21 janvier 2022

Une fleur, une histoire


Peu de fleurs dans nos jardins en plein hiver sauf bien sûr ... les hellébores ! Il était donc normal que je
vous en parle en ce mois de janvier. L'hellébore noir, surnommé Rose de Noël, est le plus connu et pourtant
... il est blanc ! Noire c'est la couleur de ses racines rhizomateuses. Mais on trouve de nombreuses autres espèces dont les hybrides offrent aujourd'hui un large choix de coloris ( jaune, vert, pourpre ) et même
de motifs ( ombrés, striés, tachetés …).

Nom

Le mot hellébore provient du grec helibar qui désignait un remède contre la folie. C'est un nom masculin qui peut également s'orthographier ellébore. Ses différents noms populaires comme rose de Noël, rose de Carême, rose de neige, herbe à sétons, herbe aux fous, pied de griffon, mors de cheval, patte d’ours, rose de serpent, pain de couleuvre ... indiquent une longue tradition mythologique. L’origine de ces noms est fondée soit sur un phénomène scientifique (Helleborus niger en allemand s’appelle Nieswurz, la racine à éternuer) ou à une tradition séculaire.

&& IMGP5451


Légende

Madelon, une jeune bergère qui gardait ses moutons durant l’hiver, vit passer une riche caravane. Il s’agissait des Rois Mages les bras chargés de cadeaux qui se rendaient auprès de Jésus pour célébrer sa naissance. Face à cette profusion de cadeaux, la pauvre Madelon se sentit démunie, n’ayant rien à offrir à ce nouveau-né tant attendu. Un ange ayant pitié d’elle transforma ses larmes qui tombaient dans la neige en une ravissante fleur : la rose de Noël était née ! Il est depuis coutume de disposer quelques hellébores noirs dans les crèches.

1-15 janvier (2)

 
Histoire

L'hellébore était connu dès l’Antiquité et on lui attribuait déjà de nombreuses vertus : outre ses propriétés purgatives il était surtout considéré comme un remède à la folie. On raconte par exemple qu’Héraclès, rendu fou par un charme d’Hera au point de tuer ses propres enfants, recouvra la raison grâce à de l’extrait de racine d’hellébore. Ce sont les romains qui l'ont introduit en Europe. Au Moyen-Âge il entrait dans la composition des baumes de sorcières et était considéré comme un remède pour rester éternellement jeune.
La poudre d'hellébore broyée, répandue sur le sol, était même censée rendre invisible !

&& (1)

 
 Utilisation

L'hellébore est une plante très toxique ( elle contient de l’helléboréine qui paralyse le système nerveux et
agit sur le coeur ) 
mais on utilise ses racines qui, à très petites doses bien sûr, agissent sur les troubles cardiaques et circulatoires. 

1200px-Illustration_Helleborus_niger0
 ( image du net )

Dans les arts

L'hellébore est assez souvent évoqué en littérature.

Chez Colette ( De ma fenêtre, 1942 )

" Il était bien rare que Sido n’eût pas trouvé dans le jardin, vivaces épanouies sous la neige, les fleurs de l’ellébore que nous appelons rose de Noël. En bouquet au centre de la table, leurs boutons clos, ovales,
violentés par la chaleur du beau feu, s’ouvraient avec une saccade mécanique qui étonnait les chats et
que je guettais comme eux. "

Chez Jean de la Fontaine ( Le lièvre et la tortue )

" Ma commère, il faut vous purger
Avec quatre grains d'ellébore. "

Chez Jean-François Regnard ( poète )

"  Souvent notre bonheur malgré nous s’évapore
Et nous aurions besoin, tous, d’un grain d’hellébore. "

&& (4)

 

L'hellébore a certainement été moins peint que d'autres fleurs mais j'ai malgré tout trouvé un tableau de William Dobson qui s'intitule tout simplement " Roses de Noël " ...

Dobson-William-C
( photo du net )

 
Ainsi que la photo ancienne d'une aquarelle de Hector Giacomelli " Oiseaux réfugiés sous une rose de Noël " ...

2018_PAR_16843_0073_000(giacomelli_hector_recueil_de_20_photographies_de_ses_oeuvres_fin_xixe)
( photo du net )


Dans le langage des fleurs

L’association de l’hellébore noir et de la folie a empiété sur la symbolique qu’on attribue à la fleur. Elle traduit un amour inquiet, voire angoissé : « Rassure-moi de ton amour, ton silence m’inquiète. » Après suivant la variété la symbolique peut être différente. L'hellébore fétide par exemple signifie « je ne vous aime pas », « vous êtes repoussant ». La plante, qui dégage une odeur désagréable lorsqu’on la touche, servait généralement à la dame pour couper court aux avances de prétendants indésirables.

&& IMGP2544

 ( sources Le Mag de Flora, La Plume de l'Oiseau Lyre, Helleborus )


A demain pour les défis du samedi.


Belle journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [63] - Permalien [#]
Tags :