24 juillet 2019

Pavots

Ils ont embelli mon jardin durant quelques temps, mais la chaleur a eu raison d'eux ...
Je ne connais pas exactement leur variété, peut-être d'Orient.
Beaucoup de photos mais peu de blabla ...

IMGP2857

IMGP2849

IMGP2848

IMGP2850

IMGP2835

IMGP2860

IMGP2865

IMGP2854

IMGP2909

 Et ce poème d'Alphonse de Lamartine qui évoque plutôt des pavots sauvages,
mais je n'ai rien trouvé d'autre ...

Les pavots

Lorsque vient le soir de la vie, 
Le printemps attriste le cœur : 
De sa corbeille épanouie 
Il s'exhale un parfum moqueur. 
De toutes ces fleurs qu'il étale, 
Dont l'amour ouvre le pétale, 
Dont les prés éblouissent l'œil, 
Hélas ! il suffit que l'on cueille 
De quoi parfumer d'une feuille 
L'oreiller du lit d'un cercueil.

Cueillez-moi ce pavot sauvage 
Qui croît à l'ombre de ces blés : 
On dit qu'il en coule un breuvage 
Qui ferme les yeux accablés. 
J'ai trop veillé ; mon âme est lasse 
De ces rêves qu'un rêve chasse. 
Que me veux-tu, printemps vermeil ? 
Loin de moi ces lis et ces roses ! 
Que faut-il aux paupières closes ? 
La fleur qui garde le sommeil


Belle journée à toutes et tous !

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :