... et nous voila à l'extrême est du Finistère, dans un bourg d'un peu plus de 1300 habitants, Guerlesquin. Aux confins du Léon et de la Cornouaille Guerlesquin la Trégorroise a les deux pieds bien ancrés dans un riche passé, l’ampleur et la variété de son patrimoine historique en témoignent. Elle demeure le seul exemple en Bretagne de ville-place associant les trois éléments du pouvoir urbain d’Ancien Régime : les Halles, la Prison Seigneuriale et l’Église. Ces trois incontournables du cœur de ville sont entourés d’une ceinture de maisons anciennes.

La prison Seigneuriale dite Présidial

Le Présidial, ou prétoire, est l'ancienne conciergerie de la juridiction des vicomtes de Guerlesquin. Cette prison est un pavillon forteresse carré du début du XVIIème siècle flanqué à chaque angle d'une échauguette saillante, et au niveau du toit deux fenêtres à fronton renaissance. Au rez de chaussée se trouvait la prison, et au premier étage le logement des gardiens doté de latrines. La commune a acheté ce monument en 1826, il a été restauré en 1883, puis il a servi de mairie jusqu'en 1965.

&& Guerlesquin (2)
&& Guerlesquin (22)

&& Guerlesquin (11)

&& Guerlesquin (13)

 

Au pied du mur ouest de la Prison se trouve la fontaine Sainte-Barbe. Si " Red Eo " ( Il faut ) est la devise de Guerlesquin, sainte Barbe en est la patronne. Elle y est représentée avec, à son côté gauche, la tour dans laquelle son père l’aurait enfermée. La palme des martyres sert d’auréole à cette statue.
La fontaine a été restaurée en 1988. Deux escaliers latéraux permettent d’accéder au petit bassin que la niche où trône la statue de sainte Barbe surplombe.

&& Guerlesquin (4)


C’est en 1539 qu’est réalisée cette pierre servant à mesurer le volume des grains de blé. Bloc de granit percé de deux cavités d’une capacité d’un boisseau pour la première et d’un demi-boisseau pour la seconde, les orifices à sa base permettaient l’écoulement des produits dosés. L’impôt que devaient verser les paysans-contribuables (la dîme) était payé en céréales. Les paysans, trouvant que le Régisseur utilisait cet outil de mesure d’une façon qui tournait rarement à leur avantage mais plutôt au profit des Seigneurs de Guerlesquin qui l’employaient, ont surnommé le bloc granitique " la pierre menteuse " (ar men gaou). Discrète mais chargée d’Histoire et multi-séculaire, cette pierre reste le dernier vestige des premières foires et marchés de la ville.

&& Guerlesquin (15)

( source Mairie de Guerlesquin )

&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Je reprends maintenant mes deux défis du lundi.
Tout d'abord le Lundi Soleil de Bernie, le thème change chaque mois et cette année il n'y aura que des couleurs. Et janvier est le mois du ... blanc ! Pour cette première participation  j'ai choisi un petit bout de ma table du 1er janvier, vaisselle blanche et serviettes blanches ...

IMGP7010

 

Puis un ciel pour Arlette,  j'ai choisi celui de dimanche dernier au coucher du soleil, il annonçait une très belle journée le lendemain ...

1-6 janvier 2020

 

Belle semaine à toutes et tous !