

Les communs ( 1 )

&& parc du château des Ravalet (2)


L'ensemble est bâti en pierre de schiste bleue, à l’exception des encadrements des portes et fenêtres qui sont
en pierre de Valognes. ( 2 )

&& parc du château des Ravalet (1)


 La tour de l'Horloge ( 3 )

&& parc du château des Ravalet (6)


Château façade sud ( 4 )

Ce château est une demeure caractéristique de la Renaissance cotentinoise avec ses ses fenêtre à meneaux, portes à moulures, lucarnes à volutes. Il se présente sous la forme d'un bâtiment massif et rectangulaire, que cernent plusieurs tourelles d'angles circulaires. Donnant sur la cour d'honneur la face sud est ornée de deux tours cylindriques.

&& parc du château des Ravalet (4)

 
Château façade nord ( 5 )

Surplombant l'étang elle est moins homogène avec des tours et des ouvertures sans aucune logique.

&& parc du château des Ravalet (23)

&& parc du château des Ravalet (13)

 Pendant la Révolution le château ne subit aucun dommage. Il semble qu’il ne soit plus habité à partir de cette période et qu’il serve de ferme. Pendant la Première Guerre mondiale il est utilisé comme hôpital, il est laissé dans un état de total délabrement. Revendu à plusieurs reprises, il devient la propriété de la Ville de Cherbourg en 1935. De 1939 à 1945 le château et ses communs sont occupés par l’état-major français puis par les armées allemandes et américaines. 

&&&&&&&&&&&&&&

Ma première participation de l'année chez Dom pour A vos marques, prêt, photographiez dont le thème est regard, portrait. J'ai choisi le regard de Gavotte, et le portrait d'une petite fille vietnamienne ...

1-janv

1-janv

 A demain pour la visite du parc des Ravalet.

 

Excellente journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juin 2021

Mini balade ...


... sur la côte nord-ouest de la Manche. Commençons par ...

Les landes de Vauville 1

Elles s'étendent sur plus de 500 hectares, et appartiennent à la commune de la Hague. Ajoncs et bruyères, principales plantes de ce territoire resté bien commun, tapissent les landes, dans lesquelles vivent de nombreux animaux comme des renards, des sangliers, des chevreuils, des lièvres, et des busards Saint-Martin.

avant Vauville (4)

&& avant Vauville (5)

&& avant VauvilleAu second plan l'anse de Vauville


La baie d'Écalgrain 2

Le nom d'Écalgrain (anciennement Escalgrain ) serait issu du qualificatif " écale grain ", des moulins ayant existé autrefois au-dessus de la baie. Le panorama en surplomb de la plage est à couper le souffle. Elle est située pour moitié sur le territoire de Jobourg et d'Auderville. Une photo aérienne sur le site de france bleu.

&& baie d'Écalgrain (3)

C'était pourtant le même jour mais le bleu ... était moins bleu !

12MmtRyh17ixVgh5FNk8sLzEQgs


Ce jeudi nous retrouvons Annie et son RV Reflets en hommage à Marc de Metz. Lors de notre retour de Touraine nous avons été attirés par un panneau " moulin " en passant à Vouvray. Le moulin n'est pas visible de la rue mais j'ai découvert ... un lavoir ! Et de ce lavoir ces reflets m'ont attirée ...

IMGP6907

IMGP6910

RV Reflets

 A demain pour découvrir des petits bouts de notre petit patrimoine.

Belle journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : ,

26 avril 2021

Terminons ...


... notre balade dans la Vallée des Moulins avec ... le viaduc de Fermanville ! Il fut à l'origine construit pour accueillir au début du XXème siècle la nouvelle ligne de chemin de fer reliant Cherbourg à Barfleur. Le but était d'assurer la desserte des forts protégeant la côte, de stimuler l'économie locale en ouvrant des débouchés pour les produits de la pêche et de l'agriculture du Val de Saire, et de développer le tourisme. Mais pour franchir cette Vallée des Moulins, il fallait un viaduc. Tout en granit il fut construit entre 1907 et 1911, 7000 m3 de granit rose, 20 arches, 242,4 m de culée à culée, 32 m de haut et 5 m de large. Mais et le Tue Vâques me direz-vous ...? En patois normand ça signifie " tue vaches ", le train qui assurait cette ligne a été ainsi surnommé en raison des nombreux chocs avec le bétail broutant l'herbe le long des voies. Initialement il s'appelait le train du Val de Saire.

 

&& Vallée des Moulins (12)

&& Vallée des Moulins (27)

&& Vallée des Moulins (28)

&& Vallée des Moulins (33)

 

Une des photos présente sur place, du début de la construction.

&& Vallée des Moulins (34)

 
Et une carte ancienne représentant le Tue Vâques sur le viaduc ...

&& Fermanville_viaduc_JB_Legoubey_train_3

 

Lors de notre balade nous sommes passés près d'une chèvrerie ...

&& Vallée des Moulins (17)

 

... et près de la ferme des escargots ...

&& Vallée des Moulins (18)

 Voilà, ici se termine notre balade dans la Vallée des Moulins. Si nous avions eu le dépliant avec le circuit j'aurais pu vous montrer plein d'autres choses, des lavoirs entre autres, il nous faudra donc y retourner, heureusement ça n'est pas très loin de chez nous. Mais nous n'en avons pas fini avec Fermanville, après vous avoir montré le côté terre, il me restera ... le côté mer !

&&&&&&&&&&&&&&&&

Passons à mes deux défis du lundi.

Pour Bernie et son Lundi Soleil c'est la dernière fois qu'on parle enseignes. J'ai choisi celle d'un artisan qui fabrique des soufflets sculptés à Rochefort en Terre, dans le Morbihan ...

&&& Rochefort en Terre (3)

 

On termine par un ciel pour Arlette, photographié hier en milieu d'après-midi. Il était certes moins bleu que celui des jours précédents, mais il faisait tout aussi beau ...

16-26 avril

Il vous reste quelques jours pour m'envoyer vos photos de jardins, squares, parcs ... pour nos Collections de ... de lundi prochain 3 mai, n'oubliez pas !

On se retrouve mercredi pour tout autre chose.

Belle dernière semaine d'avril à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : , , , ,