... notre circuit dans la citadelle de Brouage. 

L'ancien presbytère 4

Je n'ai rien trouvé le concernant,  juste sur place ce panneau
avec une photo ancienne ...

&& ancien presbytère (1)

&& ancien presbytère (2)

 
L'escalier Marie Mancini 5

Marie Mancini, nièce de Mazarin, a vécu un an à Brouage, en 1659. Malheureusement c’était plus un exil forcé qu’autre chose… Une histoire d’amour impossible la liait à Louis XIV. Le roi tomba sous le charme de Marie, jeune et noble italienne. Ils s’aimaient et voulaient se marier, mais la pression de l’Etat fut la plus forte … Louis XIV fut obligé d’épouser l’infante d’Espagne afin de faire cesser la guerre entre les deux pays. Mazarin envoya alors Marie à Brouage, afin que les amoureux soient séparés. Durant un an, le roi parvint tout de même à lui envoyer de nombreuses lettres enflammées. Mais Mazarin finit par marier sa nièce au prince Colonna, un beau parti italien, et les amoureux ne se revirent plus. Le Roi Soleil serait monté par cet escalier pour pleurer en souvenir de son amour perdu ...

 

&& escalier Marie Mancini

Les écuries 6

Peu de renseignements à leur sujet, mais inutile de vous dire qu'avec une garnison qui allait de 600 hommes en temps de paix, à 5000 en temps de guerre, elles devaient être toujours bien remplies ! Elles sont aujourd'hui des ateliers et magasins d'artistes ...

&& écuries (1)


La halle aux vivres 7

Cet ancien entrepôt du XVIIème siècle évoque par son architecture la Corderie Royale de Rochefort, mais en moins long, et servait à ravitailler troupes et vaisseaux. Au rez de chaussée étaient stockées plus de 700 barriques contenant vin, huile, bière, eau de vie, ou viandes salées. Au premier étage étaient conservées les céréales. Mais Brouage perdit peu à peu de son importance et elle changea d’affectation. Au XVIIIème siècle elle devint une caserne, et en 1793, pendant la Révolution, elle servit en prison où 145 religieuses furent incarcérées. En 1816, elle fut transformée en poudrière, ce qui entraîna l’arasement du quartier qui l’entourait. L’abandon définitif de Brouage par l’armée en 1885 provoqua la vente de la Halle à un particulier. Et il faudra attendre 1967 pour que la commune de Hiers-Brouage puisse réunir la somme nécessaire au rachat des ruines (l’étage ayant été démoli à la fin des années 1920). Ce lieu qui répondait aux besoins d’une imposante garnison au XVIIème siècle, héberge aujourd’hui une grande salle d’exposition, un centre documentaire et un service pédagogique.

&& halle aux vivres (1)

&& halle aux vivres (2)

 

Brouage

 Pardon encore une fois d'avoir été aussi longue !


Bon mercredi à toutes et tous !