11 décembre 2020

Comme promis ...


... mercredi voici l'enclos paroissial de Sainte-Marie du Menez-Hom, le village juste au-dessous de la "montagne". C'est le roi Marc’h ( vous vous souvenez, l'oncle de Tristan ? ) qui a fait construire une chapelle aux pieds de la montagne sacrée du Menez Hom en l’honneur de sainte Marie. C’est la chapelle Sainte-Marie-du-Ménez-Hom, nommée Ty ar Werc’hès, la Maison de la Vierge en breton. Elle fut construite en 1570 sur les ruines d’une construction romane, elle-même bâtie, selon la tradition, sur les restes d’un temple dédié à la déesse Brigitt, situé à l’intersection des anciennes routes commerciales de la région.

Ste Marie du Menez-Hom (5)

Ste Marie du Menez-Hom (4)


On retrouve bien sûr tous les éléments d'un enclos paroissial classique, sauf l'ossuaire.

La porte triomphale
C'est une triple porte monumentale édifiée en 1739. La porte centrale est surmontée d’un fronton où est creusée une niche contenant une statue de saint Hervé aveugle représenté avec son petit compagnon-guide Guic'haran. Elle est fermée par une grille ouverte uniquement lors du passage des cortèges funéraires,
le pourquoi de son nom Porz ar maro porte de la mort.

&& Ste Marie du Menez-Hom (1)

 
Le calvaire
Ce calvaire à trois croix date de 1544 et fut réalisé dans l’atelier de l’Elorn. Sur le socle Marie-Madeleine agenouillée, que l’on retrouve au premier niveau aux côtés d’une Piétà, accompagnée de saint Jean, saint Pierre et saint Yves. Au-dessus, deux cavaliers aux pieds du Christ crucifié.
Les deux autres croix présentent les deux larrons. 

&& Ste Marie du Menez-Hom (9)

 

L'échalier
Ces dalles en schiste qui empêchent les animaux errants d'entrer dans l'enclos faisaient également l'objet d'un rituel d'entrée. Riches ou pauvres, puissants ou petites gens, tous devaient le respecter. Il y en a un de chaque côté de la grande porte triomphale.

&& Ste Marie du Menez-Hom (8)

 Si ça vous intéresse j'avais fait un article pour expliquer ce qu'est un enclos paroissial, ici .

Passons maintenant à l'intérieur.

L’autel central et les deux autels latéraux sont surmontés de retables réalisés entre 1703 et 1710. Ils furent classés aux Monuments Historiques en 1912, avant même la chapelle. La statuaire du retable représente la Sainte Famille (Marie et l’enfant, Joseph, Anne et Joachim) et les bas-reliefs des scènes de l’Annonciation, la Visitation, la Nativité et l’Assomption.

&& Ste Marie du Menez-Hom (15)

&& Ste Marie du Menez-Hom (14)

&& Ste Marie du Menez-Hom (13)

 Alors je sais ce que vous allez me dire ... trop coloré, trop clinquant, trop ostentatoire, mais il faut savoir que jusqu'au début du XXème siècle se tenaient ici des foires importantes. Les dons affluaient, ce qui explique la beauté de l'édifice et la richesse du mobilier. D'autre part chaque village essayait d'avoir un enclos plus beau que celui d'à côté, il y avait une sorte de concurrence entre eux.

Plus de renseignements sur le blog Lieux Sacrés.

A demain pour les défis du samedi.

Belle fin de semaine à vous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,