18 février 2022

Terminons ...


... notre visite de Conques par quelques " photos plaisir " comme j'aime les nommer. Dans le désordre il y aura un petit lavoir accolé à deux abreuvoirs, un four à pain, deux fontaines, le clocher de l'abbatiale, le clocheton
et l'horloge de l'office de tourisme et les toits de lauzes ...

 

Conques (51)

Conques (48)

&& Conques (40)

&& Conques (1)

&& Conques (53)

&& Conques (24)

Conques (47)

 
Les trois photos qui suivent sont une dédicace spéciale à Gilbert, un de mes lecteurs fidèles, qui a fait le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ...

Conques (52)

Conques (69)

Conques (70)

 

Pour terminer une plaque que l'on trouve à l'entrée et à la sortie du village, des mots écrits par Peter WESSEL poète, professeur et journaliste danois installé ici depuis la fin des années 70 ...

 

captura-de-pantalla-2014-02-10-a-las-14-05-17

 Voilà, j'espère vous avoir donné envie de découvrir à votre tour ce magnifique village. Vous l'aurez compris il faut éviter d'y aller en pleine saison, d'un autre côté en plein hiver il n'aura pas le même charme puisqu'il n'y a pas de fleurs. Mais si vous allez dans cette région un jour, prévoyez du temps, il y a tellement d'autres jolis villages à découvrir : Estaing, Belcastel, Capdenac le Haut, Espalion ...

Une dernière chose ... vous n'avez pas vu les vitraux de l'abbatiale réalisés par Pierre Soulages tout simplement ... parce que je ne les ai pas photographiés ! Personnellement je ne les aime pas, et quand je n'aime pas ... j'ai du mal à photographier ! 😉

A demain pour les défis du samedi.


Excellente fin de semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 février 2022

A la découverte ...


... du petit patrimoine de Conques. Enfin pour le premier ... pas si petit que ça !

Château d'Humières

Construit par la famille dont il tire son nom, ce château représente un magnifique exemple d’architecture civile des XVème et XVIème siècles. Au corps de logis principal dont l’imposante façade est rythmée par trois niveaux de croisées est venue s’accoler une tour d’escalier remarquable par son couronnement de plan octogonal qui rappelle la tour-lanterne de l’abbatiale.

&& Conques (27)

 
Fontaine du Plô

L’élément qui persuada l'ermite Dabon à s’installer en ce lieu est certainement la présence d’une source abondante. Au XIIème siècle la fontaine en contre-bas de la place de l’église était signalée sur le Guide des Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle de la façon suivante “Devant la porte de la basilique coule une source excellente dont les vertus sont plus admirables encore qu’on ne peut le dire”. L’édifice présentait un réservoir a demi enterré surmonté d’une voûte en berceau. Aujourd’hui ladite voûte est fermée par un panneau de bois.

&& Conques fontaine du Plô

 
Fontaine de Fumouze

Cette fontaine, qui accueillait les pèlerins au terme de leur longue étape, a gardé les margelles destinées à recevoir les seaux. Et les claveaux de son arc, en calcaire jaune, très bien appareillés, paraissent bien identiques à ceux de ses contemporains de l'église romane ou du cloître.

&& Conques (67)

 
Le séchoir à châtaignes

Il est appelé clède ou bien secadou suivant les régions. Ces édifices ont toujours un étage , en bas on entretient un feu de bogues qui doit fumer sans flammes , et chauffer modérément mais continuellement. A l'étage un plancher percé de trous ( d'où le nom de claie qui a donné clède ) supporte la récolte de châtaignes qui est entassée sur 50 cm d'épaisseur. Tous les jours le feu est entretenu et les châtaignes retournées, elles sont sèches au bout de 3 à 6 semaines. 

&& Conques (43)

&& Conques (44)

 
Le pont "romain"

Ce pont est appelé romain non pas parce qu'il date de l'époque romaine mais parce qu'il était emprunté par les romièu ( les pèlerins ). Il a été construit au XIVème siècle mais a probablement été précédé d'un pont plus ancien, du fait de l'afflux des pèlerins dès le XIème siècle, il permet de Franchir le Dourdou, et ses eaux parfois capricieuses. Fortement dissymétrique il est construit en pierre de taille de grès rose et comporte 5 arcs en
plein cintre de 4 tailles différentes.

&& Conques (64)

&& Conques (66)

 
Mesures à grain

Dans la rue qui mène à la Porte de Fer ( tout au fond à droite, je vous ai montré le côté extérieur dans mon tout premier billet ) des mesures à grain en pierre, provenant d'une halle médiévale détruite, ont été disposées sous un auvent et rappellent l'importance des échanges économiques entre la cité et son terroir. ( devant les mesure à grain un lavoir ). Comme vous pouvez le voir sur le le croquis de la halle au-dessous leur système était ingénieux : « on versait le blé de l'intérieur de la halle et on le recevait par dehors dans des sacs placés au-dessous des ouvertures de ces boisseaux fixes. On sait que ces mesures en pierre avaient des ouvertures à leur partie inférieure, et de petites trappes que l'on ouvrait quand la mesure était pleine pour que le blé pût s'écouler dans le sac de l'acheteur, placé au-dessous ». 

&& Conques (56)

 
La halle

Bien sûr pas de photo ! Cette halle publique, appelée aussi  pierre foiral, se situait à l'emplacement exact où s'élève, de nos jours, le monument aux morts. La démolition, durant le dernier quart du XIXème siècle, de cet antique bâtiment dont les origines remontaient au Moyen Age, résulte du percement et de l'élargissement de la rue principale qui traverse le village de nos jours. Par chance, plusieurs érudits du Second Empire avaient accordé une attention particulière à ce monument qui, fort heureusement, fit l'objet d'un dessin, reproduit en gravure par un dénommé Bouton.

halles-conques-medium

 

Oups ... j'ai encore été très longue ! Vite, vite, ma Photo Préférée pour Anika, prise à l'abbaye de Daoulas, dans le Finistère ...

 

4-17 fév

A demain pour la suite et la fin de notre balade Conquoise.


Bon jeudi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 février 2022

Ce pour quoi ...


... Conques est mondialement connu c'est sans conteste son abbatiale. En raison de sa vocation à l'accueil
des pèlerins et au culte des reliques de sainte Foy, elle est qualifiée d'église de pèlerinage. Elle est considérée comme un chef-d'œuvre de l'art roman de la France méridionale et fait l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques depuis 1840. 

&& Conques (2)

 

La grande expansion de Conques au XIéme siècle permit à l'abbé Odolric d'entreprendre, sur l'emplacement d'une basilique du Xéme siècle, la construction de l'abbatiale romane actuelle. Ses murs se caractérisent par l'emploi d'un grès de couleur rougeâtre, extrait des carrières de Combret, dans la vallée du Dourdou. 

&& Conques (73)

 

Mais elle a connu bien des vicissitudes au cours de son histoire. La coupole romane de la tour lanterne s'effondra dans la seconde moitié du XVème siècle. En 1568 l'abbatiale faillit s'écrouler à la suite d'un incendie allumé par les protestants. Les grandes colonnes du chœur ayant éclaté sous l'effet des flammes, il fallut les cercler de fer et les noyer dans un massif de maçonnerie. Les tours de façade furent arasées, ainsi que le clocher central qui, surhaussé par la suite d'un étage et surmonté d'une flèche charpentée, prit alors son aspect actuel.

&& Conques (20)

 

Le tympan de la façade principale est considéré comme " l'une des œuvres fondamentales de la sculpture romane par ses qualités artistiques, son originalité et ses dimensions ". Il jouit dans le Midi d'une réputation qui lui vaut un dicton aveyronnais. Qui n'a pas bist Clouquié de Roudès, Pourtel de Counquos, Gleizo d'Albi, Compono dé Mondé, N'a pas res bist " ( Qui n'a pas vu le clocher de Rodez, le portail de Conques, l'église d'Albi, la cloche de Mende , n'a rien vu ).

&& Conques (5)

 

Ce tympan représente une parousie, l'histoire du Salut et le Jugement dernier, d'après l'Évangile selon Matthieu. Le maître de Conques a sculpté sur 24 blocs calcaire jaune ( blocs juxtaposés, sculptés avant la pose et repris ensuite ) trois registres en 29 tableaux et 124 personnages qui présentent des traces de polychromie.

&& Conques (6)

 

Le chœur est entouré d'un déambulatoire permettant aux fidèles de défiler autour des reliques de Foy d'Agen. Il est orné de grilles en fer forgé datant du XIIème siècle et qui, selon la tradition, auraient été réalisées avec les chaînes, colliers et bracelets de fer apportés par d'anciens prisonniers délivrés par l'intercession de la sainte.

&& Conques (9)

 

Au sud de l’abbatiale subsistent quelques vestiges du cloître, dont six baies géminées de la galerie occidentale. Il servit longtemps de réserve de pierres pour construire les maisons du village. En bas à gauche sur ma photo le bassin claustral de serpentine verte (pierre dont l'apparence ressemble étrangement à la peau d'un serpent). Remontée et restaurée, cette grande fontaine de 2m72 de diamètre est dépourvue de sa vasque centrale.

&& Conques (16)

 

La construction du cloître par l'abbé Bégon III, à la charnière des XIème et XIIème siècles, entraîna une véritable floraison de chapiteaux. Dix-neuf d'entre eux restent en place dans la galerie occidentale ouvrant sur l'ancien réfectoire. D'autres se trouvent déposés au musée lapidaire. Un certain nombre ont disparu après la ruine et la destruction du cloître, vers 1830.

&& Conques (15)

&& Conques (17)

 C'est l'intervention de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments Historiques, qui permit d'entreprendre, à partir de 1837, la restauration de l'abbatiale, laissée dans un état d'abandon au lendemain de la Révolution. 
Le long mémoire qu'il adressa au ministre lui permit d'obtenir le classement de l'édifice, assorti d'une première subvention. Elle fut entièrement remise en état, et classée en 1840.

" Je n'étais nullement préparé à trouver tant de richesses dans un pareil désert ".
Prosper Mérimée à propos de Conques

Pardon d'avoir été si longue, mais je ne voyais pas l'intérêt de faire deux billets.

  Mercredi nous continuerons la balade à Conques.

Belle fin de semaine à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2022

Entrons ...


... maintenant dans ce magnifique village de Conques, et nous voilà tout à coup transportés il y a 900 ans ! Enfin presque ... les gens qui déambulent dans les ruelles ne sont pas vraiment en costumes d'époque ! 😉 Nous sommes arrivés tôt, vers 9h, mais nous n'étions pas les seuls à avoir eu cette idée, il y avait déjà
beaucoup de monde. Aujourd'hui juste quelques maisons au hasard de notre balade, en commençant par
celle où est situé l'Office de Tourisme.

Il est installé dans une ancienne demeure bourgeoise du XVIIème siècle, dont les étages supérieurs conservent, sous chacune des fenêtres, un harmonieux réseau de pans de bois. L’horloge rappelle la destination publique de ce bâtiment, autrefois hôtel de ville. Datée de 1843, l’armature métallique qui supporte le clocheton et sa petite cloche provient, quant à elle, de la tour nord-ouest de l’abbatiale Sainte-Foy.

 

&& Conques (54)

&& Conques (3)

&& Conques (49)

&& Conques (4)

&& Conques (31)

&& Conques (13)

&& Conques (26)

Pour cette dernière maison il existait autrefois un très bel escalier en bois extérieur qui desservait les deux étages. Suite à des travaux ce qui reste de l'escalier se retrouve encastré dans la façade.

A demain pour la suite.


Beau mercredi à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2022

Partons ...


... cette semaine dans un des petits joyaux de l'Aveyron classé parmi Les Plus Beaux Villages de France, au cœur de la vallée du Lot, étape majeure sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle sur la Via Podiensis j'ai nommé ... Conques ! Étiré à flanc de montagne le village enserre l'abbatiale Sainte-Foy suivant un vaste arc de cercle. Le plan originel du Moyen Âge a été conservé dans ses grandes lignes. Dès ses origines ou
peu de temps après, Conques devient une ville close, l'une des premières du Rouergue probablement. Il fait
partie de ces villages qui ont su préserver leur authenticité.

Quelques vues d'ensemble

&& Conques (57)

&& Conques (18)

&& Conques (62)

 

Les portes

La construction des remparts remonte à l'époque romane, comme le prouve l'architecture des trois portails d'enceinte, encore existants. 

Porte de la Vinzelle

Construite à la fin du XIIème siècle cette porte est celle qui ouvre le village abbatial vers le sud, la route qui mène, au-delà de La Vinzelle, vers Figeac et Cahors, le long du Lot. C'est aujourd'hui une simple arcade légèrement brisée, dont il ne reste rien du système défensif, celui-ci ayant été remplacé, à la fin du Moyen Âge, par une maison d'habitation à colombages. Elle doit son nom à un village voisin qui surplombe le Lot. Côté village, une niche abrite une statue de la Vierge à l’Enfant en bois polychrome ( XIVème -XVème siècles ).

&& porte de la Vinzelle (2)

&& porte de la Vinzelle

 

Porte de Fer

Simple poterne et dotée d’un linteau en batière, cette porte (dite aussi de Belferri), bien que d’importance stratégique moindre, permettait néanmoins de rejoindre les jardins et les prés donnant sur la vallée de l’Ouche.

&& Porte de Fer

 Je n'ai pas de photo de la porte du Barry.

 Nous continuerons mercredi, passons aux défis du lundi.


Pour Bernie et son Lundi Soleil à nouveau mois nouveau thème et là aïe ... un point cardinal, le nord ! Pas facile mais on a le droit de traiter le sujet comme on veut, j'ai donc choisi ce célèbre hôtel au bord du canal Saint-Martin que tout le monde ou presque connaît ... l'hôtel du Nord ! Hôtel rendu célèbre par Marcel Carné en 1938 avec son film éponyme et dont les acteurs principaux étaient Arletty et Louis Jouvet, sachant que toutes les scènes intérieures ont été tournées en studio. L'hôtel a échappé plusieurs fois à la destruction avant que sa façade ne soit classée au titre des monuments historiques en 1989. Et aujourd’hui encore, malgré l’arrivée d’un nouveau propriétaire et l’aménagement de logements aux étages, la façade reste inchangée.

 

&& Canal Saint Martin (1)

image_0950871_20211204_ob_af4407_lundi-soleil-logo-2022-article


Et puis pour Arlette et son ciel du lundi celui de Lundi dernier en fin d'après-midi ...
 

IMGP3075

A mercredi donc pour retrouver Conques.


Belle semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [65] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 octobre 2021

Je vous emmène ...

 Scan

... cette semaine ( voire plus si affinités ! ) à Pérouges, petite cité médiévale dans l'Ain, au nord-est de Lyon. C'était un peu loin de notre gîte, plus de 90 km, mais il aurait été vraiment dommage de ne pas faire cet effort. Classé parmi les " Plus Beaux Villages de France " Pérouges est une cité fortifiée située sur un promontoire du plateau de la Dombes dominant la plaine de l'Ain. En grande partie classée aux Monuments Historiques la cité bénéficie d'une grande richesse architecturale. Selon une légende elle aurait été fondée par une colonie gauloise venue de Pérugia en Italie. Les romains y auraient construit une tour dont les signaux servaient à la défense de Lugdunum ( Lyon ). Sa situation en fait un site militaire stratégique et l'on y construisit au XIIème siècle un château fort dont il ne reste aujourd'hui qu'une seul tour.

Nous allons faire le tour de la cité mais contrairement au plan qui nous faisait commencer la visite par la
droite ... nous nous l'avons commencée par la gauche, ce qui m'a paru plus logique, après tout, on lit et on
écrit de gauche à droite, non ...?!!! 😉


Barbacane 1

Premier ouvrage des fortifications de Pérouges elle servait à la défense de l'entrée principale.

&& barbacane (1)

 

Porte d'en Haut 2

Elle est le principal accès à la cité. Cette tour accolée à l'église date du XIIème siècle et mesure plus de 15m de haut. Il s'agit de l'entrée de l'ancien château fort, partie intégrante du rempart intérieur.

&& Porte d'en Haut (1)

 

Il reste aujourd'hui les vestiges d'un battant d'une porte datant du XVème siècle composée d'un madrier de
sapin renforcé de multiples clous forgés.

&& Porte d'en Haut (4)

&& Porte d'en Haut (3)

 

Église forteresse 3

Elle se situe sur le côté de la Porte du Haut, et en remplace une autre devenue trop petite, située en dehors de
la cité. A la fois lieu de culte et structure défensive cette église est un ouvrage unique. Son mur de gauche constitue une partie du rempart extérieur. Large de 2,30m à la base ce mur présente des éléments défensifs
tels que des meurtrières et des vitraux très étroits limitant les ouvertures. Le chemin de ronde circule dans l'épaisseur du rempart au-dessus de la voûte latérale.

&& église Ste Marie-Madeleine (1)

&& église Ste Marie-Madeleine (2)

Pérouges

 ( Quasiment tous les renseignements, ainsi que le dessin d'en-tête, ont été pris sur le dépliant de l'office de tourime, dépliant au demeurant très bien fait, ce qui n'est hélas pas toujours le cas. )

Maintenant mes deux défis du lundi.

Pour Bernie et son Lundi Soleil à nouveau mois nouveau thème, et pour octobre ce seront les statues. Pour cette première fois j'ai choisi la statue des " Marmots " à Saint-Geniez d'Olt en Aveyron. Voici la légende : Ces deux enfants avaient apprivoisé une marmotte. Un soir, effrayée par l’orage, elle s’enfuit. Ils partirent à sa recherche et la rattrapèrent, mais durent se réfugier dans une cabane. Les flots du ciel grossirent le Lot et le déluge emporta la maison familiale et leur père…
En souvenir les habitants de Saint-Geniez se nomment " les Marmots ".


&& Saint Geniez d'Olt (29)

 

Et puis pour Arlette et son ciel du lundi j'ai choisi celui d'hier après-midi qui vérifie l'adage " Après la pluie le beau temps ", car il avait vraiment beaucoup plu avant !

IMGP0979

A mercredi pour la suite de la visite.


Excellente semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 juin 2021

Fin ...


... de notre balade dans ce superbe village de Sainte-Eulalie d'Olt. Pas grand-chose de plus à vous dire, les photos parleront d'elles-mêmes. Il me manque celles de l'église ... je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas photographiée ! Il faut dire qu'il y a 6 ans je faisais un peu moins de photos ... Ah si j'oubliais ! Les habitants du village se nomment les Saint-Eulaliens, mais on les appelle ausi les Encaulats. On ne connait pas l'origine de ce surnom mais son lien avec les choux (cauls) est plus que probable.

 

&& Sainte Eulalie d'Olt (25)

&& Sainte Eulalie d'Olt (31)

&& Sainte Eulalie d'Olt (34)

&& Sainte Eulalie d'Olt (17)

&& Sainte Eulalie d'Olt (67)

&& Sainte Eulalie d'Olt (36)

&& Sainte Eulalie d'Olt (43)

&& Sainte Eulalie d'Olt (65)

 Le village est un haut lieu artistique avec un pôle qui regroupe six ateliers d’artisans : graphiste, peintre, céramiste, dessinateur de BD, créateur de girouettes, sculpteur sur métal ou encore luthier, créé en 2002. 
Si vous désirez visiter un musée insolite c’est " La maison de la chouette ". La fondatrice, passionnée par les chouettes, a décidé d’exposer sa collection d’objets au public dans une maison située au centre du village.
Et puis si vous venez à Sainte-Eulalie d'Olt à la Toussaint ne manquez pas la Poule Un, une très curieuse vente aux enchères où le premier lot n’est autre qu’une poule vivante. Cette tradition ancestrale permet de récolter de l’argent pour la paroisse.

A demain pour tout autre chose.

Bon mercredi à vous !

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2021

Suite ...


... mais pas fin, de notre balade dans ce magnifique village de Sainte-Eulalie d'Olt en Aveyron. Il a compté jusqu'à 1152 habitants en 1881, en 2018 il n'y en avait plus que 375. Vous aurez remarqué que le village
est très fleuri, il a été plusieurs fois primé dans sa catégorie au concours des " Villes et Villages Fleuris "
et ce, depuis 1986. Je vous laisse découvrir quelques entrées, escaliers ou détails ...

 

&& Sainte Eulalie d'Olt (5)

&& Sainte Eulalie d'Olt (4)

&& Sainte Eulalie d'Olt (18)

&& Sainte Eulalie d'Olt (55)

&& Sainte Eulalie d'Olt (27)

&& Sainte Eulalie d'Olt (33)

&& Sainte Eulalie d'Olt (21)_InPixio

A demain pour les défis du samedi.


Belle fin de semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2021

Continuons ...


... notre petite balade dans le joli village de Sainte-Eulalie d'Olt. Mais avant toute chose je voulais vous dire
que Olt est le nom occitan du Lotdevenu Lot par corruption de l'Olt. Voici donc la suite de la découverte ...

Hôtel particulier

Situé non loin du château, cet édifice remarquable construit entre 1562 et 1564 rivalise de beauté avec
celui-ci. Il est doté de trois étages délimités par des cordons de pierre. Le premier niveau est le plus décoré :
fenêtres à meneaux et croisillons, fronton triangulaire au-dessus des baies. Une tour d'angle permet de desservir les étages jusqu'au pigeonnier. Vers le milieu du XVIIème siècle cette demeure appartenait à
l'un des plus gros marchands du secteur. 

 

&& Sainte Eulalie d'Olt (66)


Je n'ai hélas pas de photo de face ... allez savoir pourquoi !
En voici une prise sur le net sur le site Station Verte.

613_wy2ZYQ

 
Le moulin

Bâti au XVIIIème siècle il est le plus ancien des huit moulins qui bordaient le ruisseau de la Serre (ou aussi ruisseau de Lundanne). Jusqu'en 1954 le moulin procura une farine de qualité et de l'huile de noix fabriquées par le dernier meunier. Il était également utilisé pour la confection du tanin obtenu à partir d'écorces de chênes ou de châtaigniers écrasées. Racheté en 1980 il fut restauré par son propriétaire actuel. Sa roue verticale, l'une des rares en Aveyron, continue à rythmer la vie du village.

&& Sainte Eulalie d'Olt (42)


La pile romaine

La légende populaire veut qu'un pont dit Romain ait été emporté par une grande crue. Le maire de l'époque opposa un refus catégorique quant à l'édification d'un nouvel ouvrage. Dès lors des passeurs permettaient l'accès aux deux rives. En 1976-1977 fut construite la passerelle du "Voeu Suze".

&& Sainte Eulalie d'Olt (38)


Les maisons

Autrefois ces maisons aux toits de lauze, édifiées sur deux ou trois étages, recouvertes de crépi, cachaient un formidable trésor. En effet elles étaient construites en galets provenant du Lot tout proche, avec ou sans colombages en bois. Par amour et passion de leur village les habitants se sont mis à restaurer leurs bâtisses, faisant réapparaître les façades à colombage et galets.

&& Sainte Eulalie d'Olt (14)

&& Sainte Eulalie d'Olt (20)

&& Sainte Eulalie d'Olt (35)

&& Sainte Eulalie d'Olt (50)_InPixio

&& Sainte Eulalie d'Olt (44)

La suite vendredi, demain ce seront les défis. Et n'oubliez pas vos photos de heurtoirs pour nos Collections de ... vous avez jusqu'à demain!

Bon mercredi à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mai 2021

Sainte-Eulalie d'Olt


Retour sur une région que nous avons visitée il y a 6 ans ... que le temps passe ! Le village médiéval de
Sainte-Eulalie d'Olt est situé sur la rive gauche du Lot, dans un écrin de verdure. Il fait bon flâner dans les ruelles étroites et tortueuses de ce " plus beau village de France ", situé en Aveyron. Le village s'est organisé en arcs de cercles autour de la place de l'église. Dans les ruelles pavées de galets du Lot, les demeures,
passionnément fleuries par les habitants, datent du XVème au XVIIIème siècles. ( renseignements Tourisme Aveyron et Les plus beaux villages de France ) Partons à sa découverte ...

Le château

Cette bâtisse du XVème siècle a été construite sur l'emplacement de la Grande Écurie qui dépendait du château primitif tombé en ruines au XIVème siècle. Cette construction fut la résidence d'une illustre famille rouergate, les Curières de Castelnau

 

&& Sainte Eulalie d'Olt (2)

 
La façade Sud, à laquelle on accède par un porche voûté, exhibe une haute tour qui abrite un escalier à vis desservant les différents étages.

&& Sainte Eulalie d'Olt (8)

 
La façade nord donne sur la place de l'Hom. Cette façade est percée de fenêtres, à meneaux et croisillons,
ornées de petites figurines.

&& Sainte Eulalie d'Olt (63)

&& Sainte Eulalie d'Olt (1)

 
Sur le linteau de l'entrée principale apparaissent les armoiries des Curières de Castelnau. Elles représentent
un lévrier courant surmonté de la couronne de marquis et illustrent la devise des Curières "semper post gloria currens" (courant toujours après la gloire ).

&& Sainte Eulalie d'Olt (3)

 
La place de l'Hom

C'était vraisemblablement sur cette place appelée au XVIème siècle Place de l'Hom ou Place du Poteau que se rendait la justice sous un orme. L'arbre a disparu au profit d'une fontaine. Les seigneurs de Curières possédaient la basse et la moyenne justice. Par acte daté de 1700, ils acquirent la haute justice.

&& Sainte Eulalie d'Olt (64)

 
L'ancienne école

Bâtie au fond d’une ruelle au bord du Lot voici la "Tour". A la mort de M. François PUEL en 1824 la mairie de Sainte Eulalie d’Olt a racheté cette maison, dès lors elle servit d’école. Par la suite en 1874 la maison attenante fut à son tour achetée pour y être intégrée. Les travaux eurent lieu en 1877 et, par la même occasion, la restauration de la tour du XVIIème siècle, avec son escalier à vis, fut effectuéeDepuis 1995 elle abrite au rez-de-chaussée le musée galerie Marcel Boudou. Ce peintre a légué 45 toiles à sa commune natale, auxquelles s'ajoutent 12 tableaux réalisés par son épouse Jeanne St Gaudens. Diverses expositions animent le lieu.

&& Sainte Eulalie d'Olt (61)

 
Mes défis du lundi

Pour Bernie et son Lundi Soleil c'est le dernier lundi en rose, et j'ai choisi un camélia ... mon camélia !

&& IMGP6094

 
Et pour Arlette et son ciel du lundi le mien aura une dizaine de jours, un soir en Touraine ...

IMG_20210520_211823

 A demain pour la suite de notre balade aveyronnaise.


Belle semaine à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , ,