11 avril 2021

News du dimanche


Ou peut-être news du lundi qui sait ...? 😉 Ben oui, week-end oblige canalblog est encore en rade, ou en carafe, il débloque grave, il rame, il bugge ( ou bogue, c'est aussi valable ) bref ... ça ne marche pas !
Je vais essayer d'envoyer ce billet, paraîtra ou paraîtra pas ... mystère !!!

Collections de ...

Merci à Lylou, Lavandine et Violette qui ont trouvé tout ou partie des noms des châteaux qui étaient inconnus de leurs " propriétaires ".

9 - château de Neuschwanstein ( Allemagne )

5-Saze Belgique

 

32 - château des Avenières à Cruseilles ( Haute-Savoie )

17-Dom (1)

 

33 - donjon du château Saint-Jean à Nogent le Rotrou ( Eure et Loire )

17-Dom (2)


35 - château d'Hélécine ( Belgique )

19-Arlette Belgique


Pour compléter un peu mes articles sur Camaret sur Mer ...

Une carte ancienne trouvée sur le net, peut-être s'agit-il de Mr Bénard-Le Pontois ou bien de Mr Chabal
( non, non je vous vois venir ... pas Sébastien ! 😉 ), ceux qui ont effectué la restauration des alignements de Lagatjar en 1928-1929 ...

 

111549910_o


Et puis j'ai omis de vous montrer le lavoir ... enfin quand on le voit restauré il faut savoir que ça en est un,
mais bon, il a le mérite d'exister ...

&& Camaret lavoir du Yeun (1)

&& Camaret lavoir du Yeun (2)

Pour terminer pensez bien à m'envoyer vos photos de portes pour nos Collections de ... de jeudi prochain 15 avril. J'accepte en général vos photos un peu plus tard mais si canalblog continue sur sa lancée je ne pourrai probablement pas les rajouter samedi ou dimanche.

Bon dimanche à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07 avril 2021

Clap de fin ...


... sur notre balade dans le joli port de Camaret ! Cette fois juste des photos pour le plaisir, et rien à lire,
je vous laisse apprécier ... ou pas ces dernières photos !

 

&& divers (2)

&& le port (9)

&& divers (1)

&& divers (3)

&& tour Vauban (6)

&& le port (6)

&& cimetière de bateaux (7)

&& avant Camaret (1)

 Vous avez vu, j'ai fait fort quand même ... pas un mot entre les photos !!! 😃

Et puis pour terminer ...

 

s-l300

... car je sais que certain(e)s y ont pensé ! 😉

A demain pour les défis du jeudi.

Bon mercredi à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags :

02 avril 2021

Nous sommes toujours ...

 
... à Camaret, et nous allons aujourd'hui découvrir les trois principaux éléments de son patrimoine.

Les alignements de Lagatjar

Ils sont contemporains de ceux de Carnac et attestent que cette péninsule est habitée depuis des millénaires. Ils ne comportent plus de nos jours que 65 menhirs s'étendant sur plus de 200 m et alignés sur trois files, alors qu'un recensement en 1793 en dénombrait 700. L'ensemble dessine une ligne orientée N 35°E et S 35°O d'où partent, à angle droit, deux lignes parallèles. Cette orientation laisserait présumer un caractère astronomique (comme beaucoup d'anciens alignements). Le site a été restauré en 1928 car beaucoup de menhirs étaient au sol. Il fut une période où ce site servit de camping, et même de terrain de foot.

 

alignements de Lagatjar (1)

alignements de Lagatjar (2)

 

La tour Vauban

Initialement nommée tour de Camaret ou tour Dorée elle a été construite au XVIIème siècle et avait pour mission de surveiller l'entrée du goulet de Brest et d'empêcher tout débarquement dans l'anse de Camaret. 
Elle est érigée sur le sillon (avancée vers la mer qui prolonge les quais et protège le port). 
C'est une tour presque carrée haute de 18 mètres qui se caractérise par sa jolie couleur rose dorée. Elle est flanquée de murailles, d'un corps de garde, d'une batterie à canons et d'un four à boulets ( un des derniers conservés ),
le tout entouré d'un fossé. Elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

 

tour Vauban (2)

tour Vauban (5)

tour Vauban (8)


Chapelle Notre-Dame de Rocamadour

Non, non, rien à voir avec la commune du Lot ! Cette chapelle doit son nom au socle de pierre sur lequel elle a été construite au bout du Sillon, le Roc’h a ma dour (du celte Roc'h = rocher, am a = au milieu, et Dour = eau, soit le " rocher au milieu des eaux " ), elle se trouve juste à côté de la tour Vauban. La première chapelle fut construite en 1183, on ne connaît pas la date exacte de construction de celle-ci mais compte tenu d'une inscription sur l'édifice elle pourrait dater de 1527. D'autres dates sont inscrites ce qui laisserait entendre que sa construction a été lente. Dans la nuit du 24 au 25 février 1910 un incendie s'est déclaré dans la chapelle. Malgré l'intervention rapide des pompiers et tous leurs efforts l'ensemble de la toiture et presque tout le mobilier ont été détruits, seuls le clocher et les murs ont échappé au désastre. La participation des paroissiens et les dons de généreux souscripteurs ont permis de la restaurer dès 1911.

&& chapelle ND de Rocamadour (2)

chapelle ND de Rocamadour (1)

chapelle ND de Rocamadour (3)

 A demain pour les défis du samedi.

Belle journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2021

Je sais ...


... certaines de vous ne les aiment pas, moi au contraire j'ai une tendresse particulière pour ces endroits. Je veux parler des cimetières de bateaux. Peut-être l'avez-vous aperçu sur mes photos de lundi, car il en existe un à Camaret. Je dédie ce billet à Claudine qui comme moi les aime, et qui en montre de temps en temps sur son blog. 

A l’opposé de certains ports, ici le cimetière des bateaux est pleinement assumé et n’a jamais été rejeté loin des regards. Au contraire, il est mis en valeur. On y trouve des vieux bateaux de pêches aux abords de la chapelle Notre Dame de Rocamadour. C'est huit bateaux qui sont visibles sur le sillon :
- le Magellan, chalutier coquiller arrivé en décembre 2002
- la Rose des Mers, pinasse sardinière construite en 1954, cédée en 2001 à la commune
- le Notre Dame des Neiges, langoustier puis transformé pour la pêche au thon et au crabe, mis à sec en 1993
- le Castel Dinn, langoustier emblématique de Camaret échoué sur le sillon en novembre 1998
- le Maïtena, langoustier-thonier puis racheté pour la pêche au crabe, cédé en mars 2001 à la commune
- le Rosier fleuri, langoustier à cul carré, placé sur le sillon en 1962
- la Salle, langoustier devenu crabier, définitivement radié pour inactivité en 1985
- le Dominique, pinasse sardinière, radiée en septembre 1994
Lentement sous l’action des vagues et des tempêtes d’hiver, ils se désagrègent. Ce n’est que lorsqu’ils deviennent dangereux pour les bateaux du port de plaisance que les restes des vieilles coques sont évacuées.
( source Sortir en Bretagne )

 

&& cimetière de bateaux (1)

&& cimetière de bateaux (4)

&& cimetière de bateaux (3)

&& cimetière de bateaux (5)

&& cimetière de bateaux (6)

&& cimetière de bateaux (9)

&& cimetière de bateaux (8)

A vendredi pour la suite de la visite de Camaret.

Bon mercredi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2021

Changeons ...


... de lieu, mais toujours au bord de l'Atlantique, nous retournons aujourd'hui dans le Finistère, et plus précisément à Camaret sur Mer, figure de proue de la presqu'île de Crozon. Le nom de ce petit port vient du breton " kamm " (courbe) et " red " (courant). Selon la tradition, saint Rioc (ou Riok) aurait, dès le IVème siècle, fondé à Camaret un ermitage, peut-être à l'emplacement de l'église actuelle, autrefois entouré d'un étang. Le territoire de Camaret se développa principalement au Moyen Âge, c'était une excellente escale et les nombreux navires de commerce qui y mouillaient suscitaient la convoitise des pirates. A la fin du XVIIème siècle Vauban ( encore lui ! ) fut chargé d'aménager la défense de l'anse de Camaret qui commandait l'entrée du goulet de Brest. La prospérité de la pêche à la sardine au XIXème siècle conduisit à élargir le front de mer, et à construire sur l'espace gagné sur la mer. La sardine fit vivre tout un peuple de pêcheurs jusqu'au début du XXème siècle où, devenue rare, elle déserta les rives camarétoises. Les pêcheurs se reconvertirent alors dans la pêche à la langouste, en 1939 Camaret était le premier port langoustier d'Europe, voire du monde.

Et nous allons justement commencer par le port.

 

&& le port (8)

&& le port (12)

&& le port (11)

&& le port (13)

&& le port (10)

&& le port (14)

&& le port (5)

 Ces deux hôtels très colorés se trouvent juste en face du port.

carte-crozon

&&&&&&&&&&&&&&&&

Place à mes deux défis.

Dernier lundi en jaune chez Bernie pour son Lundi Soleil, j'ai cette fois-ci choisi une méhari ...

IMGP2054

 

Et pour Arlette et son ciel du lundi, celui de samedi en soirée, à l'heure bleue ...

IMGP5883

 Je vous rappelle que vous avez jusqu'à jeudi soir pour m'envoyer 1 ou 2 photos pour nos Collections de ... consacrées le 5 avril aux châteaux.

En attendant on se retrouve mercredi pour la suite de notre balade à Camaret.


Belle semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 février 2021

L'aulne, fin


Dernier billet consacré à notre balade le long de l'Aulne, avant d'arriver à son estuaire nous faisons quelques centaines de métres après le moulin à marée, et nous voici à la cale de l'Aulne. Elle est située presque à l'embouchure de la rivière, face au moulin et à la nouvelle abbaye de Landévennec ...

 

&& cale de l'Aulne (1)

&& corniche de Térénez (3)

&& cale de l'Aulne (2)

&& cale de l'Aulne (3)

 

 Et nous voici au terme de cette balade ... ou presque puisqu'il nous restera Landévennec et son abbaye, mais l'ancienne, pas celle que vous devinez au-dessus sur ma deuxième photo, ce sera pour une autre fois. Là nous sommes arrivés à la corniche de Térénez 4, qui longe l'Aulne sur 4 km, le point de vue est magnifique. Nous y apercevons l'île de Térénez qui est un îlot situé à l'intérieur du dernier méandcre de l'Aulne. Couvert de forêt, cet îlot, accessible à marée basse à pied sec, fait face au cimetière des navires de Landévennec où sont stockées certaines coques de navires, en particulier de la Marine Nationale, en attente de démantèlement.

 

&& estuaire de l'Aulne (2)

&& estuaire de l'Aulne (3)( cliquer pour agrandir )

&& cimetière de bateaux( pardon pour la mauvaise qualité de la photo, j'ai dû beaucoup zoomer )

Estuaire-AULNE-fig1

 

 

 Passons maintenant aux défis du lundi

Pour Bernie et son Lundi Soleil comme nous avons changé de mois c'est donc un nouveau thème, et c'est pour février montagne. En effet cette année on alterne couleurs et thèmes. Pour vous dire la vérité, la dernière fois que je suis allée à la montagne ... le numérique n'existait pas ! Mais je me suis souvenue de notre premier voyage au Maroc en 2007, et de notre retour de Ouarzazate vers Marrakech où nous étions passés par le col de Tichka dans le Haut-Atlas, c'était fin mars ...

5-montagne

 

Et enfin un ciel pour Arlette, celui de lundi dernier en fin d'après-midi ...

IMGP5142


Petit retour en arrière

Dans mon billet de vendredi beaucoup d'entre-vous ont compris que le moulin à marée était la maison aux volets bleus. Or il n'en est rien, cette maison était l'endroit où logeaient les ouvriers, voici le moulin ...

128468680

A mercredi pour tout autre chose.

Bon mois de février à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 janvier 2021

L'Aulne, suite


Nous nous rapprochons de l'estuaire de l'Aulne, mais avant d'y arriver arrêtons nous à Moulin Mer. Il s'agit d'un moulin à marée qui date du XVème ou début du XVIème siècle, et qui était la propriété de l'abbaye de Landévennec toute proche. Le moulin d'alors est composé d'une écurie et d'une petite maison avec deux meules implantées sur la digue actuelle. En 1830 est construit le moulin qui fonctionnera jusqu'au milieu des années 1950. La maison d'habitation, conçue pour héberger les ouvriers, est construite après 1883, c'est la maison aux volets bleus que vous voyez au-dessous. Durant le XXème siècle un moteur fonctionnant au charbon complète l'énergie marémotrice. En 1948 le moulin fonctionne à l'électricité. Détruit en partie par un incendie en 1956 il n'a pas été reconstruit. L'activité de minoterie a été remplacée par une activité d'élevage de truites. Ne subsistent aujourd'hui que le logement d'habitation, le rez-de-chaussée et le premier niveau de l'ancien moulin, les vannes et quelques mécanismes.

Moulin-Mer (6)

&& Moulin-Mer (2)

carte-postale-ancienne-moulin-marc3a9e-folgoat

&& Moulin-Mer (1)

&& Moulin-Mer (3)

 

Tout près du moulin, la chapelle Notre-Dame du Folgoat. Voici la légende, libre à vous de la lire, ou pas.
On raconte qu'en l'an 1350, Salaün mourut. C'était un ermite qui vivait dans la forêt de Landévennec, n'en sortait que pour mendier quelque nourriture, et se balançait sans cesse aux branches en entonnant des Ave Maria. On l'enterra sous son arbre. Quelques jours après sa mort, un magnifique lys blanc, ayant pris racine dans sa bouche, sortit de terre, il portait au sein de sa fleur, en lettres d'or, l'inscription Ave Maria ...
Une chapelle fut construite sur les lieux même du " miracle " mais ne résista pas à l'outrage du temps. Elle fut reconstruite au XVIIème siècle, puis restaurée dans les années 1960. Quant au magnifique bénitier extérieur on pourrait le croire ancien, que nenni, il date de 1967, en même temps que la restauration.

 

&& chapelle de Folgoat (1)

&& chapelle de Folgoat (3)

&& bénitier extérieur


 A lundi pour la fin de notre balade bretonne.

 

Belle fin de semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2021

L'Aulne


L'Aulne, ou Aune, est un fleuve côtier français de 144 km de long qui prend sa source à Lohuec dans les
Monts d'Arrée et se jette dans la rade de Brest au niveau de Landévennec. Sa partie aval est aussi dénommée
" Rivière de Châteaulin ". Difficile de savoir si son nom provient d’une traduction de l’appellation du fleuve
en Breton Ster Aon dérivé de ster aven qui signifie profonde rivière, ou bien s’il a été inspiré par les
arbres qui poussent sur ses berges, les aulnes. 

Nous n'avons vu qu'une petite partie de cette rivière, tout d'abord à Châteaulin 1

&& à Châteaulin

 

Le plus impressionnant, en tous cas pour nous, a été le point de vue de Rosnoën 2. Surplombant de près de 100m les méandres de l'Aulne maritime, on découvre un paysage grandiose avec en fond le Ménez-Hom dont je vous avais parlé ici. De cet endroit partent deux randonnées dont l'une porte le nom de " Saut du loup ". Le Finistère a longtemps regorgé de loups, et les derniers ont été tués à l'aube du XXème siècle. L'un d'entre eux se serait jeté dans le fleuve pour échapper aux chasseurs et à leurs chiens.

&& point de vue Rosnoën (4)

&& point de vue Rosnoën (1)( cliquer pour agrandir )

Le passage par bac entre Rosnoën et Dinéault est attesté dès le début du XVIème siècle. La cale du Passage à Rosnoën pourrait dater de 1858. Durant la seconde moitié du XIXème siècle le trafic s´intensifie, le bac assure le transport d'environ 25 000 personnes par an, sans parler du bétail, des moutons et des véhicules. 
L'activité du bac s'arrête en 1951.

le passage Rosnoën

le passage (3)
( photo du net )

On arrive maintenant au pont de Terenez 3. Il en a existé 3, le premier a été construit entre 1913 et 1925. Il fut détruit en 1944, ou par l'armée allemande, ou par des bombardements américains. Le deuxième date de 1952, construit avec du ciment de mauvaise qualité il dut être détruit mais plusieurs annés après la construction du troisième pont qui se fit à proximité. C'est celui-ci que je vous montre, il a été inauguré en avril 2011, c'est une première mondiale, jamais un pont à haubans de forme circulaire n'avait été construit.

Pont_Térénez_1925
( carte trouvée sur le net )

&& pont de Térénez (2)

&& pont de Térénez (6)

Estuaire-AULNE-fig1

La suite vendredi, demain ce seront les défis.

Bon mercredi à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2021

Voici donc ...


... les fameuses dunes de Biville. A cet endroit la plaine est séparée de la mer par une lagune et un des plus longs et des plus anciens cordons dunaires d’Europe. Il se présente comme une mosaïque de dunes et de petits plans d’eau. Ces nombreuses dépressions s’inondent temporairement chaque hiver. Ce phénomène est lié à une remontée du niveau de la nappe phréatique, mais aussi à la pluviométrie. Cela contribue au développement d’une végétation herbacée ou buissonnante de teinte sombre, contrastant avec la teinte claire ou grisâtre des pelouses dunaires alentour. Larges d’environ 500 mètres au nord et au sud du site, les dunes s’étendent jusqu’à plus de 2 km. Sur les deux dernières photos vous pouvez apercevoir la mare de Vauville dont je vous ai parlé il y a quelques semaines. ( renseignements pris sur différents sites )

 

&& Biville Calvaire des Dunes (10)

&& Biville Calvaire des Dunes (17)

&& Biville Calvaire des Dunes (12)

&& Biville Calvaire des Dunes (16)

 Si ça vous intéresse sur le site du Camping la Galouette il y a une très jolie vidéo,
vu d'en haut c'est encore plus beau !

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Passons au deux défis du jour.

Pour Anika et sa Photo Préférée j'ai choisi celle-ci, prise à Camaret sur la Presqu'île de Crozon ...

 

&& le port (10)

Anika

Pour Dom et A vos marques, prêt, photographiez un thème d'actualité galettes, fèves, calendrier. J'ai vraiment galéré car nous n'avons pas encore mangé de galette, et je n'avais pas le temps de ressortir mes 4 ou 500 fèves ! Donc ce sera une ancienne photo qui n'a rien d'extraordinaire ... mais qui est dans le thème !

13-janv

 

Et puisqu'on est dans les défis, au cas où ça vous intéresserait, et où vous voudriez vous joindre à nous, voici la liste des thèmes de Ma' pour son Projet 52 pour cette nouvelle année ...

 

Ma'

 A demain pour autre chose !

Belle journée à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 décembre 2020

Comme promis ...


... mercredi voici l'enclos paroissial de Sainte-Marie du Menez-Hom, le village juste au-dessous de la "montagne". C'est le roi Marc’h ( vous vous souvenez, l'oncle de Tristan ? ) qui a fait construire une chapelle aux pieds de la montagne sacrée du Menez Hom en l’honneur de sainte Marie. C’est la chapelle Sainte-Marie-du-Ménez-Hom, nommée Ty ar Werc’hès, la Maison de la Vierge en breton. Elle fut construite en 1570 sur les ruines d’une construction romane, elle-même bâtie, selon la tradition, sur les restes d’un temple dédié à la déesse Brigitt, situé à l’intersection des anciennes routes commerciales de la région.

Ste Marie du Menez-Hom (5)

Ste Marie du Menez-Hom (4)


On retrouve bien sûr tous les éléments d'un enclos paroissial classique, sauf l'ossuaire.

La porte triomphale
C'est une triple porte monumentale édifiée en 1739. La porte centrale est surmontée d’un fronton où est creusée une niche contenant une statue de saint Hervé aveugle représenté avec son petit compagnon-guide Guic'haran. Elle est fermée par une grille ouverte uniquement lors du passage des cortèges funéraires,
le pourquoi de son nom Porz ar maro porte de la mort.

&& Ste Marie du Menez-Hom (1)

 
Le calvaire
Ce calvaire à trois croix date de 1544 et fut réalisé dans l’atelier de l’Elorn. Sur le socle Marie-Madeleine agenouillée, que l’on retrouve au premier niveau aux côtés d’une Piétà, accompagnée de saint Jean, saint Pierre et saint Yves. Au-dessus, deux cavaliers aux pieds du Christ crucifié.
Les deux autres croix présentent les deux larrons. 

&& Ste Marie du Menez-Hom (9)

 

L'échalier
Ces dalles en schiste qui empêchent les animaux errants d'entrer dans l'enclos faisaient également l'objet d'un rituel d'entrée. Riches ou pauvres, puissants ou petites gens, tous devaient le respecter. Il y en a un de chaque côté de la grande porte triomphale.

&& Ste Marie du Menez-Hom (8)

 Si ça vous intéresse j'avais fait un article pour expliquer ce qu'est un enclos paroissial, ici .

Passons maintenant à l'intérieur.

L’autel central et les deux autels latéraux sont surmontés de retables réalisés entre 1703 et 1710. Ils furent classés aux Monuments Historiques en 1912, avant même la chapelle. La statuaire du retable représente la Sainte Famille (Marie et l’enfant, Joseph, Anne et Joachim) et les bas-reliefs des scènes de l’Annonciation, la Visitation, la Nativité et l’Assomption.

&& Ste Marie du Menez-Hom (15)

&& Ste Marie du Menez-Hom (14)

&& Ste Marie du Menez-Hom (13)

 Alors je sais ce que vous allez me dire ... trop coloré, trop clinquant, trop ostentatoire, mais il faut savoir que jusqu'au début du XXème siècle se tenaient ici des foires importantes. Les dons affluaient, ce qui explique la beauté de l'édifice et la richesse du mobilier. D'autre part chaque village essayait d'avoir un enclos plus beau que celui d'à côté, il y avait une sorte de concurrence entre eux.

Plus de renseignements sur le blog Lieux Sacrés.

A demain pour les défis du samedi.

Belle fin de semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,